L'Instruction en Famille Nombreuse est une Aventure Formidable !

Aucune des photos mises sur ce blog n'est libre de droit. Je vous prie donc d'en tenir compte et de vous abstenir de toute copie ou téléchargement sans mon autorisation
.

mercredi 29 février 2012

De tag en tag

Tout d'abord un grand merci à Véro  pour avoir pensé à moi. Je vais donc prendre le temps de répondre à ses questions mais je ne ferai pas suivre le tag.
La raison en est la suivante : je trouve que, bien qu'ils soient chargés de bonnes intentions, les tags reviennent vite et sont un peu contraignants. Je trouve aussi, dans ce cas précis, pardon Véro et Fleur de Paix, que 11 choses, ça fait beaucoup...ma liste de blogs n'est pas suffisamment étendue (volontairement) pour que certaines personnes ne retrouvent pas tagés deux ou trois fois...!! Cela n'aurait plus de sens et générerait sans doute l'énervement des personnes taguées ! Ce que bien entendu, je ne souhaite pas.
Les tags reçus au poulailler sont une preuve d'appréciation par leurs expéditeurs. Je suis donc une poule flattée et très reconnaissante.
 Cependant rien ne remplace vos commentaires, qui pourraient être encore plus nombreux !!!

les règles du tag étaient donc :
- poster 11 choses sur soi
- répondre aux 11 questions de la personne qui m'a taguée et en poser 11 nouvelles aux personnes taguées
- taguer les 11 personnes et faire un lien avec leur blog
- prévenir les personnes taguées

11 choses sur moi :
1) 37 ans c'est trop près de 40 !
 2) Je suis maman de 7 enfants que j'adore (de 13 ans à 1an).Chaque enfant est un vrai cadeau.
3) ma devise : il n'y a pas de problèmes sans solutions. Un problème d'ordre matériel n'est pas un problème.
4) deuxième devise : cherche à faire au lieu d'acheter
5) Je vomis le consumérisme, la grande distribution, le matérialisme
6) J'aime l'ordre mais l'ordre ne m'aime pas !
7) J'aspire à une vie en autonomie maximum et je finirai bien par y arriver!
8) Je suis passionnée de pédagogie, de médecines naturelles, de diététique, de nutrition saine. Mes amis m'appellent le druide !
9) Je suis farouchement indépendante et solitaire
10) Je suis capable de manger toute la vitrine d'une bonne pâtisserie !
11) Je ne résiste pas à l'appel du macaron...!

 les 11 questions de Véro :
1) quel ton idéal de vie ? la sobriété heureuse et paisible
2) es tu pretty woman ou Caroline Ingalls ? Caroline Ingalls, definitely !
3) es tu thé ou café ? J'adore le thé mais je ne pourrais pas me passer de mon café et surtout de ma petite cafetière à l'italienne.
4) que fais tu pour  te changer les idées ? J'occupe mes mains (tricot, cuisine, couture, jardin voire ménage!)
5) qu'emmenerais tu sur une île déserte ? Si le bateau est assez grand, mon mari et mes enfants ! sinon, le manuel des Castors Juniors...!!
6) Lis tu la Bible ? Je l'ai lue en entier ; maintenant je l'étudie un peu
7) de quoi ne peux tu pas te passer ? de livres
8) que fais tu d'une journée quartier libre ? si le quartier libre est à l'extérieur de la maison, j'achète du tissu, je fais des courses pour la classe, si c'est à la maison, je fais du matériel pour la classe, je couds.
9) Que fais tu pour la planète ? Un maximum de choses. Il y a sur ce blog suffisamment de posts qui l'attestent en détail ! Parce qu'en plus je milite et témoigne !
10) Que fais tu au saut du lit ? Je dis bonjour à mon mari.
11) Que voudrais tu faire que tu n'aies jamais fait ? créer une école alternative, apprendre la fauconnerie

Le poule pondeuse que je suis vous remercie tous bien chaleureusement ! Un remerciement spécial à Fleur de Paix : j'ajoute ton adresse de blog rapidement !

vendredi 24 février 2012

Mardi-gras


Cette année, j'ai proposé aux petits poulets de colorier des masques chinois, qui sont utilisés pour le théâtre pour décorer la classe en ce jour festif. Je les avais imprimé sur du canson bien épais. Ce fut l'occasion de montrer comment bien colorier avec des crayons de couleurs. Et hop, une petite leçon d'arts plastiques et de motricité fine, sans s'en rendre compte !
Et parce que l'IEF, ne s'arrête pas à 16h30 comme l'école, nous avons profité du dîner-crêpes pour expliquer le sens du Carnaval, les endroits de carnavals célèbres. Nous avons aussi évoqué les déguisements possibles ; ce qui nous a emmené sur le terrain de la comédie del arte et de ces personnages (thème du mardi gras de l'année dernière).
En faisant sauter les crêpes, nous avons appris deux comptines :
Mardi gras,
t'en vas pas
on fera des crêpes, on fera des crêpes
Mardi gras
t'en vas pas
on fera des crêpes
et t'en auras.

Polichinelle
monte à l'échelle
casse un barreau
et plouf !
dans l'eau !

Maintenant nous allons pouvoir expliquer le sens du Carême et préparer Pâques !

jeudi 23 février 2012

Algorithmes

 L'enfant trouve sur l'étagère un plateau composé d'un dessous de plat en liège sur lequel j'ai tracé au marqueur une ligne droite, des modèles à reproduire et un récipient d'épingles à très grosses têtes (rayon scolaire du supermarché)
 Il y a des modèles de deux ou de trois couleurs en alternance à reproduire
J'y ai aussi mis des bandes de papier avec des ronds beiges, cette fois, l'enfant fabrique un algorithme avec les épingles puis le reproduit sur du papier. Elle a un peu tarabusté mais elle a finit par y arriver, je n'ai pas la photo de l'algorithme final...!
Le suivant pourra donc également réaliser l'algorithme de poulette s'il le souhaite.

mercredi 22 février 2012

Eté - Hiver

Nous avons commencé aujourd'hui un travail sur l'hiver et l'été.
Nous avons d'abord rappelé qu'il y avait 4 saisons en regardant notre roue des saisons et que nous étions en hiver en regardant la frise annuelle.
Puis les enfants ont dû trier des photos de paysages de montagnes en hiver et en été
 C'était difficile parce que mes photos n'étaient pas très bonnes. Ce fut l'occasion de rappeler qu'en montagne il peut y avoir de la neige même en été comme l'attestaient certaines photos.

 Puis nous sommes passés au classement des sports. L'occasion d'expliquer la différence entre ski de fond et ski alpin. Là encore,Jeune Poulet a soulevé quelques nuances : on peut faire du golf en hiver et du patin à glace en été s' il y a une patinoire ! J'aime quand l'activité permet la discussion.
Une gommette permet de s'autocontrôler pour les jours suivants, s'ils souhaitent reprendre seuls ce matériel.
 Et enfin les accessoires, Petite Poulette s'occupait de l'hiver et Jeune Poulet de l'été.
 Je leur ai proposé de garder une trace de ce travail en fabriquant eux-même un livret avec un degré de difficulté adapté à chacun. Petite Poulette a préféré attendre demain, Jeune Poulet s'y est mis tout de suite.
Il s'agissait pour aujourd'hui de reproduire à partir d'une photo le même paysage mais dans la saison opposée (photo prise en été, dessin d'hiver et inversement). Je leur ai préparé des photocopie des diverses cartes utilisées pour qu'ils puissent découper, coller et écrire ce qu'ils en ont retenu.
Par la suite, nous étudierons des photos de tableaux célèbres de paysages d'hiver puis nous nous lancerons dans un travail d'arts plastiques sur le même thème.

mardi 21 février 2012

Faire travailler la main

 Découper avec soin des petits masques de carnaval dans du papier orange après les avoir découper dans du carton.

 Bien couper sur les traits pour avoir des vignettes les plus régulières et donc les plus jolies possible
 lacer avec du bolduc doré un masque coupé dans un carton, plastifié, perforé à intervalles réguliers. Ne pas se tromper dessus, dessous, dessus, dessous, ne pas faire de noeud.
 Laver le miroir, bien essuyer, rincer et essorer l'éponge avec soin.
 Dévisser puis revisser vis et boulons. Le plus petit est bien difficile !
 les noix et la pince à escargot passionnent toujours autant la poulette !
 passer les cure-dents un à un dans le petit trou. Oeuvre de précision et de patience !


 "maman, j'ai déjà fait tout ça !" Quelle fierté ! Elle a réussi à tous les rentrer au bout du compte

Il semblerait que Mini poulet soit près à travailler au poulailler ...une passion pour les blocs de cylindres !


Il n'y a pas d'âge pour exercer sa main !

Boite des couleurs n°1 et prolongements

Mon objectif de la semaine est de faire travailler à Très Petite Poulette les trois couleurs primaires donc la boite des couleurs n°1. Nous avons commencé cet après midi avec la leçon à 3 temps puis elle a mis toute seule en paire.





J'ai changé les pinces à linge en bois pour des pinces à linge rouges, jaunes et bleues. Cela n'a pas échappé à poulette qui est allée toute seule chercher ce matériel sur l'étagère juste après la leçon. regardez avec quelle application elle installe les pinces à l'envers !

intervention de Jeune Poulette pour montrer comment il faut faire




Et voilà le travail !



 tri de boutons rouges, jaunes et bleus. Cette fois il y a plusieurs bleus, rouges ou jaunes différents...l'affaire se corse un peu!
Comment résister à l'appel de la nouveauté ? !
Par la suite, travail de tri de tissu, de papiers, habiller des personnages de cartons des tenues bleues, rouges ou jaunes, un peu de peinture et rapidement, parce qu'elle est prête, présentation de la boite n°2

le son OU : 2ème étape

Il y d'abord eu la version 3D avec la tour des phonèmes.Le tiroir a été refait plusieurs fois.
Aujourd'hui, j'ai donc présenté un nouveau matériel moins concret à Jeune Poulet: une fiche recto/verso
dans un cadre noir, des noms communs et propres

dans un cadre bleu des adjectifs masculins et féminins et dans un cadre rouge, des verbes conjugués. Je prends volontairement le code couleur de la grammaire Montessori de manière à faciliter l'imprégnation . J'ai choisi ce classement de manière à ce que l'esprit du poulet, l'air de rien, s'habitue à la grammaire.
 étape 1 : la lecture de la fiche. Nous en profitons pour
 - expliquer certains mots: comme proue par exemple
-  remarquer les différences: majuscules pour les noms propres, homonymes possibles (tour qui n'est pas la ville qu'il connait, il lui faudrait une majuscule et un s qui ne chante pas), différence masculin/féminin, des mots qui peuvent avoir plusieurs sens (moule). Cela se fait sur le ton de la discussion et à son initiative.Je réponds à ses questions.
- rire un peu (j'avais mis prout dans la liste)
étape 2 : tous ces mots sont rangés dans des petites pochettes vite faites, une bleue, une noire, une rouge toujours pour le code couleurs et pour faciliter les consignes. Nous travaillons d'abord avec les mots noirs (les noms). Je lui propose des activités de tris. Aujourd'hui trier les noms d'animaux et de végétaux.
Jeune Poulet a donc disposé toutes ses étiquettes à gauche de la table et commence sa lecture puis place les étiquettes dans le tableau ou au-dessus s'il ne s'agit ni d'un animal ni d'un végétal. Voilà donc la deuxième fois qu'il lit les mots.
 

 Ensuite, il prend le tableau d'auto-contrôle et vérifie son tri.Voilà donc la troisième fois qu'il les lit.L'exercice est d'autant plus difficile qu'ils ne sont pas forcément rangés dans le même ordre !

 Pour les jours suivants, je proposerai un tri des noms selon d'autres critères (animal, personne, chose ou animé, inanimé etc...) mais toujours selon la même méthode.
Puis nous nous pencherons sur les mots bleus. Il lui faudra lire l'étiquette et m'apporter un objet de la qualité indiquée (quelquechose de lourd, de mou, de lourde...).
 Enfin nous travaillerons les mots rouges soit
-en dessinant ce qui est écrit.L'enfant dispose alors d'une feuille proche des cartes de nomenclatures un cadre pour le dessin et un cadre plus étroit pour écrire le mot en dessous. Il en fera ensuite un livret
- en imitant ce qui est écrit

Je demanderai aussi chaque jour à Jeune Poulet de choisir 5 mots (noirs dans un premier temps) et de les copier dans son cahier de calligraphie.

Nous procèderons ainsi pour chaque nouveau phonème en commençant toujours par la tour.

Il est possible de se procurer ce matériel, contacter l'auteur




les potirons de M.Smith

Jeune Poulet avait pris à la bibliothèque un livre
dans lequel il est question de potirons. Ainsi Monsieur Smith récolte 9652 potirons. La représentation mentale pour un petit garçon de 6 ans d'un tel nombre n'est pas aisée !
Nous avons donc "fait" ce nombre cet après midi avec le matériel des perles et les grands symboles


"Imagine toi bien: chaque perle est un potiron !"

samedi 18 février 2012

Finales muettes

 Pour mon Jeune Poulet, j'ai confectionné la boîte des finales muettes, qui a trouvé sa place sur l'étagère où sont regroupées les activités de lecture-écriture.
à l'intérieur de la boîte, on trouve une pochette verte par lettre finale muette. Aujourd'hui le e muet. Nous fonctionnons toujours sur le même principe "d'inspiration Montessori" (on ne se refait pas!) à savoir : une série de 6 photos à associer à des tickets de lecture écrits en cursive. Seule la lettre muette est écrite en rouge.

Exceptionnellement, j'ai laissé Jeune Poulet libre de procéder car j'étais appelée ailleurs. Nous voyons sur la photo que pour la première colonne, il a commencé par lire les étiquettes avant de chercher l'image tandis que pour la deuxième colonne, il a pris une photo avant de chercher le bon ticket. Au moment où je prenais la photo, il venait de s'aperçevoir de son inversion.
En général je propose ensuite de choisir 3 mots parmi la série et de les copier dans le cahier de calligraphie. Mais il m'arrive aussi de proposer de copier le mot et de dessiner l'objet au dessus.

dimanche 12 février 2012

La littérature au cycle 3

Dans notre poulailler, l'étude de la littérature a pour objectifs :
- de donner aux poulets le goût des mots, du texte, l'envie d'écrire
- de donner aux poulets le goût du beau, entretenir l'émerveillement
- d'embrasser la littérature française et étrangère pour développer une culture générale solide
- de faire rêver
- d'améliorer l'orthographe et d'enrichir le vocabulaire
- de favoriser la discussion, le raisonnement, la compréhension et la restitution

Aussi nous la travaillons de deux façons principales :

1- La lecture suivie d'un livre que j'ai choisi au préalable et qui se fait sur plusieurs semaines.
La plupart du temps, poulette a un certain nombre de chapitres à lire dans sa semaine, avec comme consigne de venir me raconter la partie qu'elle a lue. Je m'assure ainsi que le sens global est compris. C'est le moment d'une petite discussion entre nous sur le sens de ce qui a été lu et souvent sur les sens cachés, "plus philo" ou sur le style de l'auteur. 
Je choisis aussi (souvent pour le sens parfois pour l'intérêt grammatical) un passage qu'elle aura à lire à haute voix dans la semaine et qui lui, fera probablement l'objet de plus de questions orales voire écrites de ma part. C'est le seul moment de "lecture interrompue" de la semaine car je lui pose des questions au fur et à mesure de sa lecture à haute voix.
Je lui indique également (dans son planning hebdo) le passage qui fera l'objet d'une dictée littéraire, lorsqu'elle se sentira prête.
Et c'est tout ? Oui, et c'est tout ! Pas de questions précises, pas de recherche de vocabulaire, pas d'analyse de texte, de phrases, de syntaxe.. pas d'interruptions dans sa lecture pour vérifier qu'elle comprend tout ce qu'elle lit, pas d'obligation de tout lire à haute voix, pas d'obligation de relire jusqu'à ce que le ton et la ponctuation soit respectée (à l'exception du passage sélectionné qui requiert toute mon attention et ma rigueur)...Car l'objectif n'est aucun cas d'épuiser mon jeune lecteur ni de le dégoûter à tout jamais de la littérature...!! En effet, projetez vous un instant à la place du poulet qui ne peut pas finir une phrase sans être interrompue par sa mère poule qui veut vérifier que chaque mot est connu (sinon il va falloir les chercher dans le dico), que chaque phrase fait sens, etc...Ne l'enverriez vous pas ballader ("bon et mam, je peux finir ma phrase?!") ? Attention à ne pas devenir contreproductif à force de perfectionnisme déplacé!

2- les extraits d'oeuvres : parallèlement à la lecture suivie, nous étudions des extraits d'oeuvres que je puise en ce moment dans le manuel Comme un livre de CM2 mais aussi dans un fichier des Editions Buissonnières. Mais cela pourrait tout aussi bien être divers recueils, Lagarde et Michard ou autres supports (journeaux, magazines, livres de vie pratique etc...).
Les objectifs, ici, sont différents de la lecture suivie : nous ne sommes plus seulement dans le plaisir de la lecture. Il s'agit de rencontrer un maximum d'auteurs, d'époques, de styles, de natures de textes pour enrichir sa langue, son raisonnement, sa connaissance.
 Il s'agit aussi pour moi, de fixer par ce biais un certain nombre de notions de langue française d'un part mais aussi d'aspects méthodologiques dans l'analyse d'un texte littéraire. Les questions sont donc souvent doubles : orales et écrites, et se font plus précises tant sur les aspects linguistiques que de compréhension. J'oblige poulette à me fournir des réponses argumentées et construites et à l'écrit de justifier ses réponses en citant le texte et en faisant des phrases complètes. Pour moi, c'est aussi un travail d'écriture très important et préparatoire aux rédactions.
Ces textes peuvent faire l'objet d'approfondissement sur l'auteur, sur le type de texte, sur le registre de langue,sur le vocabulaire utilisé. Nous observons le plan du texte, faisons des comparaisons de textes. Cela peut être l'occasion de faire des résumés construits : dégager les idées principales ou résumer en un nombre de lignes restreint ou par paragraphe etc...

Cette manière de travailler prépare mes poulets aux exigences du collège et plus tard du lycée. Les choses se mettent ainsi très lentement mais très progressivement et très profondément en place.

En plus de ces deux aspects :
3- le cahier de lecture : à la fin de chaque livre lu que ce soit personnellement ou dans le cadre de la lecture suivie, poulette fait une double page dans son cahier de lecture. Elle y consigne de manière esthétique et ludique (façon lapbook ou scrapbooking) ce qu'elle a retenu de ce livre, l'auteur, les personnages, le résumé et surtout son avis personnel : une forme "dépoussiérée" de la fiche de lecture (j'ai fait un billet il y a quelques temps avec des photos). Je l'encourage aussi à relever des passages, des phrases, des mots qu'elle a particulièrement appréciés et dont elle pourra même s'inspirer dans ses rédactions futures.
Dans ma programmation, il s'agit d'un travail d'écriture au même titre qu'une rédaction. Je veille donc à ne pas avoir dans la même semaine, une rédaction et le cahier de lecture.

Comme toujours, la conclusion est : avant de lancer l'enfant dans un travail, demandez vous toujours quel(s) objectif(s) vous souhaitez atteindre par ce travail  et s'il fait sens tant pour vous que pour l'enfant.

lundi 6 février 2012

Petites questions de philo ....

Ce mois ci :

Sommes nous différents ? La réflexion conduite avec Jeune Poulette et Jeune Poulet avait pour but de leur faire prednre conscience que nous sommes à la fois identiques (notre constitution d'humain par exemple) et différents (nous n'aimons pas les mêmes choses, il y a des filles et des garçons, des valides et des handicapés etc..). A eux de cheminer pour trouver si cela est une bonne chose d'être différents...

A quoi sert le travail ? Quel est le but premier du travail ? Quel bien peut on tirer d'un travail ? Faut il toujours établir un rapport entre le travail et l'argent? travailler sans gagner d'argent ? Le travail des enfants ? L'artiste travaille-t-il?

La vertu du mois de Février : la bienveillance

Faire preuve de compréhension à l'égard d'autrui.

Comment ? Est ce que cela veut dire qu'il ne faut pas dire ou pas faire certaines choses vis à vis de cette personne ? Amitié et bienveillance, charité et bienveillance ? Doit on tout accepter ? Quand suis je bienveillant ? Quand ne l'ai je pas été?