L'Instruction en Famille Nombreuse est une Aventure Formidable !

Aucune des photos mises sur ce blog n'est libre de droit. Je vous prie donc d'en tenir compte et de vous abstenir de toute copie ou téléchargement sans mon autorisation
.

mardi 19 juillet 2016

L'Ecole est la Maison


Je suis très heureuse de vous annoncer la naissance du Collectif l'Ecole est la Maison.
Nous avons créé ce collectif pour mettre en lumière l'instruction formelle en famille et permettre à toutes ces familles de se sentir représentées et accompagnées.


Le Collectif L'Ecole est la Maison regroupe des personnes qui ont une expérience de l'instruction formelle sous quel qu'aspect que ce soit : instruction en famille (IEF), cours par correspondance (CPC), scolaires, enseignants, soutien scolaire etc... Nous pensons en effet que nous pouvons nous enrichir de nos différences.
Les porte-paroles du Collectif l'Ecole est la Maison ont une longue expérience de l'instruction formelle en famille à titre personnel.

Nous voulons :
  • communiquer et d'informer sur l'instruction formelle en famille
  • être force de proposition pour un juste encadrement de l'Instruction En Famille (IEF)
  • relayer et de diffuser tout ce qui a trait à l'instruction en famille et tout particulièrement à l'instruction formelle en famille
  • militer et d'agir pour des relations pacifiées et constructives avec l'Education Nationale, seule voie possible, selon nous pour un IEF durable.

Le Collectif L'Ecole est la Maison est autonome.
Il ne dépend d'aucune association, d'aucun parti politique. Ses membres sont tous bénévoles. Si frais de fonctionnement il doit y avoir, ils seront assurés par des dons exclusivement.

Le Collectif l'Ecole est la Maison est attaché à sa liberté de penser et de parole. Il est apolitique et non-confessionnel.

La première action du Collectif l'Ecole à la Maison est de porter les 17 propositions pour un juste encadrement de l'IEF auprès des instances gouvernementales.

Vous pouvez devenir membre actif ou non. Pour plus de renseignement, allez faire un petit tour par ici

Nous vous y attendons nombreux! L'ambiance y est riche et joyeuse! Le collectif est encore tout jeune et ne demande qu'à s'installer durablement dans le paysage IEF!

14 commentaires:

ffcscnbqn a dit…

Bonjour Laurence,
Cela fait déjà quelques années que je n'ai plus d'enfants en IEF, mais jes suis toujours votre blog avec intérêt. Je me réjouis de votre initiative et je me permets de vous envoyer un lien (http://ffcscnbqn.e-monsite.com/) vers un site où j'ai recensé quelques livres (ou autres ressources) qui me paraissent intéressantes pour un enseignement structuré en famille. Je vous souhaite une bonne continuation à vous et à tout le "poulailler" !

Aurélie a dit…

Bonjour Laurence,

Voilà quelques temps que je vous vois ériger un mur entre vous et le reste du monde IEF. Je passe généralement mon chemin, car ce n'est pas une lutte qui m'intéresse. Aujourd'hui, pourtant, je me permets de partager mon avis.
Je me souviens bien, il y a une dizaine d'années, quand nous commencions à nous intéresser à l'instruction en famille avec mon mari, les médias nous présentaient trois types de familles concernées : les familles avec un enfant malade, les familles itinérantes, et les familles cathos. Ces dernières reproduisaient l'école chez elle, avec le même tableau, les mêmes bureaux et la même rigidité.
Aujourd'hui, heureusement, le profil des parents IEF s'est grandement diversifié. Il y a tellement de familles différentes, avec leurs histoires, leurs aspirations et leurs moyens, qu'il est à présent impossible de sectoriser tout ça.
Quand je lis cette classification que vous souhaitez entretenir, avec d'un côté ce que vous nommez "formel" ( toi tu fais comme ça, c'est bon, tu fais du formel), et de l'autre " l'informel" ( tu fais comme ça ? c'est de l'informel, n'oublie pas de passer par la case purgatoire), je me dis que c'est une vision bien étriquée des choses !
Moi, ce que je vois dans cette diversité IEF d'aujourd'hui, c'est la promesse d'un avenir plus ouvert et harmonieux. Parce que ces gamins, instruits de mille et une façons, et d'ailleurs parfois de façons qui vous dépassent, ils sont la promesse d'une société plus libre et plus adaptable. Ils sortent des moules étouffants d'une société qui refuse d'évolue, sacrée promesse !
C'est triste de toujours vouloir sectoriser, étiqueter de la sorte. C'est annihilant.
Vous avez convaincu une poignée de familles qui vous ressemblent ( même religion, même emploi, même valeurs familiales...); c'est bien, mais vous n'êtes qu'une goutte d'eau dans l'océan que l'IEF est en train de devenir. C'est pour cette raison que je ne peux comprendre pourquoi vous cherchez à devenir le porte parole d'un monde qui ne vous ressemble pas. En vous autoproclamant gourou de ce mouvement, vous creusez des tranchées entre vous et le monde qui se développe. Peut être la différence vous effraie-t'elle ? Ce qui est normal, c'est ainsi que nous avons tous été éduqués.
Vous être construite dans le moule de l'EN; ce n'est pas une critique, loin de là. Nous avons été instruits à l'école, et vous y avez continué vos études. Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi vous cherchez à enchainer les autres familles avec vos propres chaines ?
Ce collectif que vous tentez de mettre en place est un pas en arrière; vous niez la diversité du monde IEF que vous jugez avec des œillères.
Plutôt que de lutter en votre nom, pour les gens qui fonctionnent comme vous ( et surtout pas autrement, bouh, les vilains...), peut-être auriez-vous dû essayer de vous ouvrir et de dépasser vos principes, le temps de vous apercevoir que la diversité est une richesse et non une source de crainte.
S'agissant de vos propositions, je n'ai rien lu d'exceptionnel à vrai dire. Ce sont des propositions qui vous ressemblent et donc vous conviennent. Ca entérine en quelque sorte votre besoin de vous regrouper entre personnes semblables. Ca manque d'ouverture d'esprit, ça ne colle pas à la réalité, celle qu'on voit quand on accepte d'enlever ses œillères.
J'irai même plus loin, avec un terme plus choquant, j'irai même jusqu'à parler de regroupement "sectaire", tant la différence et les avis divergents n'y ont pas leur place. Et c'est là-dessus que je conclurai. Le vrai danger de l'IEF est là. La dérive sectaire, à plus ou moins grande échelle, c'est l'épine dans le pied de l'IEF.

Enid a dit…

Bonjour Aurélie

Je ne suis ni catholique, ni musulmane, ni mère au foyer, ni ex-instit, ni en instruction formelle, ni... Je ne suis qu'une petite goutte d'eau particulièrement rétive aux moules et aux catégories.

Qu'est ce que je fais dans ce collectif ?
J'y puise un peu de paix et de bon sens.

Les 17 propositions sont rédigés dans le langage administratif. Pas le langage du coeur. C'est pour cela qu'elles heurtent, qu'elles blessent. Pourtant, elles contraignent l'Éducation nationale à reconnaître la diversité et la non-homogénéïté de l'ensemble des familles IEF.

laetitiat3 a dit…

Alors pour le coup je ne suis pas non plus catho ,ni musulmane .....et je respecte tous les choix et modes d instruction. Je ne rentre dans aucun moule et ne vois pas de gourou dans ce groupe juste la possibilité de pouvoir réfléchir et proposer autre chose et de construire ensemble car ma parole etait mise à néant dès que je voulais dire autre chose que les bien pensants (que je ne qualifie pas de gourous) pensaient pour tous les autres .Quand on voit qu aucune personne représentant l instruction tel que nous la vivons n est jamais représenté ou peu. La diversité vient justement des differents groupes qui compose la toile de l ief et non d un groupe unique ou si tu penses differemment on te dis que tu as tort.

Camille Montoy a dit…

Bonjour Aurélie votre commentaire me semble etre vraiment dans le jugement voir la diffamation alors q c est ce dont vous accusez Laurence.... je n ai pas suivi les différents debats avant la creation de ce collectif ms il me semble que ce collectif a pr objectif simplement de faire connaître une partie de l ief en aucun cas pretendre q l ief c est seulement les "formels". Et proposer a ceux qui veulent d avancer ensemble en essayant d adoucir les relations avec l EN . Perso je ne vois pas ce q il y a de sectaire là dedans. Ne faites pas ce q vs reprochez aux autres a savoir sectoriser caricaturer....ce qui est différent. Pourquoi ne pas laisser ceux qui souhaitent avancer ensemble? Ce n est pas marce que certains se rassemblent q il faut vous sentir jugé ou agressee ce n est pas l objectif de ce collectif. Soyez respectueuse des choix des autres svp. Bonne route a vous et vos enfants

Merepoule a dit…

Heureusement que la vie politique ne vous est pas confiée Aurélie, sinon, nous n'aurions qu'un parti unique supposé représenté tout le monde dans sa diversité...une gageure! Ce n'est pas parce que nous représentons un courant que nous nions les autres...il s'agit là de votre libre interprétation des choses. Quel intérêt aurions nous à créer un collectif de clones?
Je suis en effet catholique, ne m'en suis jamais cachée. Mais quelle catholique serai-je si mon premier réflexe était de chercher l'entre-soi ? Ce n'est pas le message du Christ !
Notre collectif n'est ni politique ni confessionnel et tant mieux !

Camille Montoy a dit…

Ha au fait j ai oublié de préciser que je suis instit en CM2 et q je suis ds ce collecti...bon sang me serais je laissée embrigager par le gourou. ... je plaisante. ..je suis donc là pour permettre justement une ouverture du monde "horrible et malade" de l école vers ief et vice versa et pour aussi puiser ds les questions des familles sorties du système scolaire des pistes de reflexion pour ma classe et mon enseignement. .. bref rien de sectaire ce collectif

Sandrine a dit…

Aurélie, l'intolérance, le jugement et le sectarisme, je les lis dans votre post,pas dans ceux de Laurence. En fait, la diversité que vous prônez avec emphase vous défrise. Dans la plupart des assos IEF ou groupes de paroles, les parents faisant du unschooling sont souvent majoritaires et laissent peu de place à ceux qui sont favorables à une instruction plus formelle. L'envie de discuter, de partager ses idées et ses pratiques sans être jugé, est une des raisons de la création de ce groupe. Tout le contraire de ce que vous affirmez!
Comme plus généralement dans notre société, ce sont ceux qui se gargarisent avec de grands mots (tolérance, droit à la différence, respect d'autrui, démocratie, ..) qui les bafouent le mieux.
Le propre de l'idéologue est qu'il veut imposer ses idées par tous les moyen car il est persuadé qu'elles sont bonnes et n'accepte donc pas que l'on puisse penser différemment.

Aurélie a dit…

Merci pour vos éclairages.
Je parle de moules, d'étiquettes, de sectorisation, oui. On essaie d'en sortir en quittant l'EN, puis on y revient avec des discussions pareilles.
Je pense que ce collectif va permettre en effet un rassemblement de personnes qui sont assez semblables, qui ont les mêmes aspirations. Enid, tu y cherches de la paix. Mais pourquoi ? Contre qui sommes-nous en guerre ? C'est ce qui me semble confus. Se regrouper, pour quoi, et surtout contre quoi ?
Si on se regroupe pour être plus forts, je trouve ça inquiétant.
Pourquoi vouloir être représenté, alors que l'IEF, c'est surtout le respect de l'individualité? C'est à cause de ça que j'ai utilisé les termes choquants de gourou et de secte. Je tique, c'est vrai, mes mots sont violents, et renvoient une image sévère sur ma personne. Mais pour une fois que je tiens à donner mon avis, j'accepte d'y laisser des plumes.
Un collectif pour se regrouper entre personnes faisant du formel ( je cite le texte du collectif), ça m'inquiète; Camille, vous me demandez de vous laisser vous regrouper, je ne vous en empêche pas ! J'exprime juste un avis inquiet sur les répercussions de ce genre d'entreprise.

Je finis juste en réaffirmant que la différence est riche. Se rassembler entre personnes qui ont un lien, peu importe lequel vous définirez ici, c'est bien, mais c'est limitant.
Laurence, vous dites ne pas chercher l'entre soi, et bien tant mieux. J'avoue que de là où je suis, ce n'est pas flagrant.

Pour finir, je vous souhaite de trouver dans ce collectif l'ouverture qui manque cruellement en ce moment.

Aurélie a dit…

Une dernière réponse pour Sandrine...
Il y a un grand écart entre ce que vous devinez de moi et ce que je suis vraiment. Certainement mes mots ont joué en ma défaveur. Je ne vous jette pas la pierre, je sais comme il est facile de se faire un avis.
Je ne suis pas parent "unschooler", je ne tiens pas à m'étiqueter d'une sorte ou d'une autre pour pouvoir discuter avec telle ou telle personne.
Le monde de l'IEF est moins manichéen que ça, les bons d'un côté et les mauvais de l'autre. Je pense que c'est à cause de ce genre de réflexion que j'en viens à tiquer sur ce genre d'entreprise. Je trouve ça certainement trop brimant de voir le monde de cette façon.
La diversité me défrise... Bof. J'aime savoir que les gens à qui je parle ne sont pas obligés d'avoir la même opinion que moi.
J'aime les échanges, j'aime apprendre des autres et de leur différence. Alors non, ça ne défrise pas, ça m'enthousiasme !
Pour finir, je n'ai pas d'idée à imposer moi. Je ne suis qu'une maman, je ne lutte contre rien, je me contente de mener ma barque, bon gré mal gré. Vous me prêtez des intentions que je n'ai pas. Mais un jour, peut être, qui sait ! Quand j'aurai plus de temps et un sujet qui fera avancer le monde, pourquoi pas ?

Merepoule a dit…

Aurélie, vous dites "Se regrouper, pour quoi, et surtout contre quoi ?", la réponse est là et je la trouve très claire moi :
"Le Collectif L'Ecole est la Maison a pour volonté
de communiquer et d'informer sur l'instruction formelle en famille
d'être force de proposition pour un juste encadrement de l'Instruction En Famille (IEF)
de relayer et de diffuser tout ce qui a trait à l'instruction en famille et tout particulièrement à l'instruction formelle en famille
de militer et d'agir pour des relations pacifiées et constructives avec l'Education Nationale, seule voie possible, selon nous pour un IEF durable."

Si vous êtes très attachée à la liberté individuelle et inquiète quant aux regroupements de personnes en fonction de leurs attaches ou leurs points de vue : je vous invite à lutter dès maintenant contre les collectifs et associations IEF, les partis politiques, les syndicats, les religions...Que de dérives sectaires à combattre...vous avez du pain sur la planche et des inquiétudes à ne plus en dormir...

Au petit bonheur a dit…

Ce que je trouve drôle dans le point de vue d'Aurélie, c'est que, de mon point de vue d'enseignante EN (vade retro...), ce que vous faites est déjà beaucoup moins formel que ce que l'on fait dans une classe "classique". Charlotte Mason est passée par là et on sent que tout est fait pour que les enfants apprennent ce que l'instruction EN leur demande de savoir à la fin de leur scolarité mais aussi énormément de savoirs-faire et savoir-être que l'on apprend pas. Tout cela en profitant de chaque moment de la journée pour en faire une source d'apprentissage (donc finalement assez proche de ce qu'il me semble comprendre du unschooling). Il me semble aussi que, très régulièrement vous démontrez aussi comment vous évoluez au gré de l'expérience, de vos recherches. Votre manière d'agir aujourd'hui n'est pas exactement celle d'hier même si on y retrouve les mêmes valeurs sous-jacentes. Je lis dans ce blog à la fois des bases solides et des remises en questions permanentes pour viser des améliorations. Rien de bien sectaire il me semble. Maintenant, j'imagine qu'en faisant de l'IEF on peut vouloir développer d'autres valeurs que celles qui soutiennent cette manière de faire. Il faut de tout pour faire un monde mais je ne vois pas au nom de quoi on pourrait blâmer quelqu'un qui cherche à faire entendre son point de vue. Je n'ai pas l'impression que Laurence oblige qui que ce soit à adhérer. D'ailleurs, je ne suis pas adhérente.
J'apprécie justement le point de vue de Laurence parce qu'il n'est pas si figé qu'Aurélie le laisse entendre, son évolution pragmatique me plaît beaucoup et m'aide moi aussi à progresser.
Merci Laurence pour cette belle initiative et pour toutes les propositions que vous faites sur le blog.

cindy a dit…

ahhh je comprends mieux cette charmante Aurélie est passée sur mon blog déversant tout autant de gentillesses .
Quand on prône la paix et qu'on traite de malveillant , il faudrait peut-être se regarder dans une glace , non ?
Parce que faire la tournée de nos blogs pour nous dire des vacheries ,c'est très "bienveillant", enfin ce que j'en dis moi .....

Sarah a dit…

Bonjour,
Comment adhérer au collectif ?
Merci