Nouvelle année...Sainte année !

Pour ceux et celles qui ne le savent pas encore, le Poulailler est en plein déménagement-emménagement....et oui, des poulets nomades ...! Nous ne partons pas très loin, nous faisons donc tout nous-mêmes, étalé sur plusieurs jours ...!
Je n'ai donc pas eu beaucoup le temps de passer par ici depuis le début des vacances de Noël !

Un petit moment tout de même pour vous souhaiter à tous de tout cœur :

UNE SAINTE ET HEUREUSE ANNÉE DE LA MISÉRICORDE !

J'espère que cette nouvelle année de Poulailler sera riche de vos questions, commentaires, participations nombreuses ...!!

Pour commencer 2016 en beauté, 3 cadeaux :

Premier petit cadeau  : une petite lecture à méditer pour le week-end, trouvée ce matin sur la page Facebook de Kaizen magazine (si vous n'êtes pas encore lecteur de ce magazine, précipitez vous ! Je vous recommande leur dernier hors-série)


« Un combat a lieu à l'intérieur de moi, dit-il au garçon. Un combat terrible entre deux loups. L'un est mauvais : il est colère, envie, chagrin, regret, avidité, arrogance, apitoiement sur soi-même, culpabilité, ressentiment, infériorité, mensonges, vanité, supériorité et ego. L'autre est bon : il est joie, paix, amour, espoir, sérénité, humilité, bonté, bienveillance, empathie, générosité, vérité, compassion et foi. Le même combat a lieu en toi-même et à l'intérieur de tout le monde. »
Le petit-fils réfléchit pendant une minute, puis demande à son grand-père : « Quel sera le loup qui vaincra ? »
Le vieux Cherokee répond simplement : « Celui que tu nourris. »

Légende amérindienne

Deuxième petit cadeau : deux kits de calcul offerts par tirage au sort. Pour participer : 1) déposer un commentaire en bas de ce billet, 2) faire connaitre le blog du poulailler ET le blog de l'Accompagnement à l'IEF sur votre blog et/ou page Facebook. Tirage au sort le 31 janvier à 20h00.

Troisième petit cadeau : Je vous propose de m'adresser vos questions ou souhaits de billets pour les prochains mois. De cette façon, j'établirai une liste précise (que je vais éviter de perdre dans le déménagement) et je traiterai les sujets dans les mois qui suivent.

Commentaires

Enid a dit…
Bonne année au Poulailler entier et merci pour les 3 petits cochons euh non, cadeaux !

La légende des deux loups a circulé récemment sur Facebook, et j'ai projeté un petit billet sur elle. Elle rend les choix souvent tellement simples. Après, mon regard est peu objectif, ici nous raffolons des fables et des contes plein de "gros bon sens".

Quant aux souhaits de billets... Je suis une grande fan du décorticage d'écaille de cheveu sur un point précis d'une pédagogie ou d'une technique, des articles qui poussent à se questionner. Comment ? C'est vachement vague ? Et bien alors, quel est le rôle ou la place des aînés dans les apprentissages des plus jeunes, comment la fratrie "fonctionne" dans votre ief (oui la mioche veut un petit frère) ?
Mathilde D. a dit…
Sainte et donc belle année au poulailler !

J'aime bien la question d'Enid sur la fratrie :)
Mais j'en rajoute une, d'actualité ici :

Que réponds-tu à un enfant qui te dit qu'il a envie d'aller à l'école?

(en l'occurrence c'est mon aînée de 7 ans et demi. Pour l'instant (c'est tout frais), elle dit que c'est "pour les copines". Nous lui avons demandé de bien réfléchir à ses motivations, et que nous en reparlerions bientôt.)
Anonyme a dit…
Bonjour et merci pour vos voeux, belle année aussi à chacun au poulailler !

Ici, IEF commencé depuis les vacances de Noël, avec 3 petits de moins de 4 ans, c'est assez sportif et je suis encore à la recherche d'une organisation optimale.
C'est difficile de trouver du temps pour chacun, surtout pour ma 4 ans qui a besoin que je sois beaucoup à côté d'elle pour avancer, faire une activité... D'où ma question: Comment aider un enfant "pot de colle" à travailler en autonomie ? Je pratique Montessori et Mason et essaie de lui proposer des activités courtes qu'elle peut faire seule, mais elle recherche sans cesse mon approbation, mon regard, mon avis, ma présence... et concrètement c'est très lourd avec les deux plus jeunes à gérer en même temps.

Autre question : comment faites-vous pour enseigner dans les domaines que vous n'aimez pas voire pour lesquels vous avez une aversion ?
Par exemple, je ne suis pas très "nature" et l'observation de la nature avec toute l'étude qu'on peut en tirer, cela ne me passionne pas du tout. Je vois bien que les enfants y sont sensibles, et j'essaie de les suivre mais ça me rebute de devoir passer par là!!!!

Merci pour ce blog et sa richesse, toujours un plaisir de vous lire, un vrai soutien et encouragement !
Eiream a dit…
Belle et sainte année sous le regard de Notre Dame de Compassion !

Je serais ravie de gagner un kit de calcul et surtout je vais essayer de devenir plus assidue dans ma lecture de votre blog que j'avais découvert puis oublié !

J'ai une question pour un prochain article (en espérant que vous n'y avez pas répondu encore) : Quel soutien vous apporte votre conjoint ? Qu'attendez-vous de lui ?

Bon courage pour le déménagement !
Anonyme a dit…
Bonne et heureuse année en famille !
Puisque tu nous offres si gentiment de bénéficier de ton expérience, je laisse à ta réflexion les thèmes ci-après :
- les rôles respectifs, selon ton expérience, du papa et de la maman dans l'éducation et l'instruction des enfants ;
- au fil des ans, y a-t-il eu des choses que tu aurais fait différemment aujourd'hui et que tu vas même jusqu'à regretter ?
- dans tes posts, tu fais souvent référence au "beau", peux-tu développer cette notion et nous faire partager ?
- être, avoir et devenir ==> comment imagines-tu la vie d'adultes de tes enfants ? Que rêves-tu pour eux en fonction de ce que tu perçois de chacun ?
- Y a-t-il des talents, des dons que tu ne sais pas faire éclore chez tes enfants ? Quelles solutions trouves-tu pour leur permettre d'aller plus loin ? (en résumé, à quelles "rampes de lancement" auras-tu recours pour l'après classe-maison ?)
- de quelles transmissions es-tu la plus fière ? Qu'est-ce qui t'émerveille le plus chez tes enfants ? Les penses-tu forts et bien armés pour le monde d'aujourd'hui ?
- Comment fais-tu quand un enfant est très fort dans une matière et faible dans une autre ? Essaies-tu de rétablir l'équilibre ou développes-tu ses compétence en utilisant son goût pour un domaine ?
- Parviens-tu à garder du temps pour toi et à ne pas t'oublier ? As-tu aussi des moments rien que pour toi ?
bien cordialement,
Anne
Anonyme a dit…
Merci Anne pour toutes ces bonnes idées, ça m'intéresse aussi Laurence, à l'occasion !!!
AdelineV a dit…
Je tente ma chance !
Anonyme a dit…
Chère Laurence,
Cela fait longtemps que je lis ton blog que j'ai découvert il y a quelques temps en recherchant des informations sur la pédagogie Charlotte Mason.
Il m'a alors semblé que nos chemins s'étaient déjà croisés il y a à peu près 6 ans sur le forum Montessori. Je faisais l'IEF avec mes 3 garçons. Puis ils sont retournés à l'école après le décès de ma grand-mère à qui je tenais tant... Aujourd'hui nous avons 5 garcons de 1 à 13 ans, tous en IEF depuis 2 ans. C'est épuisant mais tellement épanouissant et enrichissant! J'aime beaucoup te lire car je me retrouve dans tes attentes et tes exigences envers l'IEF.
Puisque tu sollicites tes lecteurs, je me lance!
Anne a effectivement posé des questions que je me pose également. Cependant, il y a vraiment un point sur lequel je me questionne régulièrement et auquel je ne trouve pas vraiment de réponse. J'ai participé à des formations avec des pédagogues intéressants (Nuyts, Gourville) et majoritairement, ils s'accordent à dire que la place d'un adolescent est à l'école. Pour eux, les années collège ne doivent pas se faire à la maison. Les enfants de cet âge doivent être avec leurs pairs et il n'est pas sain que la mère se charge de leur instruction.
Voilà, aujourd'hui je fais le maximum pour leur apporter une instruction et une éducation "adéquate" mais régulièrement mes vieux démons me rattrapent et je ne voudrais pas que tout ça ne soit pas négatif en fin de compte.
Ma question est: quel avis as-tu par rapport à ça, as-tu pu constater chez tes "grands" du bon ou moins bon et pourrais-tu nous faire partager ton expérience?
Je te remercie en attendant pour le temps que tu passes à faire partager ton expérience.
Au plaisir de te lire...
Sandra
Anonyme a dit…
Chère Laurence, visiblement mon commentaire n’a pas été enregistré... Bonne année à tout le poulailler, et bon courage pour ces jours de déménagement-emménagement toujours très denses !

Je viens de voir avec mon mari Etre et devenir, nous en avons pas mal discuté et j’ai relu avec grand intérêt tes posts sur homeschooling-unschooling, merci encore pour cela !

Voici mes questions, qui se rapportent à une « réinsertion » dans le système scolaire classique. Comme tu le soulignes, on peut être amené à remettre ses enfants en classe ; pour cette raison, pratiques-tu régulièrement avec eux des devoirs écrits (notés ??) où ils doivent donner des réponses rédigées à des questions ? Quels sont vos points de repère pour décider de l’opportunité de remettre un enfant en classe (âge, caractère, évolution de l’enfant...) ; fais-tu à cette fin des « bulletins » ou autres documents afin que les enseignants puissent connaître un peu ton enfant ?
Merci de ce partage généreux de ton expérience !!
Amaëlle
merci, je prends note de toutes vos questions. Le temps d'emménager et je commence à préparer des réponses...!
Gwen a dit…
Bonsoir Laurence
je tente ma chance pour un kit de calcul, merci beaucoup !
Je trouve les questions déjà posées ici très intéressantes, notamment celles sur la fratrie ainsi que le rôle que peut jouer le père dans l'IEF. Je rajouterais celle-ci : pour un jeune enfant qui n'a jamais connu l'école, comment expliquer ce que c'est et le fait qu'il n'y va pas ?
A bientôt,
Gwen
Vanou a dit…
Bonsoir,

Je suis bien intéresée par le rôle de l'aîné. Ici, pour le moment, 2 enfants de 3 ans 1/2 et 14 mois. Donc dur dur de créer une émulation puisque le petit n'est pas encore dans la construction. J'ai du mal de jouer avec ma grande, au loto des saisons, des jours et des mois par exemple car il faut que le petit soit calme à côté.
Que répondre à ma grande lorsqu'elle dit qu'elle veut aller à l'école ? (Elle ira à la rentrée à l'école de musique)
Est-ce que pour cet âge, les contes de Grimms rentrent dans les livings book ? Comment mettre en place les lectures offertes ? Quelques exemples de titres ?

Encore merci pour votre blog si riche.
Durant l'été dernier, j'ai eu un gros coup de stress puisque nous n'avions pas inscrit à l'école notre aînée, mais le jour de la rentrée, un vent de liberté m'a envahi. Depuis nous avançons avec confiance. Et mon mari a acheté un pupitre d'écolier: c'est sa manière de dire ok pour continuer !

Servane
Anonyme a dit…
Bonjour,

Je souhaiterais savoir comment vous accompagnez vos enfants scolarisés aussi bien pendant la période scolaire, que pendant les vacances. J'imagine que selon les niveaux, l'accompagnement a dû évolué. Il s'agit de savoir comment concilier la pratique de l'IEF (avec certains de nos enfants), et l'accompagnement de nos enfants scolarisés.
Je vous remercie par avance.

Articles les plus consultés