Préparer la rentrée 2016 #12-Préparer sa Bibliothèque


Afficher l'image d'origine

Prévoir les nouvelles entrées dans notre bibliothèque
Pour assurer nos cours de l'après-midi, j'ai choisi de reporter les dépenses que je n'aurai plus à faire dans les manuels scolaires sur des supports pour les matières d'éveil et des living books.

Nous avons tous nos chouchous dans les éditions, bien entendu, mais si je devais faire une liste :
- les revues des Editions Faton
- le site des manuels anciens
- les éditions Gallimard Jeunesse
- les éditions Plume de Carotte

Voilà de quoi faire son marché ! Nous avons tous notre mode de fonctionnement. Au fil des années, nous connaissons mieux notre classe-maison, nous savons ce qui fonctionne et quels sont nos besoin réels. Certaines familles achètent chaque année de nombreux manuels scolaires neufs ou d'occasion car elles aiment brasser, piocher ça et là. D'autres achètent de nombreux matériels variés, aimant proposer à l'enfant de très nombreuses activités avec du matériel varié pour aborder une notion.
Au poulailler, notre fonctionnement est autre. J'aime n'avoir que très très peu de matériel avoir et un nombre réduit de manuels scolaires pour les enfants en ce qui concerne les matières dites principales : un pour les maths, un pour la littérature, un pour la grammaire, un pour la géométrie, un pour les dictées. A cela s'ajoutent quelques supports de type fiches pour des remédiations. Elles sont peu utilisées mais elles me sont utiles chaque année, donc je les garde. Mais si j'aime avoir un nombre réduit de manuels scolaires, en revanche, nous achetons beaucoup de livres ! Living books, livres documentaires, albums...ils développent le goût de la lecture, diversifient les centres d'intérêt, éveillent la curiosité. Un sujet abordé en classe sera croisé dans une lecture le soir dans son lit, un exposé sera préparé grâce aux sources diverses glanées dans toutes les chambres de la maison.
Nous avons donc un petit budget matériel et un groooos budget livres !
Mais aucun n'est choisi au hasard. Je passe donc beaucoup de temps à partir d'avril à feuilleter sur les sites des éditeurs tant pour les manuels que pour les livres, à noter les trouvailles des uns et des autres au gré des blogs. C'est aussi pour cela (ça prend beaucoup de temps) qu'il est préférable d'avoir son top 10 des éditeurs et des blogs sinon ce serait sans fin ! J'accepte donc de passer à côté de la perle rare dont un blog qui m'est inconnu parle parce que je n'ai pas assez poussé mes recherches.  
Une fois mes choix arrêtés, commence à partir de mai/juin la valse des commandes et livraisons qui bien souvent s'achève fin août. Un moment formidable : c'est Noël un peu toutes les semaines pendant quelques temps ! 
Suivant les livres, certains seront tenus au secret, d'autres attendront sagement sur ma table de nuit d'être lus avant d'être mis en circulation, d'autres enfin seront mis en circulation sans plus attendre !
Il est donc important de prévoir dès le printemps les entrées dans sa bibliothèque car ce n'est pas tout de franchir la porte de la boite aux lettres ; il faut encore prendre le temps de les lire (jamais un livre ne devrait être remis à un enfant sans avoir été lu), de les étudier, de les dominer un peu, de s'en imprégner beaucoup et parfois, parfois, de regretter son choix et de se voir contrainte à une nouvelle recherche...



Commentaires

sicosico a dit…
Je serais bien curieuse de connaître tes choix d'achats le moment venu. ;)
Anonyme a dit…
Par pure curiosité, pourquoi ne pas se limiter à des classiques ? Et gagner ainsi du temps (les livres sont déjà lus et connus), de l'argent (ils sont dans la bibliothèque), de la sécurité (impossible de faire erreur avec l'Odyssée, Don Quichotte ou Gargantua) et, last but not least, du plaisir (pourquoi lire un roman jeunesse historique quand c'est un tel régal de lire Chrétien de Troyes?).
Chloé
Bonjour Chloé : ce que vous évoquez concerne les living books uniquement, j'étoffe aussi nos lectures documentaires (arts, histoire, géographie, sciences etc...). Bien entendu, nous avons aussi des classiques mais pas tous !!! Certains ont été lus il y a longtemps, donc il faut les relire (il n'y a pas forcément de gain de temps de ce côté-là). Par ailleurs, ils ne sont pas à la portée de tous les âges ni de tous les enfants ! Certains auront besoin de plus de progressivité que d'autres, certains aimeront plus ou moins la lecture et ce n'est pas en leur mettant à 8 ans dans les mains Gargantua en version complète qu'on la leur fera aimer ! Enfin, pourquoi se priver de trésors actuels ? Ne peut-on pas faire les deux ? Il y a de très bons petits romans pour les primaires et jeunes collégiens qui n'empêchent en rien de lire aussi les classiques- ce que nous faisons dès le CE1 avec des extraits notamment et les lectures offertes.
Les dépenses en livres sont un choix que j'assume totalement et avec enthousiasme !
Crécerelle a dit…
Lire (et pas seulement survoler) avant de leur donner le livre, je crois qu'on ne le répétera jamais assez.
Anonyme a dit…
Bonjour Laurence, je vous remercie pour votre réponse. En effet, vous parliez de lectures documentaires et non de littérature.
Je ne connais pas les living books et je vais lire Charlotte Manson pour comprendre de quoi il s'agit.
Je suis mal à l'aise avec les produits spécialement faits pour les enfants (produits marketing ou réel intérêt ? Pourquoi préférer des livres documentaires pour enfant (qui sont parfois tellement simplifiés qu'ils en deviennent faux) à une bonne série d'encyclopédies ?). J'ai donc hâte de lire votre sélection et découvrir les trésors actuels.
Chloé
Anonyme a dit…
C'est incroyable, nous vivons vraiment une époque de déshérence intellectuelle : après une brève recherche, j'ai constaté que les grands noms de l'encyclopédie ne se vendent plus en version papier.
Et comble de la médiocrité, aujourd'hui les "encyclopédies" en vente sont en grande majorité...des livres documentaires pour enfants (ou même pour adultes !!!).
Bon, je vais chérir mes volumes...
Chloé

Articles les plus consultés