L'Instruction en Famille Nombreuse est une Aventure Formidable !

Aucune des photos mises sur ce blog n'est libre de droit. Je vous prie donc d'en tenir compte et de vous abstenir de toute copie ou téléchargement sans mon autorisation
.

lundi 25 mai 2015

Je réponds

Bonjour, je sollicite également votre expérience au sujet des activités "extra-scolaires", je vois "escrime", vos enfants font tous de l'escrime? Tous ensemble? Comment s'est fait le choix de cette activité?
Font-ils d'autres activités, comment sont-elles choisies?
Comment gérer ces activités sans avoir l'impression de faire le taxi? Vous avez l'air de vivre autant à la campagne que nous.
Quelle place également pour "l'éveil musical" et de quelle façon? Merci d'avance de vos lumières.


Je considère que les activités "extra-scolaires" sont indispensables à la construction des enfants en général. Mais cela reste encore plus vrai pour ceux qui sont instruits en famille. Il est tout à fait essentiel que, sur des périodes courtes, les enfants puissent,  dans la cadre d'activités qui les motivent, se "frotter" au monde. C'est une occasion pour eux, de rencontrer des enfants de leur âge (ou pas), des adultes, des groupes etc...sans leurs parents. Ici, cela n'a jamais posé de difficultés, pour aucun des enfants, pourtant de tempéraments tous très différents et facilement timides.
Notre choix de famille nombreuse et de vie à la campagne ou dans de petits bourgs nous a de facto transformé en chauffeur de taxi ! Nous l'acceptons bien volontiers. On ne peut pas tout avoir !
Les choix d'activités se sont faits un peu naturellement : en fonction des offres du coin, des compatibilités d'horaires, de transports ou de partages de conduites, des envies de chacun, du coût mais en tout premier lieu de ce qui nous semblait bon et correspondre à l'enfant. Notre n°2 par exemple a toujours voulu faire de l'escrime, elle a atteint maintenant un très bon niveau (championnat de France) et n°4 et 5 ont voulu essayé et y ont pris goût  tout simplement !
Il n'y a donc pas de recettes universelles mais pour vous donner une idée, voilà ce que cela a donné chez nous :
n°1 année 1 (CE1 IEF) :    quelques mois d'équitation puis déménagement. Année 2 (CE2 IEF) : chorale. Année 3 (CM1 IEF) : louveteau, équitation,théâtre, arts plastiques. Année 4 (CM2 IEF): louveteau, équitation, arts plastiques, violoncelle (solfège+instrument+orchestre). Année 5 (6ème IEF): scout, équitation, violoncelle. Année 6 (5ème collège): scout, équitation. Année 7 (4ème collège): scoutisme, équitation. Année 8 (3ème collège): scoutisme, équitation, athlétisme, boxe française. Année 9 (1ère ES en IEF) : boxe française, équitation dans un centre de pré-entrainement.
n°2 Année 1 (CE1 IEF) :    quelques mois d'équitation puis déménagement. Année 2 (CE2 IEF) : chorale. Année 3 (CM1 IEF) : équitation,théâtre, arts plastiques. Année 4 (CM2 IEF): équitation, arts plastiques, harpe celtique (solfège+instrument+orchestre). Année 5 (6ème IEF): escrime, harpe celtique. Année 6 (5ème collège): guide, escrime. Année 7 (4ème collège): escrime. Année 8 (3ème collège): escrime. Année 9 (2nde au lycée) : escrime.
n°3 Année 1 (MS IEF) :    quelques mois d'équitation puis déménagement. Année 2 (GS IEF) : chorale. Année 3 (CP IEF) : théâtre, arts plastiques. Année 4 (CE1 IEF): équitation, arts plastiques, flûte irlandaise (solfège+instrument+orchestre). Année 5 (CE2 IEF): Flûte irlandaise, karaté, équitation. Année 6 (CM1 IEF): karaté, flûte irlandaise. Année 7 (CM2 IEF): karaté, flûte irlandaise. Année 8 (6ème IEF): équitation, karaté. Année 9 (5ème au collège) : équitation, guide.
n°4 : a fait 2 ans d'escrime et 1 an d'équitation. Cette année, il est inscrit à un cours d'équitation, un cours de peinture/dessin et un cours de tennis Idem pour n°5.
n°6 (vient d'avoir 6 ans) est inscrite à un cours d'éveil sportif.

J'avais fait stoppé le théâtre, les cours étaient devenus médiocres, le choix des textes calamiteux. L'art plastique était super mais ils avaient fait le tour. Le violoncelle a été arrêté à sa demande après la 2ème année. La harpe était devenue incompatible avec les horaires de collège. L'escrime prend tout son temps et tout le budget prévu pour elle du fait des nombreuses compétitions. Ma n°3 a obtenu sa ceinture marron de karaté avant le déménagement mais ne souhaitait pas reprendre à Angers. Plus de budget pour la flûte, nous avons stoppé.
L'année prochaine mes n°4 et 5 souhaitent arrêter le tennis pour reprendre l'escrime, n°7 commencera l'éveil sportif et n°6 passera au cours supérieur à savoir "multisports". N°4 commencera aussi le scoutisme.
Comment s'est fait ce choix ? Simplement en cherchant dans les villages environnants ce qui était proposé. Il ne faut pas négliger ces pistes, elles sont précieuses. Les activités coûtent peu cher et les groupes sont restreints (pas de listes d'attente !). Les trajets se font en voiture mais sont courts (15 min dans chaque sens). 
Ma n°2 se rend au cours d'escrime en bus après le lycée, et fait ses devoirs à la cafétéria en attendant le début du cours pour m'éviter un aller-retour supplémentaire. En revanche, nous allons la chercher en voiture car les cours se terminent très tard. Idem pour la boxe.

Vous le voyez, je fais des taxis mais nous essayons de trouver chaque année une organisation à peu près huilée, et ça marche ! Chacun y met un peu du sien. L'idée est d'abord de leur faire découvrir des choses variées tant pis si les budgets ne peuvent pas tenir dans la durée, au moins ils ont essayé un peu, ils savent s'ils aiment, ils reprendront adultes s'ils le souhaitent. 
Pas d'éveil musical particulier au poulailler, trop cher ! Il fallait choisir entre musique ou équitation...ils ont choisi...! On peut vivre très heureux sans jouer d'instrument et pourtant apprécier et connaitre la musique...Pas de pression...ils ont toute la vie pour apprendre de nouvelles choses...nous faisons notre part...ils prendront le relais...






vendredi 22 mai 2015

Les écrans au poulailler

"j'ai l'impression qu'à travers vos écrits vos enfants et vous mêmes, ne regardez jamais la télé, vous et les enfants, n'êtes pas non plus sur l'ordinateur, la tablette ... ma fille est scolarisée dans une école privée où l'ordinateur prend sa place : pour voir les devoirs à faire, les notes, les courbes de comparaison pour la meilleure moyenne, faire des recherches, travailler ..., où sont passées les méthodes traditionnelles?
Comment arrivez à se détacher de tout cela ?" - Provence



Les écrans et leur usage devraient être pris bien plus au sérieux qu'ils ne le sont actuellement par les parents et les éducateurs ...
D'un point de vue écologique et environnemental article à lire ici et d'un point de vue santé article à lire là et ici, les écrans et autres objets connectés sont préjudiciables. Je vous laisse lire les études à ce sujet, les références sont nombreuses!
Le temps passé devant ordinateur, tablette, jeux vidéos, smartphone et télévision nuit à la concentration de l'enfant et crée un phénomène d'addiction tant chez les enfants que chez les adultes.
Il y a donc quelques années, Provence, nous avons pris conscience de cela et avons décidé de "ramer" à contre-courant. Nous n'avons en effet plus de télévision ; car si elle peut permettre d'apprendre et de voir de nombreuses choses intéressantes, elle en véhicule surtout des mauvaises, inutiles, pour tout dire assez nulles voire nocives. On peut toujours l'éteindre, me direz vous, c'est à nous d'être en capacité de faire le tri. Mais, c'est bien là qu'est le piège : nous avons expérimenté ici, qu'il n'était pas si simple-surtout quand nous sommes nombreux et surtout pour moi d'ailleurs- d'appuyer sur off. Avec autant de chaines, vous trouvez à toutes les heures du jour ou de la nuit une bonne raison de la regarder! Sans compter les piètres excuses "c'est pour me détendre, ça me vide la tête, c'est idiot mais ça détend, je sais que c'est nul, je regarde parce que tout le monde en parle, rester informé c'est super important"...
Nous n'avons qu'un ordinateur fixe dans le bureau (pour 10 personnes au foyer), son accès est donc très contrôlé puisque c'est avant tout l'outil de travail de mon mari. Nous y passons donc chacun pas plus de temps que nécessaire.
Nous avons gagné une tablette qui est rangée dans un placard puisque nous ne voulons pas de wi-fi dans la maison. Par ailleurs, cet objet est à ranger, selon moi, dans la catégorie des gadgets polluants et inutiles.
Ma fille aîné, du fait de ses nombreux trajets, a une antiquité de petit portable ! Pas de smartphone pour les enfants. En revanche j'autorise qu'ils utilisent le mien dans la maison, je sais donc parfaitement les sites et liens qu'ils visitent.
Et bien, figurez vous que nous allons très bien!! Les enfants n'ont jamais revendiqué quoi que ce soit à ce sujet !
Nos solutions de remplacement ont été les suivantes :
- Nous écoutons la radio en évitant soigneusement fun, skyrock ou nrj. Nos ados n'écoutent pas non plus, ils trouvent cela nul! 
- nous avons une très grande vidéothèque familiale et allons régulièrement au cinéma, achetons beaucoup de dvd.
- nous regardons certaines documentaires sur l'ordinateur.
- nous sommes inscrits dans deux bibliothèques et nos plus grands y vont très librement même si je jette un coup d’œil sur ce qui entre dans la maison...globalement, ils font des choix très judicieux et viennent toujours nous demandé, très spontanément, si tel ou tel film est regardable en fonction de leur âge.
- nous n'avons ni wii ni playstation ou autres mais beaucoup de jeux vidéos
- nous encourageons la créativité des enfants (dessin, peinture, modelage, couture, cuisine, jardinage, bricolage...) en laissant facilement accès à toute sorte de matériel dans la maison.
- nous encourageons les activités sportives et les sorties en famille. 
Du coup, nous n'avons pas autant de temps que  ça à passer sur des écrans !
Pour ce qui est des établissements scolaires, nous résistons aussi !
- j'ai refusé que ma fille est à créer un compte facebook pour déposer un devoir ! Je n'ai laissé d'autre choix au professeur que mail ou papier !
- ma fille est arrivée un soir furieuse car elle avait eu une interrogation écrite qui n'avait été signalée par le professeur que par internet ! Il voit ses élèves tous les jours !!! J'étais furieuse ! Quel est donc ce professeur incapable de vous dire en cours qu'il y aura une interro demain?? Le professeur a répondu qu'il utilisait la plateforme, que c'était l'avenir, que tout se faisait à présent comme cela, dans tous les lycées...Ma réponse a été simple : monsieur, si en effet, nous devons passer par internet pour avoir connaissance des devoirs, des informations, faire des recherches ou rattraper des cours, nous saurons nous mettre à la pointe du progrès en nous passant des services des professeurs et des établissements!
Je constate, quant à moi, qu'un enfant qui a pris l'habitude de chercher dans les livres, en bibliothèque sera plus efficace dans ses recherches sur internet !
Nous pouvons refuser ! 
De plus, nul n'est indispensable au point d'avoir besoin d'être connecté à sa boite mail 24/24h et 7/7j ! 

Quelques liens pour réfléchir : 
le choc des incultures
la réforme du collège
les racines du mal



lundi 18 mai 2015

Facebook


Pour celles et ceux qui ne le sauraient pas encore, le poulailler a  sa page facebook. Vous y êtes les bienvenus !
Bon week-end à tous !

dimanche 17 mai 2015

samedi 16 mai 2015

Emploi du temps 2015-2016, 2ème version

 Des petits changements à ma première mouture...Vous pouvez voir cela ici

J'ai eu l'occasion d'expérimenter un peu ma première version et je rectifie quelques petites choses. L'étude de la langue prendra plus de temps car je tiens absolument à l'étude quotidienne d'une phrase qui permet un rebrassage de toutes les notions et de l'analyse grammaticale quotidienne. C'est tellement important !
Pour pouvoir faire plus d'étude de la langue, j'ai déplacé le temps de poésie ou théâtre l'après-midi, en alternance une semaine sur deux avec les travaux manuels ou arts plastiques. L'idée étant d'avoir terminé en fin de semaine le travail commencé en début. Nos semaines devraient ressembler à semaine 1 : travaux manuels toute la semaine , semaine 2 : poésie toute la semaine, semaine 3 : arts plastiques toute la semaine, semaine 4 : théâtre toute la semaine et ainsi de suite au fil des mois.
En terme d'horaires, je vois qu'en terminant la matinée à 12h00, le temps de préparer puis de déjeuner, nous sortons assez tard de table. Par ailleurs, notre projet d'avancer vers l'autosuffisance prenant tout doucement forme, il faut pouvoir consacrer du temps à la fabrication maison de toutes sortes de choses et à l'entretien du potager, du jardin, du poulailler etc... J'intercale donc le temps scolaire de l'après-midi entre deux périodes à l'extérieur. Nous verrons à l'usage si ça fonctionne.

La mer

nous l'avons en format poche et non Kindle au poulailler

Nous avons commencé une séquence de travail en sciences sur la mer. Vaste sujet !
J'ai opté pour une manière très simple et rapide d'aborder le sujet : lecture offerte-narration.
Je lis donc un passage de ce livre (environ 15 minutes maximum), puis nous ouvrons une narration-discussion autour de ce qui vient d'être lu. 
Ce petit livre sans illustrations se présente sous forme de questions posées par les enfants aux deux auteurs qui y répondent de manière à la fois scientifique et simple pour se mettre à la portée des enfants. Il permet d'aborder de nombreuses notions autour de ce thème fascinant; depuis les origines des océans jusqu'au cycle de l'eau, l'étude des fonds marins ou les dangers de la pollution. Nous agrémenterons ceci de quelques vidéos si je trouve ce qui me convient.
Les traces écrites se limiteront à des dessins commentés.
Grâce à ce livre, nous aurons fait le tour de ce que j'estime nécessaire de connaitre en primaire sur ce thème. Jugez plutôt :

Table des matières :
la mer vient de l'espace
l'eau c'est la vie?
bleue et salée
les marées, la Lune et le Soleil
des vagues de trente mètres
les courants : cœur, artère, poumons
le grand tourbillons des vents
les eaux des grands fonds
naissance d'un océan
mesurer des fonds marins
la tectonique des plaques
des volcans sous la mer
le ballet des continents
les sédiments marins, archives de la Terre
la pompe biologique
la mer asphyxiée
les poissons en danger
de l'eau pour tous 
Partons en mer!