Le cahier d'écriture (CP)

Plume D'Oiseau, Ressort, Papier

J'ai parlé il y a peu du cahier de recopie mais en CP, les séances de recopie n'existent pas, le cahier rose est le cahier d'écriture.

Quelles sont nos règles de fonctionnement?
1. La séance d'écriture a lieu tous les jours de classe-maison.
2. La page d'écriture porte toujours sur la(les) lettre(s) ou le(s) son(s) à l'étude en séance de lecture.
3. L'apprentissage du tracé se fait en 4 temps (très courts): tout d'abord je montre en commentant comment tracer la lettre en repassant soit sur la lettre rugueuse soit sur la lettre tracée sur une feuille ou au tableau. Puis je demande à l'enfant de faire ensuite exactement comme moi, repasser en commentant. Dans un deuxième temps, nous traçons en grand, en l'air et au tableau toujours en commentant (photo). Puis nous passons au tracé au tableau : je dessine les lignes, trace la lettre en commentant puis l'enfant s’entraîne à son tour (photo). Enfin, nous passons à l'écriture sur le cahier. 
 "je monte, je forme ma boucle, je redescends tout droit, je lève mon crayon, j'attache la queue de cheval"

 lorsque nous traçons au tableau avec lignes, cela donne ceci à peu près

Comment gérer les lignes?
Nous procédons par étapes successives.Bien entendu, ce n'est pas figé, il faut avant tout observer l'enfant. Mais en général, la progression est la suivante : de la rentrée aux vacances de Toussaint, l'enfant trace les lettres en utilisant deux interlignes que je trace en vert. C'est l'herbe. "Les petites lettres restent dans l'herbe". Je repasse l'interligne du haut en bleu. C'est le ciel. "Le "l" doit aller toucher le ciel". Je repasse l'interligne du bas en marron. C'est la terre. "La queue du "p" doit toucher la terre".

 sur cette photo, le code couleur n'est pas respecté...problème de feutres !

Après la Toussaint, les couleurs demeurent mais nous passons aux interlignes normales.


Passé Noël, dans le courant du mois de janvier, seule l'herbe demeure.


L'enfant a aussi des frises à achever et à colorier régulièrement

Ici, nous voyons qu'il a eu des difficultés à tracer les f sans lignes bleues. Les traits hauts et bas ont été ajoutés après pour visualiser ce qui était trop grand ou trop petit

à la vue de certaines difficultés au tableau, je propose des grandes lettres avant les petites.

dernière page avant les vacances d'hiver.

Au printemps, nous enlèverons aussi l'herbe...!

Quel outil pour écrire?
Nous commençons par un crayon à papier bien taillé jusqu'à Noël à peu près. Puis l'enfant peut essayer le stylo et voir si cela convient. Je n'impose jamais le stylo. L'enfant sent quand il est prêt.
Hippolyte écrit avec un stylo friction. Cela semble lui convenir et lui évite des bavures terribles car il est gaucher. Prochainement il essaiera le stylo plume mais j'ai constaté que mes enfants et mes gauchers singulièrement préféraient nettement les stylos friction.



Commentaires

Christine B a dit…
Excellent article. J’apprécie beaucoup votre manière de mener l’ief, vous avez une réflexion sage et poussée sur la question. Cela permet d’equilibrer les nombreux courants qui partent dans tous les sens...encore merci pour toutes vos lumières !
Anonyme a dit…
Bonjour,

Je vous remercie de faire découvrir cette pratique qu'est l'ief.
Je suis enseignante, mais aussi ... Maman.

A la rentrée au CP, la méthode de lecture proposée à ma fille (globale) ne lui correspondait absolument pas.
De fil en aiguille, entre prise de conscience de faire "l'école à la maison" et recherche de ressources, j'ai atterri sur des blogs d'ief.

Je vous remercie de m'avoir fait découvrir cet univers.
Si je ne peux pas franchir le cap complètement, je suis dans un intermédiaire qui me convient, avec un pas vers l'ief.

Encore une fois, merci pour votre blog si riche en réflexions qui fait avancer tant la maman que l'enseignante du second degré qui trouve les réflexions pédagogiques des familles ief très enrichissantes.
Caroline a dit…
Bonjour,

Je suis l'auteure du commentaire précédent ai profité de ces vacances pour poursuivre mes recherches, établir un plan de des besoins de ma fille, et ... préparer des cours pour elle. J'ai donc continué d'instruire à la maison à raison d'une 1 h à 1 h 30 en "formel", idéalement le matin pour que nous soyons libres pour la suite. Pour les autres apprentissages, c'est de l'informel comme par exemple faire des semis et observer la pousse pour le futur potager, aller à la médiathèque, lire une recette et faire un gâteau. Le français est pour moi et ma fille une langue seconde, d'où l'intérêt de ce genre d'activité où il y a un vocabulaire ciblé et différent que celui des conversations courantes qu'elle rencontre à l'école.
Du coup, l'apprentissage "formel" est fait en français pour "étoffer" son vocabulaire. Je veille aussi qu'elle sache bien les mots dans les deux langues.

J'ai profité des vacances scolaires pour mettre en pratique votre technique du cahier de copie, avec les lignes de couleur.
Si ma fille a bien intégré l'orthographe et réfléchit avant d'écrire, elle a du mal à écrire les lettres à la bonne dimension, respecter les lignes.
Nous allons continuer avec les lignes de couleurs un certain temps (même si elle ne les a pas à l'école) et j'ai commandé la méthode d'écriture de Mme Danièle Dumont pour la suite. Car lorsque j'ai demandé ce que je pouvais faire pour l'aider à sa maîtresse (qui est une personne très gentille d'ailleurs), elle ne m'a dit "rien du tout, il faut qu'elle s'y mette"...

Si vous souhaitez des ressources ou des liens pour l'enseignement de l'allemand (c'est ma langue maternelle et ce que j'enseigne), j'en partagerai avec vous avec plaisir.

En attendant, je continue de vous lire avec grand plaisir.

Caroline
Anonyme a dit…
Bonjour,

Je me demandais comment vous faisiez pour le t et le d qui dépassent l'herbe mais qui ne touchent pas le ciel. Comment abordez vous ces graphismes? Quelles explication donnez vous à l'enfant?

Adeline
(je suis désolée de me mettre en anonyme mais je ne suis pas très douée avec l'informatique)
@Caroline : un immense merci pour votre long commentaire, si gentil et si enrichissant!
@Adeline (vous n'êtes pas anonyme puisque vous avez signé !): j'utilise des commentaires très imagés, et je les répète inlassablement. Par exemple : "tu traces la bosse du d coincée entre les deux lignes d'herbe. Attention c'est une bosse, pas un rond. Puis tu pars toucher le ciel avec la pointe de ton crayon, tu descends tout droit pour fermer la bosse et tu termines en canne de parapluie."
A vous d'imaginer ce qui serait parlant à votre enfant bien sûr !
Caroline a dit…
Rebonjour !

Alors me voici quelques semaines après pour un feedback !
Votre méthode des lignes de couleur aide beaucoup ma fille.

La méthode Dumont, elle n'a pas accroché... Elle qui me réclamait tant un livre pour apprendre à écrie s'est écrié "oh non" quand elle l'a vu. Et franchement, je l'ai comprise... ces cahiers ne respirent pas la joie pour une petite de 6 ans.
J'ai donc commandé "Mon gros cahier d'écriture" aux éditions "rue des écoles". La version complète, depuis la grande section. Là, elle a bondi de joie. Le truc est coloré à souhait, progressif et bien conçu. Du coup, on reprend une lettre et on fait : une page de chaque partie : le X en imprimé, en grosse cursive puis en petite cursive.
Je lui mets tout de même les lignes de couleur. Avec sa maîtresse, elle ne les a pas, mais elle prend des habitudes qu'elle arrive à reporter.
Je ne me débarrasse pas des cahiers Dumont pour autant. Peut-être que pour plus tard... Ou pour moi- même, pour écrire plus joliment sur les copies des élèves :-) Car au tableau, tout est tapé à l'ordi(plus lisible pour tous, aussi pour les dys).

Je continue de vous lire avec plaisir et passerai de temps en temps pour donner des nouvelles, échanger avec vous.

Merci pour tout !!!

A bientôt,

Caroline

Articles les plus consultés