L'appel du jardin...



Pour une raison que j'ignore, il y a quelques blogs avec lesquels je suis toujours en résonance...La personne publie un post sur un sujet au moment où je veux en faire un sur le même sujet...! Le dernier post de Sylvie fait écho à ce que je constate depuis longtemps : 1) le décalage entre ce que l'on lit sur la blogosphère et ce qui en est réellement, 2) la nécessité de trouver son rythme IEF et de ne pas vouloir en faire trop avec les enfants mais faire bien...Vouloir en faire trop, voilà l'écueil ! 
A y regarder de plus près, c'est bien souvent un petit morceau d'orgueil bien caché au fond de nous qui nous motive....! Ce besoin de nous mettre en avant, de dérouler un beau catalogue d'activités aux autres parents dont les enfants sont à l'école, à l'inspecteur pour qu'il ne s'inquiète pas etc...Notez qu'en même temps, nous sommes tellement attendus au tournant, tellement comparer aux parents dont les enfants sont scolarisés, nos enfants tellement comparés aux scolarisés et il serait tellement long et compliqué de déconstruire tous leurs préjugés, tous leurs poncifs, toutes leurs notions bien ancrées sur l'éducation, l'enfant etc...que le catalogue parait plus simple !
Sur ce blog, point de rose et paillettes, point propos édulcorés, vous trouvez mes contradictions, mes remises en questions, mes atermoiements, mes coups de gueule, mon franc-parler, mes joies, mes essais, mes réussites...bref, notre VRAIE vie telle qu'elle est et mon VRAI caractère.

Toujours plongée dans la pédagogie Charlotte Mason avec enthousiasme (d'autant plus fort que j'en constate les bienfaits sur les enfants au fil des semaines), j'essaie peu à peu de m'approcher de ses principes essentiels. J'aime Charlotte Mason,  John Holt et Maria Montessori. Je ne les ai jamais aborder comme des livres de recettes, de trucs et astuces mais bien comme des philosophies si bien qu'il m'est facile de trouver une synthèse adaptée à notre poulailler
Profitant de nos vacances (qui se terminent ce week-end), pour réfléchir à ce premier semestre écoulé, j'ai déploré des journées trop scolaires, sources parfois de râleries et d'exaspération chez les enfants. J'ai regretté l'absence de travaux manuels. J'ai constaté un déséquilibre entre le temps passé à la maison et celui passé à l'extérieur. Il fallait remettre de l'ordre dans tout ça, rééquilibrer, épurer...
Ces réflexions s'inscrivent dans projet familial de marche vers un peu plus d'autonomie : potager, poulailler, animaux, faire soi même, se rapprocher de la nature.
Il me fallait répondre à toutes ces questions :
- quand et comment les enfants font ils travailler leurs mains?
- quand et comment associer les enfants au projet familial ?
- quels moments de la journée passer à l'extérieur ?
- quand jardiner ? Jardiner peut il faire partie de la classe ?
- suis je capable d'observer les apprentissages que les enfants font naturellement, en dehors des temps de classe ? Suis-je capable de les utiliser pour éviter les répétitions ? Eviter la "scolarisation" de leurs savoirs en exercices, traces écrites etc...?
- comment laisser une place réelle et plus large à leurs apprentissages autonomes?
- comment composer avec les exigences de l'inspection pour éviter des situations inutilement conflictuelles?
- comment rendre la journée fluide pour éviter les exaspérations?
- pourquoi ne pas utiliser les narrations orales de manière plus systématiques encore ?
- comment rendre les séances de travail courtes et efficaces?
- comment augmenter le nombres de visites et de sorties?

Et voilà un nouveau planning pour le nouveau semestre. 
Il y apparaît des temps pour chaque domaine. C'est le temps maximum consacré chaque jour. Nous raisonnons en temps et non plus en quantité d'exercices.
Le travail oral et la narration sont très présents. Cela permet de gagner beaucoup de temps.
L'histoire se fera un peu tous les jours sous forme de lecture + narration. Je me suis aperçue en effet que la trace écrite sous forme de résumé à copier ne servait absolument à rien. Ils ne la relisent jamais, ne l'apprennent pas par cœur. Pourtant, ils sont toujours capables de m'expliquer toute la leçon quel que soit le support (manuel, livre, musée, conversation etc...)
La cartographie sera travaillée toutes les semaines. Un très bon moyen de faire le lien entre histoire et géographie, de décloisonner tous les domaines !
Vous verrez une dictée préparée par semaine. Même si je ne crois pas aux vertus de la dictée, nous en faisons une par semaine pour que les enfants ne soient pas surpris le jour de l'inspection. Je crois bien plus à l'efficacité de la copie (2 fois par semaine) et à l'utilité -même si ce n'était pas l'avis de Charlotte Mason- de petites situations d'écriture (résumés de leçon, sujet d'invention, réécriture d'un texte, prolongement d'une phrase etc...) qui s'ajoutent à toutes celles qui se font très naturellement dans le cadre de leurs jeux, de leurs courriers.
Je prévois également que l'étude de la langue se fasse aussi en transversal : m'épeler un mot de la copie, changer le temps d'une phrase de lecture d'histoire, trouver le sujet d'une phrase dans la lecture de littérature etc...
La matinée du mercredi est importante car elle permet d'être toujours à jour dans les cahiers et les classeurs (collages, illustrations mais aussi situations d'écriture notamment pour compléter le cahier de lecture)
Ainsi, toutes nos journées se terminent à 15h30, ce qui nous laisse environ 2h30 à 3h00 chaque jour pour le jardin, le musée, la forêt, et les jours de gros temps la cuisine, le bricolage, la couture...que sais je encore ?!



Commentaires

Magali a dit…
Merci bcp bcp bcp Laurence !
Nous ne fonctionnons pas exactement pareil mais suffisament proche pour que tes écrits me fassent murîr encore :-)
Cela me booste pour améliorer aussi l'organisation de manière générale.
Sab a dit…
Moi aussi je tente d'alléger le scolaire, surtout quand les beaux jours arrivent !
Pour les cours d'histoire, dès le début de l'aventure ief, je me suis rendu compte que les petits résumés écrits leur demandaient beaucoup d'énergie pour pas grand chose !!! Alors nous favorisons les lectures, les expos, les documentaires (que nous finissons parfois exeptionnellement de visionner en prenant le goûter !) etc , ce qui n'empêche pas les enfants d'illustrer nos leçons de jolis dessins très représentatifs et de complèter allègrement notre frise "maison"...
Les dates et les évènements n'en sont que mieux retenus, d'autant plus que l'on est souvent à la recherche de petites anecdotes qui pimentent le tout !!!
Mathilde a dit…
Ce n'est pas évident, je trouve, de trouver son rythme . Le notre a déjà changé plusieurs fois au court des mois depuis la rentrée de septembre ... Je me suis mise aussi à faire plus d'oral avec la grande, en lisant certains de tes articles ainsi que ceux de Laure et de Sylvie ... Et elle apprécie beaucoup !
rosie bulle a dit…
Bonjour. Comme je le disais dans un autre post je débute ma rencontre avec Charlotte Mason. Quels bienfaits sur les enfants avez vous déjà remarqué?

Articles les plus consultés