FOCUS SUR...les étiquettes

Afficher l'image d'origine

J'utilise pour ranger l'épicerie des bocaux en verre, type La Parfait. Pour étiqueter mes pots, histoire de ne pas confondre la farine de riz avec celle d'épeautre ou le sucre avec le sel, je dois étiqueter. Cela n'a l'air de rien mais comme je suis un brin perfectionniste, je voulais que mes étiquettes soient jolies, peu coûteuses, en quantité  et facilement disponibles et enfin et surtout qu'elles se décollent facilement au lavage.
Et, oui, les étiquettes autocollantes du supermarché ne se décollent que partiellement des pots, c'est pâs beau! Ou alors, il fallait faire tremper pendant des heures, renouveler l'eau pour qu'elle reste bien chaude - Bref ! ça ne convenait pas à Merepoule maniaque.

A présent j'ai dans le tiroir de ma cuisine :
Afficher l'image d'origine- des bandes de papier recyclé (facture, impressions diverses, courriers obsolètes etc...) qui me servent pour mes étiquettes et pour faire ma liste de course. Le format A4, coupé en 2 devient un format A5 que je recoupe une nouvelle fois dans la longueur. Je fais souvent des étiquettes à l'avance.
- une petite paire de ciseaux cranteurs pour faire des jolis bords à mes étiquettes.
 - un stylo
- un petit pinceau brosse (on peut aussi prendre le pinceau à pâtisserie)
Mais la colle ? Pas de colle ! Parce qu'un peu de lait appliqué au pinceau sur le bocal suffit à coller l'étiquette !
Pour ne pas gaspiller de lait, je verse un peu de lait dans le bouchon de la bouteille (évidemment si vous achetez le lait en brique, ça se complique !). Je trempe mon pinceau dans le dit-bouchon. Je passe un peu de lait sur le verre à l'endroit où l'on veut placer son étiquette en débordant un peu. J'applique ma belle étiquette bien écrite et tout et tout. Je repasse le pinceau imbibé de lait sur les bords (pas sur l'écriture). Je laisse sécher 5 minutes et c'est réglé ! Tant que le pot n'est pas mouillé, c'est solidement collé. Dès qu'on mouille, c'est décollé en 30 secondes sans laisser de traces !

Ah, sinon, j'ai aussi dans le même tiroir un feutre pour ardoise pour marquer sur les pots qui me servent à conserver les restes (mes tupperware sains et pas chers) la date ou le nombre de blancs d’œufs...

On n'est pas obligé de réserver cette technique à la seule cuisine...!




Commentaires

Véronique a dit…
Cela fait des années que je fais comme ça, avec du lait : c'est simple, pas cher et on en a toujours en stock:)
vettdj a dit…
je lave mes pots à chaque "vidage" don ni les feutres, ni les étiquettes, ni le venilia ne marche, je continue à chercher !
c'est justement parce que je lave mes pots que j'utilise ce système et celui du feutre à ardoise ...! C'est simple, rapide et peu coûteux de recommencer après le lavage !

Articles les plus consultés