Ma responsabilité

poulehoudantteblog.jpgEtre maman de 8 enfants, n'est pas rien...ce choix me confère avant tout la responsabilité de chacun d'eux..." on est responsable de ceux que l'on aime" (St Exupéry).
Faire le choix de l'IEF, n'est pas rien,  nous devenons responsable totalement- dans son entièreté- de leur éducation, instruction comprise. Nous ne nous en remettons pas à un tiers pour faire une part du travail.

Parce que je suis une mère responsable et que j'aime inconditionnellement mes enfants, je me dois de réfléchir à ce qui est le mieux pour eux et pour leur avenir, je dois les préparer au monde qui sera le leur.
Instruire ses enfants n'est pas une simple transmission de connaissances, c'est bien plus que cela. C'est aussi leur transmettre des valeurs intemporelles qui feront leur colonne vertébrale, les aider à développer leurs compétences et leurs dons, les amener à se découvrir eux même pour se construire durablement.

L'IEF peut donner l'air d'un choix marginalisant...pourtant il n'en est rien ! Je ne cherche pas mettre mes enfants en marge de notre monde. Ils ont à évoluer dans ce monde et à vivre plus tard dans un monde qu'on ne connait pas encore. 

Je ne cherche pas à ancrer chez eux une détestation de notre monde, de notre société ou de notre civilisation, sans pour autant leur dire qu'il faut tout accepter. On ne construit rien sur le dégoût, la révolte, la marginalisation et l'anarchie...On s'aigrit et on s'isole...mon rôle est de les aider à développer des compétences, des qualités et des valeurs intemporelles qui les feront d'eux des adultes solides, entreprenants, acteurs des changements auxquels ils croient, bien dans leur vie, somme toute heureux.

Je dois leur apprendre :
- la persévérance
- le dépassement de soi
- la simplicité
- la joie
- la confiance
- la force du travail
- le goût du travail bien fait
- l'esthétique et la beauté
- le soin
- la générosité
- l'attention aux autres, la gentillesse
- la patience
- la volonté et l'endurance

Cela ne se fait pas avec des longs discours, mais avec des exemples, des gestes et quelques  discussions. Cela s'exige parfois et le travail scolaire est un très bon outil. Cela se fait en vivant à leurs côtés tout simplement...


Commentaires

Vanou a dit…
Bonjour,
4ème paragraphe, 2ème ligne : ce monde, non ?

Merci pour toutes ces réflexions.

Par ailleurs, pour mon anniversaire, je viens de recevoir le manuel de survie d'une mère de famille dont vos articles ont fait l'éloge.
Servane
Sab a dit…
La transmissions de connaissances est indissociable pour moi de celle de ces valeurs !
Merci Vanou, coquille corrigée !
Et, une réflexion me vient..combien d'apprentissages sont ils fait sans être aller à l'école, même adulte ?...la cuisine, un travail appris sur le tas en étant avec des personnes ayant les connaissances.

La transmission est un thème qui m'interpelle beaucoup..pour quoi des parents qui ont des richesses ne les transmettent pas à leurs enfants ? Parfois, cela m'énerve car sans faire de l'école à la maison. Je crois que les parents ont des connaissances à donner, mais pour quelles raison ne le font ils pas ? Durant des siècles, les parents donnaient à leur enfant.Personnellement, je crois qu'il y a une profonde cassure dans la transmission des savoirs....

Articles les plus consultés