Les grandes vacances

www.venasque.fr

Il n'est pas toujours possible de partir en vacances mais cela ne signifie pas que l'on ne doit pas être en vacances.
Que faire avec ses enfants quand on reste à la maison pendant les vacances et qu'on n'a pas une fortune à dépenser en loisirs ?

Les enfants ont besoin de sentir que nous sommes détendus et disponibles. Par conséquent, la toute première chose à faire est de supprimer les horaires ! Qu'il est bon pour la mère de famille de ne plus avoir les yeux rivés sur sa montre, de faire les choses à son rythme, quand l'envie lui en prend...cela ne supprime en rien les tâches ménagères et les contraintes liées à l'organisation de la vie de famille mais de se mettre au repassage simplement quand on se dit '"tiens je vais aller faire un peu de repassage" et arrêter simplement quand on en a assez, que c'est bon! Les repas se préparent à plusieurs, quand la faim commence à se faire sentir peu importe l'heure...

Laissons les enfants libres de faire ce qu'ils veulent ! Tantôt dehors, tantôt dedans, au dessin ou au jardin, ne dirigeons aucune activité, laissons les chercher et trouver ce qu'ils veulent faire...l'imagination prend toujours la suite de l'ennui si on laisse le temps faire son ouvrage.

Simplifions les repas : vive les pique-nique au jardin ! Entre soi ou avec des amis, le pique-nique du soir est un must au poulailler ! Dînons dans le jardin, assis dans l'herbe, un gros saladier de tomates cerises et de bâtons de concombre, des tranches de jambon roulés ou des hot-dogs, à deux pas du trampoline ou perché sur un arbre...aahhh...les vacances !

Surprenons nos enfants ! Faire un peu le clown...ça fait du bien !! Mettons nous à danser en faisant votre ménage ! Mon préféré : je trouve un chapeau de déguisement qui traîne et je le mets sur la tête en préparant le repas, en repassant ...succès garanti quand les enfants viennent vous demandez quelque chose ! Lâchons nous !

Activités décalées : s'il est bien de laisser les enfants se débrouiller la plupart de la journée, c'est bien aussi d’organiser quelques activités surprenantes. Prenons le temps de faire des jeux de société avec les enfants, installons nous dehors pour les lectures offertes du soir, réveillons les pour observer la Lune, installons des tentes dans le jardin et proposons leur de dormir dehors, partons à la cueillette, jouons au ballon ou à cache-cache avec eux, organisons une soirée film en famille ou simplement avec les plus grands puis une autre fois avec les plus petits, jouons à saute-mouton ou à la marelle, baladons nous en ville nez au vent avec eux, organisons une chasse au trésor dans la maison ou dans le jardin, traînons à la bibliothèque, faisons un tour chez Nature& Découvertes, prenons des douches dans le jardin (douches solaires ou tuyau d'arrosage), organisons des olympiades...

Augmentons les temps de lectures offertes !
Testons des recettes de cuisine que vous n'avez pas le temps de faire !
Invitons des amis, repas simples et sacs de couchage !

AMUSEZ VOUS !
ça ne coûte rien !

Commentaires

Véronique a dit…
L'été les grands montent une tente dans le jardin, ils dorment ou pas dedans, invitent un copain pour y passer la nuit...etc..
cindy a dit…
oui que c'est bon de ne "presque" rien faire ,
Sylvie a dit…
Laurence tu décris admirablement ce que représente les vacances pour moi... se sentir «libre»... Ça fait tellement de bien!

Je te souhaite de belles grandes vacances chère blogueuse, je te souhaite de vivre du bonheur avec les tiens en prenant tout ton précieux temps.

Sylvie a dit…
oups... représentent les vacances!
Laurence a dit…
Merci Sylvie ! oui, cet été, beaucoup de travail mais en toute liberté !!
Avec cet article, je voulais montrer qu'il n'est pas besoin de partir ou de dépenser des fortunes pour se sentir en vacances ! Les vacances sont à la portée de tous sans frustrations inutiles...en ces temps de crise, c'est important de le redire....
Enid a dit…
Enfant, je passais une grande partie de mes vacances à Gandrange. Oui Gandrange, ce lieu parmi tant d'autres victimes de la révolution industrielle (et surtout de son grand et lent déclin).
Gandrange, ses rues, ses maisons uniformes, identiques, et pourtant pleins de gens différents dedans. Gandrange, la guerre des boutons revisitée, entre les neveux vacanciers et les enfants d'ouvriers. Gandrange et les Italiens. Gandrange et tout le reste de ces vallées d'acier. Gandrange, Mondelange, Rosselange, Moyeuvre-Grande, Rombas... Lieux de villégiature fort prisés n'est-ce pas ? (Ironie inside ^^ )
Et pourtant, c'était les vacances. Les courses poursuites en bicyclette, la projection de mottes de terre sur les poules du voisin (et parfois sur les petits voisins), la nona qui nous poursuivait en râlant, l'oseille dans le jardin du grand-père, les mûres le long de l'ancienne voie ferrée, les quetsches du vieux verger sur le coteau. C'est ça les vacances, un parfum de tarte aux quetsches.
rosie bulle a dit…
Merci pour cette plaisante vision des vacances. Je vous ai attribué un Liebster Award, à voir ici : http://curiosifee.blogspot.fr/2015/07/un-liebster-award.html
talitakoum a dit…
aaah vouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii à 100% d'accord avec toi !!!
merci et plein de bonheur !!!
bizzzz
talitakoum

Articles les plus consultés