Grammaire et compagnie

Au bout de 12 ans d'instruction en famille, on peut dire qu'en terme d'étude de la langue, j'en aurai essayé des méthodes, des manuels, des organisations !  C'est à donner le vertige ! Et si j'avais la mauvaise idée de relire mes billets, je trouverais de bien trop nombreuses contradictions dans mes propos...!
Car elle est compliquée notre langue. Elle est âpre pour les enfants. Nous nous cognons toujours aux mêmes difficultés avec chacun d'entre eux -par exemple les enfants ne mettent jamais en application dans leurs textes ce qu'ils ont appris et maîtrisent en exercices. Elle demande tellement tellement de temps et de travail pour être maîtrisée. C'est au français que nous consacrons le plus de temps dans la journée. Voilà bien une première donnée qu'il faut intégrer, admettre : donner le temps.
J'ai compris avec le temps et l'observation, avec les essais et les échecs, avec les progrès et les réussites, qu'en primaire, il est utopique, vain et très certainement inadapté à l'enfant de cette tranche d'âge, de vouloir mettre toutes les matières au même plan. L'étude du français doit occuper une large place dans la journée si nous voulons que l'enfant en maîtrise l'écrit. C'est ainsi, il n'y a pas d'autres choix. Cette année, je m'y suis enfin résolue. Cela n'a pas été bien compliqué, il m'a suffit de lire les écrits spontanés de mes filles pour prendre peur...!!
Bien écrire est donc notre objectif cette année. Un peu mince comme projet pédagogique, pensez-vous? 
Le français, de fait, occupe le terrain:conjugaison, orthographe, vocabulaire, grammaire, rédaction, auxquels nous devrions ajouter la lecture, la poésie...!! Alors il est toujours rikiki mon projet pédagogique?
De nos essais fructueux ou pas, nous avons donc déterminé une progression et une organisation quotidienne. Que vous dire de ce que nous faisons?

Je vous invite tout d'abord à vous rendre sur mes précédents billets qui vous donnent les programmes de l'année et l'emploi du temps de chacun. Vous verrez que les séances consacrées au français sont nombreuses.

J'ai fixé des temps certes mais aussi des contenus. Les enfants ont pour mission de faire du mieux qu'ils peuvent pour s'y tenir. Bien sûr, comme je ne suis pas esclavagiste, j'ai prévu des séances pour rattraper, se mettre à jour "au cas où", donc ils ne ressentent pas de pression. J'ai aussi adapté mes exigences à leurs capacités.

Pour ma CE2 et ma CM2, j'ai déterminé le programme d'étude de la langue à partir des dictées. Les dictées sont notre fil rouge, je n'utilise pas réellement de manuels. En effet partant du constat que l'étude de la langue pour elle-même n'avait absolument aucun intérêt mais qu'elle était bien là pour écrire correctement ce que nous savons exprimé oralement depuis fort longtemps, j'ai décidé d'aborder les points de grammaire et d'orthographe en fonction de la dictée à l'étude et non en fonction d'une progression déterminée par le manuel.

Sur quels supports de dictées travaillons-nous?
pour ma CE2 celui-ci : une année de dictées CE2
pour ma CM2, nous commençons avec le CM1 car il y a une sérieuse mise à niveau à faire : une année de dictée CM1

Comment procédons nous ?
Le principe est simple, ce support fourni un texte de dictée, une liste de mots à travailler et une fiche de travail avec des exercices d'orthographe, de grammaire et de vocabulaire.
(ici CM1)

Chaque phrase du texte est travaillée lors d'une séance d'entrainement intitulée "phrase du jour". L'enfant copie la phrase du jour et a une consigne de grammaire ou d'analyse à appliquer. Mes objectifs: travailler le texte de dictée et en même temps réinvestir, revoir ou consolider un point de grammaire déjà abordé.
Les mots proposés à l'étude dans le support sont travaillés sur les séances d'entrainement intitulées "mot du jour" (en alternance hebdomadaire avec des recherches dans le dictionnaire) ou "recopie". L'enfant a chaque jour une partie des mots à recopier, mémoriser puis nous en faisons une dictée rapide.(je ferai un billet sur ce sujet précis prochainement).

Dans le même temps, toutes les séances quotidiennes de français (20 minutes) auront été consacrées à l'étude des points de grammaire ou d'orthographe (ou éventuellement de conjugaison) que j'ai identifiés pour chacune des dictées de l'année. Par exemple, le texte ci-dessus m'a amenée à faire une leçon de révision sur le COD, une leçon sur le complément du nom.

A quoi ressemble une leçon de français?
J'explique la notion du jour de manière simple, imagée et synthétique. En général, en 5 à 8 minutes, c'est réglé. Ensuite l'enfant copie la règle (sous forme très synthétique, schéma) dans son cahier-outil puis je propose pour les 5-10 minutes qui restent un ou des exercices oraux soit à partir du texte de dictée (j'invente une consigne au débotté) soit à partir d'un autre support dans lequel j'ai pioché un exercice. Le lendemain, l'enfant, sur la séance de leçon de français, devra faire la narration orale de la leçon de la veille puis aura des exercices écrits d'application soit issu de la fiche de dictée (plus rarement) soit issu d'un support de mon étagère.

Lorsque ce travail est totalement terminé et seulement à ce moment là, l'enfant abordera la fiche proposée, en général sur deux séances de français (2 fois 20 minutes)avant d'en consacrer deux autres à la dictée, sa correction, son illustration.



Et la conjugaison?
Un entrainement quotidien "verbe du jour" permet de travailler un verbe, un temps. Bien entendu, là encore, je choisis les verbes et les temps en fonction de la dictée du moment. Mais le nombre de séances de conjugaison me permet d'aller plus loin que ce que proposent les textes de dictée.

Et le vocabulaire? L'expression écrite?
Il y a dans ces fiches de petits exercices de vocabulaire que l'enfant peut faire en autonomie et qui sont autant de petites piqûres de rappel ou à l'inverse d'occasion d'apprendre une petite notion bien vite acquise ("au fait maman, c'est quoi un homonyme?"). Bien sûr c'est insuffisant pour travailler le vocabulaire et en acquérir. Le vocabulaire et l'expression écrite se travaille tous les après-midis sur d'autres supports (un billet est en préparation)

Du temps? Combien?
phrase du jour : 10 minutes
verbe du jour : 10 minutes
mot du jour : 10 minutes
recopie : 10 minutes
leçon de français : 20 minutes
vocabulaire ou expression écrite : 30 minutes
littérature : 30 minutes
poésie : 10 minutes
soit 2h10 par jour !

Verdict : nous partons de loin et avons pris un peu de retard sur nos plannings en raison d'imprévus de ù&**&))##
mais je constate au quotidien que le rythme et les exigences (amenées en douceur mais amenées tout de même), la régularité et la quantité de travail donnent des vrais résultats, donc je maintiens ce travail, cette cadence et cette énergie avec joie ! J'ai enfin trouvé ! Euréka !


 CE2

 CM2

Commentaires

Anonyme a dit…
Tellement d'accord! Le temps d'étude du français a considérablement diminué en 50 ans. Je suis convaincue que la meilleure façon de réussir (quelle que soit la matière) est de s'entraîner... ce qui manque cruellement à nos écoliers.
Merci Laurence pour toutes ces réflexions constructives!

Sandra
Anonyme a dit…
Merci de m'avoir permis de découvrir ce fichier de dictée .
Mon fils (ce2) l'a de suite adopté et nous avons laissé tomber le fichier Les Petits devoirs dictées ce1 , auquel il n'avait pas encore accroché après cinq semaines . Nous y reviendrons peut-être mais pour l'instant ,il travaille sur celui -ci dans la joie !
Et un autre énorme merci pour tous vos écrits qui nourrissent depuis 1 an et demi ma réflexion et ma programmation .Il était temps que je vous le dise !!
Véronique
Merci beaucoup Véronique pour ce retour positif! Je ne fermerai donc pas mon blog et vais m'obliger à y écrire davantage ...il y a des jours où j'hésite à arrêter...
Papillons et libellules a dit…
Bonjour Laurence.
Je découvre cet article.
Ce qui se met en place en français chez nous s'en approche beaucoup . Merci pour les pistes complémentaires et pour la découverte de ce fichier .
Bonne fin de journée .
Isabelle.
Merci Isabelle pour ce gentil commentaire !
Sophie a dit…
Bonsoir Laurence, je prépare la rentrée de septembre, bien décidée à choisir une méthode pour le français et les mathématiques et à en répartir les leçons pour l'année selon vos conseils pour l'emploi du temps d'ailleurs. Je me réjouis de travailler avec cette méthode de dictée ! Merci pour vos précieuses indications comme toujours. J'espère pouvoir vous lire encore dans les semaines, les mois et les années qui viennent. Cordialement, Sophie

Articles les plus consultés