L'Instruction en Famille Nombreuse est une Aventure Formidable !

Aucune des photos mises sur ce blog n'est libre de droit. Je vous prie donc d'en tenir compte et de vous abstenir de toute copie ou téléchargement sans mon autorisation
.

samedi 18 octobre 2014

Je réponds

Chère Claire-Lise, je partage tout à fait tes observations. D'ailleurs si tu lis attentivement mes posts sur le sujet, je ne dis pas autre chose ! Je ne crois pas au bienfaits du unschooling pur et dur qui ne donne de bons résultats que dans très peu de cas. 
Je constate aussi que la plupart des unschoolers passent un temps inouï devant une console ou la télévision ou leur ordinateur ! Je refuse ce système et je trouve incohérent d'avoir refuser de déléguer l'éducation des enfants à l'école si c'est pour la confier à un écran...!!
Je redis à tous mes lecteurs encore une fois : je pratique le homeschooling totalement assumé avec son organisation, ses règles et sa routine mais l'approfondissement du unschooling m'a permis de me remotiver et d'affiner mon regard sur mes enfants et sur mes choix. Rien de plus ! Rien de moins ! Il s'agissait bien d'une révélation et non d'une révolution. L'apport de mes lectures "unschooling" est ma prise de conscience ou plutôt une réaffirmation que  la curiosité est  innée chez l'enfant et que nous pouvons nous appuyer sur elle pour rendre les apprentissages efficaces et joyeux. 
Ici, nous avons un emploi du temps, des activités imposées un point c'est tout! Ce qui change c'est l'esprit dans lequel je transmets les choses et le temps que je leur accorde.
Je ne perds et ne perdrai jamais de vue que je peux être contrainte de remettre mes enfants à l'école et qu'il est préférable pour eux que ce ne soit pas trop compliqué...
J'invite donc tous ceux qui m'écrivent à ce sujet à relire le post "mix?"
Bien conduit, le homeschooling développe la créativité et la curiosité des enfants, favorise la bienveillance, les rapports respectueux, leur laisse de la liberté et fait grandir leur esprit critique.

samedi 4 octobre 2014

La vie des saints

Chaque matin, nous commençons par le calendrier. Cette année, j'ai acheté de très belles planches d'autocollants sur des thèmes différents, qui nous permettent de découvrir les insectes, les animaux, les arbres etc...
Nous enchaînons avec un temps de prière rapide, toujours le même depuis des années.
Ensuite, nous nous retrouvons sur le tapis bleu de la classe et je lis aux enfants la vie d'un saint en leur montrant les images au fur et à mesure. Ce mois-ci : Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus. Je ne commente pas la lecture, je ne leur fais pas commenter non plus. C'est une lecture offerte dont je laisse les graines déposées en leur cœur germer tranquillement. Je sais que peu à peu le temps fera son oeuvre et que ces exemples de vie modèleront leur tempérament. Les livres sont surannés mais ils adorent et moi je replonge dans mes lectures de jeunesse.
On a beaucoup à gagner à remettre les Saints au goût du jour et dans nos vies quotidiennes !


Poursuite ou aboutissement de mes tâtonnements?




Parallèlement à mes lectures unschooling, je poursuis ma découverte de Charlotte Mason et plus j'avance plus je me dis qu' ELLE EST la synthèse !
En réalité, je crois que mes lectures unschooling me permettent de corriger mon attitude et me débarrasser d'angoisses inutiles car infondées dans le fond.
Cependant mes enfants tout comme moi, ont besoin d'un cadre et de régularité pour progresser. Les chats ne font pas des chiens...!! Et je reconnais aisément que je n'ai pas toujours la patience et la sérénité suffisante pour attendre que cela vienne à leur rythme. C'est donc à moi, en observatrice d'ajuster si nécessaire.
Voilà deux jours que nous tenons notre emploi du temps (enfin !), que nous travaillons avec nos manuels et classeurs, en ne réservant que la matinée au français et aux mathématiques. Je constate que les enfants progressent et font le travail relativement volontiers. Je fais beaucoup de leçons sous forme de récits et cela leur extrêmement profitable. Je crois donc que pour l'instant notre équilibre est trouvé.
Le grand changement pour moi cette année : je considère que je travaille, par conséquent je n'accepte aucun rendez vous, aucun coup de fil, aucune distraction sur les temps de classe à l'exception des "sorties pédagogiques" programmées. Fini les semaines gruyère.