Préparer la rentrée 2016 #1- Emplois du temps


Afficher l'image d'origine

Je prépare la rentrée prochaine tranquillement. Le choix des manuels est important bien entendu mais il ne peut venir qu'après une indispensable période de réflexion.
Il faut d'abord bien réfléchir à ses objectifs et à la façon dont on veut les atteindre; à la manière de travailler avec les enfants que l'on souhaite ; aux priorités; à l'articulation des journées ; à ses nouvelles envies ; à intégrer les changements qui se profilent ; etc...il faut se projeter un peu. Souvent je couche sur papier toutes mes réflexions, cela m'aide à y voir clair.
1. Les niveaux des enfants changent. J'aurai l'année prochaine Gabrielle en CE1/cycle 2, Ambroise et Marthe qui ont fait une classe hybride CE2-CM1 cette année et feront donc leur dernière année de primaire l'année prochaine soit un CM2 mais qui serait un plutôt un CM1-CM2 et Hippolyte commencera un CP. Il restera bien sûr Arthus dans nos pattes...!
2. Je veux garder la littérature et l'expression écrite au cœur de nos journées. La transmission comme pilier.
3. Je veux me simplifier la tâche et être efficace. Par conséquent, les journées seront assez structurées, les programmations très précises (pour ne plus rien avoir à penser ensuite), les préparations faites très en amont, les apprentissages sur un mode leçon-narration-application. Pour simplifier, je regroupe les enfants chaque fois que possible.
4. La répétition et la régularité sont payantes. Il faut donc miser sur elles dans l'articulation des journées.
5. L'étude de la langue doit se faire au service de l'écriture. Je dois donc organiser mes programmations en ce sens. L'ordre dans lequel je fais apprendre aux enfants doit être pensé en fonction de l'orthographe.
6. L'orthographe, catastrophique chez les poulets, sera notre cheval de bataille de l'année prochaine.

Une fois tout ceci bien mûri, la Merepoule a pondu des emplois du temps. Ils sont évidemment très précis et je sais bien que nous ne les tiendrons pas toujours. Mais ils me permettent de voir si tout ce que je veux faire tient dans la journée, si c'est possible, si je n'oublie rien etc...ils permettent de visualiser un enchaînement.
Nos journées sont construites autour de 5 périodes pour les plus grands :
1. je m’entraîne
2. j'approfondis
3. j'aime la littérature
4. j'écris
5. je m'ouvre au monde









Ces intitulés ne sont pas pleinement satisfaisants (par exemple avec la littérature aussi je m'ouvre au monde) mais bon cela me permet de m'y retrouver et ça plaira à l'inspection.

Elles sont construites autour de 3 périodes pour Hippolyte
1. je m’entraîne
2. j'approfondis
3. je m'ouvre au monde





Commentaires

Enid a dit…
Merci pour les emplois du temps détaillés (celui-ci et celui de l'article suivant) pour Hippolyte, c'est très inspirant. J'avais prétendu en janvier ne pas jouer à commencer l'étude niveau cp avec un an d'avance mais... nos enfants, l'un comme l'autre, n'ont pas l'air de vouloir attendre le train. La professeur de danse classique de Tara a par ailleurs remarqué (expérience à l'aveugle) qu'elle est plus concentrée durant les périodes où elle "étudie".

Et finalement, à ma question "acharnement parentale ou coup de pouce pour passer une période creuse" (dans un des derniers articles sur mon blog) je peux répondre la deuxième proposition, la petite s'est remise au travail avec beaucoup d'enthousiasme.
sicosico a dit…
Merci pour tous ces détails! Par contre, je me demande bien comment tu jongles avec tous tes enfants pour les leçons ou autres qui demandent ta présence?
Bonjour Sicosico ! Si tu fais bien attention aux emplois du temps, tu remarqueras que je m'arrange pour que les séances qui requiert ma présence ne se superposent pas. Je suis soit avec Hippolyte, soit avec les plus grands. Par ailleurs, chaque fois que je peux regrouper les enfants, je le fais et chacun prend ce qui concerne son niveau, comme en calcul mental ou en sciences par exemple. Enfin, il m'arrive de faire deux choses en même temps, les enfants sont très habitués à ce mode de fonctionnement. Par exemple, hier, en même temps que je faisais la dictée de ma 4ème, je suivais la course aux syllabes de ma CP. Tu vois : je dicte une bonne partie de la phrase à ma fille à ma gauche et pendant qu'elle écrit, la fille à ma droite me lit une ligne de sa course et ainsi de suite. Ou alors pendant que les uns écrivent leur règle par exemple, j'en profite pour expliquer une leçon à l'autre puis je reviens aux premiers pour les "lancer" dans un exercice puis je repars et ainsi de suite. Ce n'est pas tellement compliqué pour eux, ils sont chacun dans leur exercice mais moi, en revanche, je dois twister entre tous les niveaux avec rapidité! C'est là qu'une préparation minutieuse m'est d'une grande aide ! Mais j'aime ça, car cela sollicite mes neurones !!!
Ils ont aussi appris à travailler seuls et à attendre...
Bonjour,

quels support de vie de saints utilisez-vous pour vos enfants?

merci de tous vos précieux conseils.

Marie
Bonjour Marie, j'achète d'occasion de vieux albums "Belles Histoires, Belles vies"

Articles les plus consultés