L'Instruction en Famille Nombreuse est une Aventure Formidable !

Aucune des photos mises sur ce blog n'est libre de droit. Je vous prie donc d'en tenir compte et de vous abstenir de toute copie ou téléchargement sans mon autorisation
.

jeudi 26 mai 2016

Préparer la rentrée 2016 #17- L'Instruction Civique


Afficher l'image d'origine

Nous n'avons pas fini notre tour d'horizon des après-midis ! Il est bien question ici d'un tour d'horizon pour préparer la rentrée. Les décisions ne sont pas encore totalement arrêtées, il peut y avoir quelques changements d'ici septembre. Il est très probable que je posterai plusieurs billets pour approfondir les sujets au fil de l'année et de mes observations. Il nous reste donc à aborder l'histoire, l'instruction civique, les dîners-voyages et je crois que nous aurons terminé le premier tour de piste...

Je n'aime pas beaucoup l'instruction civique l’éducation civique et morale. Je trouve qu'il est difficile de rendre cette matière enthousiasmante pour des primaires car elle ne correspond en rien à leurs attentes, leurs rêves, leurs intérêts et d'ailleurs elle ne suscite jamais vraiment leur intérêt ! J'aurais pu m'en passer, faire comme si cela n'existait pas avant la fin du collège mais je trouve que par les temps qui courent, mieux vaut donner un peu de leste aux inspections. Alors, j'ai fait comme au lycée avec mes profs : je leur donne de temps en temps ce qu'ils veulent entendre, histoire d'avoir la paix ! 
L'Education Nationale mise beaucoup sur cette matière pour rétablir le sens citoyen et républicain des petits français. Je crois pour ma part qu'elle se trompe totalement . Ce n'est pas en imposant à des primaires des heures de débats et d'éducation civique avec étude de documents "à la sauce grandes personnes" qu'on en fait des citoyens responsables et républicains. 
Premièrement parce que la République n'a jamais été une valeur en soi mais un régime politique. Les valeurs républicaines dont on parle ne sont pas d'abord républicaines mais simplement et surtout des valeurs morales, de vie en société, de vie intègre. Elles peuvent  tout à fait exister en dehors de la République. Si bien que cela ne fait sens pour personne et en particulier pour des enfants et que ces termes sont totalement galvaudés et utilisés à mauvais escient. 
Afficher l'image d'origine
jolie photo ici

Deuxièmement parce qu'avant de débattre dès 8-10 ans sur des sujets qui les dépassent, avant de leur parler du trajet que fait une loi et du fonctionnement des institutions, il faut que les enfants connaissent et aiment leur pays. Sinon d'une part ils ne seront jamais réceptifs aux enseignements citoyens et d'autre part il y a fort à parier que les incivilités seront pour eux monnaie courante. Je sais, ça fait ringard, réactionnaire, populiste, toussâ... mais c'est pourtant une réalité toute simple, un évident constat. Autrement dit, comme à l'accoutumée, l'Education Nationale a mis la charrue avant les bœufs dans sa précipitation pédagogiste et une gesticulation faussement républicaine après les attentats. Créer des réserves citoyennes inopérantes, imposer des séances d'éducation civique et morale quand par ailleurs elle vide les contenus de toutes les autres matières, est une erreur grossière. C'est ce qui arrive lorsqu'on se noie dans les neurosciences et le pédagogisme à tout va et qu'on perd en chemin le simple bon sens...
Je ne nie pas que des séances d'éducation civique et morale ont leur utilité. Mais vous ne pouvez pas construire dans l'esprit des enfants une citoyenneté, un sentiment de destin commun sans la transmission d'une culture commune. Les séances d’éducation civique et morale ne peuvent venir qu'en complément des "matières" qui font le socle commun d'un pays, des citoyens,  à savoir : 

- La littérature, la vraie, dès la maternelle. On n'apprend rien avec des textes édulcorés, pauvres en vocabulaire, à la syntaxe douteuse, aux sujets d'une bêtise à pleurer. Lecture offerte des classiques de la littérature, living-books, lecture silencieuse, lecture à voix haute (tout le primaire), cahier de lecture etc... Mon conseil : brûlez les manuels récents et les rééditions minables des bibliothèques roses !
Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine   Afficher l'image d'origine

- Des cours de français en nombre et structurés pour manier et aimer la langue de son pays.  Comme les journées ne font que 24 heures, cela suppose de supprimer les inutiles de l'école primaire, j'ai nommé : l'anglais, l'informatique (ils savent faire sans l'école !), la sécurité routière (les parents sont là pour ça, c'est leur responsabilité), l'éducation à l'environnement (quand on fait des leçons de choses en quantité, sur les temps de sciences, c'est suffisant).
Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine 9782916788173


Des cours d'histoire adaptés aux enfants de primaire. Ras le bol de cette façon absurde d'étudier l'histoire avec des 6-12 ans. ILS NE SONT PAS DES UNIVERSITAIRES. Faites les rêver ! L'histoire, ça ne s'étudie pas, ça se raconte. Notre histoire de France est si riche en personnages hauts en couleurs, en rebondissements, en actes héroïques...un vrai roman à la Dumas ! Racontez-leur l'histoire de leur pays, ils l'aimeront. Nous ne pouvons pas être citoyen d'un pays que nous n'aimons pas et nous ne pouvons aimer ce que nous ne connaissons pas !
"L'histoire ne s'apprend pas par cœur, elle s'apprend par le cœur" E. Lavisse (à graver en lettres d'or sur les cahiers !)
Afficher l'image d'origine

- Des cours de géographie adaptés aux enfants de primaire. Arrêtons là encore cet enseignement inadapté de la géographie, pondu par des technocrates en mal de reconnaissance. La géographie fait aimer la France et s'ouvrir au monde mais certainement pas en étudiant des graphiques, des flux, des foyers de population, des données économiques...en primaire ?!?! Mais ces gens-là ont-ils croisé un jour des enfants en chair et en os ? Enfin, je veux dire des vrais enfants,hein, pas des adultes en miniature! Je me répète, mais mieux connaitre son pays, c'est se l'attacher, l'aimer ; c'est donner envie de l'arpenter, de le découvrir ; c'est comprendre qu'on en fait partie. Des séances de géographie bien conduites sont bien plus efficaces dans ce domaine que tous les cours d'éducation morale et civique de l'école de la République de Madame Najat Vallaud Belkacem !

Bien entendu à ces humanités, s'ajoutent les leçons de choses. Les coccinelles ou les fleurs de cerisier sont les mêmes partout dans le monde me direz- vous ! Quel rapport avec l'instruction civique et la France ? C'est que voyez-vous, les leçons de choses vous font connaitre la nature, les objets qui vous entourent, les métiers et les personnes qui les exercent. Les leçons de choses vous font aimer la terre, votre terre. 
Afficher l'image d'origine  Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

De même les leçons d'histoire des arts sont indispensables ! La France regorge de trésors, de musées et d’œuvres d'art qui contribueront à faire de nos enfants des citoyens éclairés.
Afficher l'image d'origine  Afficher l'image d'origine  Afficher l'image d'origine
Par conséquent, si l'on y prend garde, nous pouvons finalement faire de l'instruction civique tous les jours !

Malgré tout, nous aurons au Poulailler une séance hebdomadaire d’instruction civique (je préfère cette appellation), 30 minutes tous les mardis pour connaitre sommairement les symboles républicains et le fonctionnement des principales institutions. Pour établir mon programme, j'ai utilisé :
La Classe 268 - Avril 2016à commander ici  9782916788302_Instructionciviqueetmoralecycle3ici

Avec ces deux supports, j'ai ce qu'il faut pour aborder les symboles et le fonctionnement des institutions. J'applique le principe 1 séance = 1 notion = 1 petite trace écrite
Pour être honnête, ce qu'ils en retiendront et en retireront m'est bien égal. Ils vont voir, voir et revoir durant tout le collège toutes ces notions, jusqu'à l’écœurement...vous avez dit  contre-productif ?...

9 commentaires:

Sandrine a dit…

Encore une fois merci pour ces réflexions!!!!!!! C'est tellement ça !!!!!
Je vais reparcourir le blog pour vos supports de géographie ;)
Une vraie mine d'or !!!!
Merci!!!!

Sandrine a dit…

Encore une fois merci pour ces réflexions!!!!!!! C'est tellement ça !!!!!
Je vais reparcourir le blog pour vos supports de géographie ;)
Une vraie mine d'or !!!!
Merci!!!!

Marie a dit…

Je n'aurais pas dit mieux, ras-le-bol des valeurs de la République, de l'école de la République... Hein Manu ;-)

moi, je suis française, pas républicaine...

Et oui, rien de mieux que de belles histoires pour enseigner les belles valeurs...

Marie a dit…

Deux ouvrages d'Edouard Jauffret que je vois rarement sur les blogs consacrés à l'IEF, mais qui me semblent parfaits : belles histoires, belles valeurs, vocabulaire riche, et surtout étude progressive, exigeante et structurée de la grammaire et de la rédaction : Au pays bleu (CE), La maison des flots jolis (CM).

(Il existe aussi la version fin de CP : Petit Gilbert)

Hortense a dit…

Merci de partager vos réflexions! J'aime l'idée de transmission, de patrimoine.

En lecture offerte "littérature" avec des maternelles, auriez-vous une recommandation? Les romans classiques me paraissent trop longs mais je sature un peu de Père Castor!

Laurence Fournier a dit…

@Marie : Bonjour Marie et merci pour ces références de livres intéressants. Ne vous méprenez pas sur mon billet. Je ne fustige pas les "valeurs républicaine" et je me sens profondément attachée à la France mais mon propose n'était pas tant un ras le bol de la République qu'un ras le bol de l'imprécision et de la banalisation. Il s'agissait surtout de mettre en lumière que l'EN ne prend pas-comme d’habitude ?- le chemin le meilleur et le plus simple pour arriver à ses fins : former des citoyens éclairés.
@Hortense: Bonjour Hortense, je vous conseille d'aller faire un tour du côté des contes et autres mythologies des éditions Usborne. Ensuite, il faut fouiner et lire avant les enfants pour trouver toute sorte de trésors ....!Au travail !

caro jms a dit…

Un post très intéressant, merci! J'ai beaucoup aimé votre argumentaire sur la République. C'est tout à fait çà!

Anonyme a dit…

@Hortense, quelques idées de lectures pour des maternelles (choisir des extraits pour les œuvres longues) :
Philipok de Léon Tolstoï ; Daudet ; Grimm ; Andersen ; Perrault ; Roman de renard ; fables de La Fontaine ; Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll ; Tistou les pouces verts ; mon bel oranger ; le petit prince ; le livre de la jungle de Kipling (pas de Disney !! ;-) ) ; le magicien d'Oz ; sans famille ; les aventures de Pinoccio (la version originale, encore et toujours ;-) ; les aventures de Tom Sawyer ; L'île au trésor ; les contes du chat perché ; Poil de carotte ; la comtesse de Ségur (qui a écrit de très beaux contes, en plus de tous ses romans)...
Pour la plupart de ses titres, il existe de très belles versions illustrées pour enfants
Chloé

Marie a dit…

C'est peut-être moi qui me suis mal exprimée... je me sens parfaitement en phase avec votre billet !

en revanche, je serais plus sévère avec l'EN : je ne crois pas que l'objectif affiché (former des citoyens éclairés) soit son objectif réel. Au contraire, les personnes dont l'intelligence, la culture et l'esprit critique sont peu développés sont beaucoup plus facilement manipulables...

j'ai donc l'impression que si l'EN emprunte des chemins si tortueux, c'est pour être bien certaine de ne pas nous mener à bon port !