Les Petits Montessori #1



J'ai été contactée il y a quelques temps par l'attachée de presse pour tester ces nouveaux petits cahiers. Comme ils me faisaient de l’œil depuis un moment, je n'ai pas hésité à dire oui!
Il faut dire que j'étais déjà un peu mise en confiance : édités par La Librairie des Ecoles dont je dois avoir à peu près tous les livres ou presque (!), conçus et rédigés par Sylvie d'Esclaibes dont j'aime beaucoup la posture, le travail, l'approche qu'elle a de la pédagogie, il y avait de grandes chances que j'y trouve un intérêt !

Je prévois de tester ces cahiers cet été, sur le temps de travail de vacances des grands,  avec mon 5 ans qui débutera un CP à la rentrée et qui a déjà compris le principe de la combinatoire. Il est super motivé - sinon j'aurais attendu. Il y aura donc d'autres billets au sujet de chacun de ces cahiers. Patience, patience...

Que peut-on dire d'ores et déjà de ces cahiers, sans les avoir testés ?
1. Il y en a 4:


   

On peut cependant déplorer qu'une numérotation bien visible n'apparaisse pas sur la couverture. En effet, les cahiers s'utilisent dans l'ordre, ce qui n'est pas nécessairement une évidence pour les néophytes. Il manque, je trouve, volume 1-volume 2-volume 3-volume 4. Petit point négatif.

2. Le format est parfait. Il s'apparente à un cahier petit format 48 pages. Parfait donc pour l'écriture de l'enfant. Pas de fatigue du poignet, pas de difficulté de repérage dans l'espace, faciles à ranger. Bref, Un premier bon point.

3. Les illustrations sont fraîches et de bon goût (bon en même temps, c'est la Librairie des Ecoles, donc on n'en attendait pas moins!). La quantité, la place, les couleurs sont bien gérées, évitant ainsi l'éparpillement. Deuxième bon point.

4. L'approche générale : la volonté affichée est de démocratiser (enfin !) la pédagogie Montessori en France, de la rendre accessible au plus grand nombre - loin des formations coûteuses, donc loin de l'esprit Montessori en fait...Il s'agit donc de proposer des activités progressives, rigoureuses, tout en aidant les parents à comprendre les principes de cette pédagogie pas à pas. Et vous allez voir, le pari est tenu, la cible totalement atteinte ! Troisième bon point.

5. Les contenus : au fur et à mesure de mes "tests" je reviendrai sur le contenu de chacun. Mais ce que l'on peut dire dès maintenant, c'est que c'est du travail de pro, Sylvie d'Esclaibes n'a rien oublié ! 
  • Chaque cahier contient un avant-propos que les parents doivent absolument lire avant de se lancer. Quatrième bon point.
  • On y lit au fil des pages des citations de Maria Montessori qui aident à bien s'imprégner de l'esprit Montessori. Cinquième bon point.
     
  • On y trouve des conseils, des propositions d'activités et de prolongements pour que l'enfant manipule au maximum. Mais nous ne sommes pas noyés de consignes et de conseils !  Sixième bon point.
  

  • On y trouve des modes d'emploi pour fabriquer le matériel nécessaire à chaque cahier ou aux prolongements proposés. Septième bon point.
  

6. Conclusion : les promesses sont-elles tenues ?
"une collection respectueuse de tous les principes Montessori" -oui
"des cahiers adaptés à tous, même ceux qui ne connaissent pas Montessori" -oui
"des cahiers qui favorisent l'autonomie et la confiance en soi" - probablement (pas encore testé)
"une progression rigoureuse et structurée"-oui
"des conseils pour guider les parents"-oui et j'ajouterais faciles à mettre en application.
"des activités de manipulation pour prolonger les apprentissages"-oui et le dosage est bon.
Promesses tenues. Huitième bon point.

7.le prix : 6,60€ autrement dit pas cher. Mais il faudra y ajouter le coût et le temps de fabrication du matériel. Neuvième bon point.

La balance est donc clairement positive. Pour ma part, ces cahiers sont un bon atout qui ne contredit en rien par exemple la pédagogie Charlotte Mason. Ce ne sont que des outils, tout dépend donc de la manière dont nous les amenons et les utilisons. Ils ne détrôneront jamais nos fichiers Balthazar, qui ont d'autres défauts mais que les enfants adorent! Les exercices et les dessins de Petits Montessori ne font pas le poids face à Balthazar et Pépin!
Les cahiers proposent de démarrer à 3-4 ans. Au poulailler, c'est beaucoup trop tôt et j'aime trop l'approche informelle de Charlotte Mason pour faire commencer les enfants si tôt ! La nature, les jeux, les lectures et les échanges suffisent amplement à leur progression. 
A 5 ou 6 ans, juste avant ou pendant un CP, c'est parfait. Je pense aussi que cela conviendrait à des enfants scolarisés en GS qui s'ennuient ou à qui on veut faire contourner l'apprentissage semi-global de la lecture à la rentrée prochaine...
Il faut vraiment saluer la performance de Sylvie d'Esclaibes.

Questions :
Peut-on faire sans matériel? non. La manipulation fait partie de la pédagogie. Si on ne veut pas de matériel alors mieux vaut passer son chemin.
Peut-on faire avec du matériel autre que montessori ? oui, avec un peu de débrouillardise et de bon sens, c'est possible. L'essentiel est la manipulation et la cohérence.
Est-ce que ces cahiers sont indispensables? non, rien n'est indispensable mis à part un stylo et du papier !









Commentaires

Marie a dit…
Voilà qui répond à mes interrogations! Je lorgne moi aussi sur ces cahiers depuis quelques temps et hésitais à passer le pas, me demandant s'il s'agissait d'une enième tentative pour surfer sur la vague Montessori... En même temps, je suis comme vous: le fait qu'ils sont édités par La Librairie des Ecoles et que Sylvie d'Esclaibes est de la partie m'incitait à la confiance...

Votre avis éclairé finit de me convaincre. Merci!

Articles les plus consultés