L'Instruction en Famille Nombreuse est une Aventure Formidable !

Aucune des photos mises sur ce blog n'est libre de droit. Je vous prie donc d'en tenir compte et de vous abstenir de toute copie ou téléchargement sans mon autorisation
.

vendredi 24 janvier 2014

IEF en danger !

Des sénateurs veulent restreindre l'IEF, merci de signer cette pétition et de faire circuler !
Pour le lien c'est : ICI

mardi 14 janvier 2014

Citation

Afficher l'image d'origine
Les gens sont souvent déraisonnables, illogiques et centrés sur eux-mêmes,
Pardonne les quand même...
Si tu es gentil, les gens peuvent t'accuser d'être égoïste et d'avoir des arrières pensées,
Sois gentil quand même...
Si tu réussis, tu trouveras des faux amis et des vrais ennemis, Réussis quand même...
Si tu es honnête et franc, il se peut que les gens abusent de toi,
Sois honnête et franc quand même...
Ce que tu as mis des années à construire, quelqu'un pourrait le détruire en une nuit,
Construis quand même...
Si tu trouves la sérénité et la joie, ils pourraient être jaloux, Sois heureux quand même...
Le bien que tu fais aujourd'hui, les gens l'auront souvent oublié demain,
Fais le bien quand même... Donne au monde le meilleur que tu as, et il se pourrait que cela ne soit jamais assez,
Donne au monde le meilleur que tu as quand même...
Tu vois, en faisant une analyse finale, c'est une histoire entre toi et Dieu, cela n'a jamais été entre eux et toi.
Mère Térésa

jeudi 9 janvier 2014

L'agriculture urbaine

L'auteur de cet article a pris contact avec moi, me demandant l'autorisation de parler ici de cette étrange chose : l'agriculture urbaine...! Ni pour ni contre, je laisse chacun découvrir ce que moi même je ne connaissais pas avant de lire son blog. Comme je ne suis pas une geek, loin de là, je n'ai pas réussi à mettre la photo qu'il m'avait envoyée...Pardon Patrick...!

 

L’agriculture urbaine et la famille


Voici un bref article sur l’importance de pratiquer l’agriculture urbaine en famille. Ces dernières décennies, nous avons vu croître l’intérêt de bien des gens concernant l’environnement et les changements climatiques sur la planète.  Ce combat de société amène de plus en plus de gens à pratiquer l’agriculture urbaine à domicile.  Ce nouveau mode de vie permet aux gens de produire une partie de leur propre nourriture de façon biologique sans insecticide ni pesticide.

C’est connu, la vie urbaine amène son lot de contrainte et souvent nous manquons de temps pour réaliser nos simples tâches quotidiennes.  Hors, avec les années nous avons développés des techniques et des systèmes qui permettent grandement de nous faciliter la tâche pour garnir notre garde-manger.
 

Voici 5 concepts et systèmes reliés à l’agriculture urbaine

-          Système de goutte-à-goutte avec minuterie

-          La culture hydroponique

-          Les systèmes aquaponiques

-          Remplacer vos arbustes par des arbustes fruitiers

-          Élever des poules à domicile

Bien sûr, l’agriculture urbaine amène bien plus que de sauver notre belle planète.  Elle nous permet d’avoir une meilleure santé physique en mangeant plus sainement et a un impact sur notre santé financière.  On dit aussi que le jardinage coûte moins cher qu’un psychologue, chaque moment passé dans son potager bio procure un moment zen couronné de paix sans compter la satisfaction ressenti à la vue des résultats lors des récoltes.

Potager bio : un héritage pour nos enfants


Pour les années à venir, un des plus beaux héritages que nous pouvons laisser à nos enfants est de leur faire connaître les bienfaits de l’agriculture urbaine.  En les faisant participer aux travaux dans le jardin, vous leur donnerez le goût de faire de même et vous verrez que rapidement ils arriveront avec leurs propres idées et identifieront facilement des problématiques comme des maladies.  Si vous choisissez en plus d’élever des poules à domicile, ils désireront s’impliquer davantage car contrairement à ce que bien des gens pensent, les poules sont très affectueuses et plus intelligentes que vous ne le croyez.

Pour en savoir plus sur l’agriculture urbaine à domicile, voici un site web qui donne plusieurs trucs et astuces pour vous aider à devenir un agriculteur urbain à part entière.  On dit que si chaque foyer produisait au mieux 10% de leur besoin alimentaire, il y aurait assez de nourriture pour toute la planète.  Alors qu’attendez-vous pour devenir agriculteur urbain? Cliquez ici dès maintenant!

Faire 10

En CP, on appelle souvent cela "la maison des 10". Il s'agit d'apprendre toutes les façons de faire 10 mais avant d'apprendre il faut les trouver ...!
 On peut demander à l'enfant de disposer ses deux escaliers de perles*
 On lui fait retirer les barettes de 10 (on s'en occupe après). Un est laissée sur le côté pour bien visualiser que l'on veut faire 10

La première fois, nous faisons devant l'enfant en expliquant.Il faut associer une barette de chaque escalier, le premier en descendant, l'autre en remontant.
 Nous commençons par prendre donc le 1 en haut du premier escalier
 tandis que nous prenons le 9 du dernier escalier

Nous poursuivons ainsi jusqu'à épuisement des barettes


Nous avons ainsi toutes les combinaisons pour faire 10 en additionnant deux nombres. Ce n'est pas le cas sur cette photo, mais il est bien de demander à l'enfant de bien serrer les barettes ainsi, il constatera qu'il retrouve les deux escaliers "collés et inversés"  comme dirait ma Marthe ! Mais aussi que "ça fait toujours la même taille", ce qui est normal puisque "ça fait toujours 10"

L'enfant peut alors écrire les combinaisons obtenues (sur un papier, son cahier-outil ou autre)


Nous pouvons ensuite prendre les barettes du 10 et les poser au dessus et en dessous. Nous amenons alors l'enfant à constater qu'il n'a pas besoin d'autres barettes pour obtenir 10. ainsi 0+10=10 et 10+0=10


Une fois que l'enfant  a reproduit l'exercice plusieurs fois, on peut demander la même chose dans le désordre, puis passer à des exercices sur papier de type 1+....=10, puis mémoriser et réciter. On peut aussi proposer des jeux.
* Pour plus de renseignements sur le kit, contacter l'auteur

Lettrines


Voici le travail d'arts plastiques de début d'année. Nous avons passé du temps sur l'étude des enluminures, lettrines, calligraphies et livre de Kells en histoire des arts.
Les enfants ont dû à partir de modèles observés, illustrer l'initiale de leur prénom qui occupait tout l'espace. Puis dans un deuxième temps, selon le principe de l'enluminure, ils ont dû décorer la première lettre de leur prénom et écrire les autres lettres du prénom à la suite dans un quadrillage. Il était possible de proposer toute sorte d'exercices variés mais il faut éviter la lassitude.
 
Le travail d'arts plastiques du moment est le suivant : tu choisis un animal, et tu devras le dessiner plusieurs fois en utilisant à chaque fois une nouvelle technique (pastel, crayon, feutre, fusain, peinture, collage, pliage etc...).
Il est entendu que l'animal doit occuper toute la place sur la feuille.
 
Peu à peu notre mur d'exposition se remplit de leurs oeuvres du moment...affaire à suivre...

dimanche 5 janvier 2014

Fin de pelotes

Que faire avec les fins de pelotes ?
 Une couverture de bébé qui s'agrandit de jours en jours (bon de mois en mois plutôt !) pour devenir un jour un plaid...
Occasion d'essayer toute sorte de points et torsades

Comparer deux nombres

Comprenons par là : dire si un nombre est plus petit ou plus grand que l'autre. Si l'enfant est déjà un grand, il saura naturellement dire que 9 est plus grand que 3. Il comprend vite qu'il vaut mieux recevoir 9 gâteaux que 3...! L'enjeu devient alors surtout de comprendre, mémoriser et utiliser à bon escient les signes > et <.

L'enfant installe les deux escaliers. Il peut bien entendu travailler avec un seul mais je trouve plus "parlant" de prendre une barrette dans chaque.


On prépare également : 2 allumettes, 1 petit carton avec le signe V qui suivant le sens sera soit > soit < et les symboles de 1 à 10.
Nous demandons à l'enfant de comparer 9 et 2. L'enfant prend donc la barrette de 9 dans l'escalier 1 et la barrette de 2 dans l'escalier 2, ainsi que les symboles 9 et 2. (ou deux petits papiers sur lesquels il écrira 9 et 2)




Nous plaçons les barrettes puis les allumettes de la manière suivante




Nous attirons l'attention de l'enfant sur la disposition des allumettes.
Nous montrons à l'enfant la similitude entre les allumettes et le symbole mathématique.


Puis nous invitons l'enfant à placer entre les deux symboles le signe dans le même sens que les allumettes. Nous expliquons à l'enfant que cette écriture se lit ainsi "9 plus grand que 2" en suivant bien avec le doigt en même temps que l'on parle.



On propose ensuite d'autres comparaisons à l'enfant (il s'agira parfois de poursuivre l'exercice proposé à l'école, dans le fichier, dans les devoirs du soir)








La disposition des allumettes est moins parlante avec des nombres supérieurs à 10. Cependant, l'enfant étant familiarisé, il y parvient sans difficulté. L'allumette oblique indique le sens de la pointe.



 article collecté pour les tutoriels du Collectif l'Ecole est la Maison

Ordonner des nombres #2

Il s'agit cette fois de ranger en ordre croissant ou décroissant les nombres d'une liste.
Je fais recopier à l'enfant les nombres proposés dans son fichier (plus tard il brûle cette étape) ou bien je lui propose une liste de nombres qu'il va falloir ranger




Il prépare ses barettes en escalier sur le tapis




Il associe ensuite à chaque symbole la barette correspondante






il range alors les barettes du plus grand au plus petit





 puis utilise ce rangement pour faire la même chose avec les symboles





 Il peut ensuite copier la liste





















Ordonner des nombres #1

L'enfant doit ranger les nombres en ordre croissant ou décroissant
Il dispose donc d'un jeu de barettes sur son tapis. Le préalable serait qu'il soit capable d'associer la couleur et la quantité (il sait que 8 est marron par ex) mais ce n'est pas indispensable; il devra alors compter (ce qui lui permettra de mémoriser peu à peu)


Une façon de ranger du plus petit au plus grand peut être celle ci. On peut faire suivre "la pente obtenue" avec le doigt

L'enfant peut ranger de la même façon du plus grand au plus petit, c'est à dire en ordre décroissant. Pour retenir le mot "décroissant", en général, j'explique à l'enfant que le mot commence comme "descendre", ce qu'il fait en même temps avec son doigt.

Une autre façon de voir l'ordre croissant et décroissant de façon concrète est de faire ranger à l'enfant, les barettes en triangle (ou escalier coloré). L'enfant comprend avec la forme du triangle pointe-base la notion.

samedi 4 janvier 2014

Repenser le rythme...

Il y a d'abord eu cette visite chez l'ostéopathe pour ma petite poulette de 4 ans. Le verdict était sans appel : "il faut qu'elle marche plus cette petite, sinon on va en faire une future grosse!"...Aïe, je n'avais pas prévu de créneau marche dans le planning...je me disais aussi qu'il n'y avait encore eu de grain de sable...! Ben le voilà !
Moment de doute : oui, il est bien gentil mais je fais la classe quand moi ? parce qu'entre les horaires des collègiens, la maison, la préparation des repas et la marche, il ne va pas rester grand chose...heureusement qu'on est 2 ! Mon mari, avec plus de recul, m'a dit que l'enjeu n°1 était  d'abord la santé de nos enfants. Pour le reste, je trouverai bien un moyen de le faire et les objectifs scolaires seront atteints sans nul doute, mais autrement et plus tard, pour certains...Et alors ?! N'est ce pas tout l'avantage de l'IEF ? C'est ainsi qu'en plus de la marche, j'ai entrepris une simplification des apprentissages et du matériel associé.
 
Il y a eu ensuite ce ras-le-bol du diktat du goûter dont on entend parler dès 15h45... et qui s'étale jusqu'à 17h00 avec le retour des aînés! Et le dîner pour lequel personne n'a faim et du petit déj pour lequel certains dévorent et d'autres pas! Est il normalde se lever le matin sans avoir faim ?? J'ai donc imposer de nouvelles règles : plus de goûter mais dîner à 18h30 en famille. Résultats : des soirées longues pour tout le monde, petits et grands qui ont le temps de jouer ou de travailler après le dîner, du temps pour faire un jeu de société avec papa et maman, des enfants qui dévorent !!
 
Nous voici donc avec une journée type nouvelle :
 
7h45 : lever maman, prière perso
7h00-7h20 : toilette maman, habillage, maquillage et tout et tout
7h20-7h30 : préparation du bib, du petit déj
7h30 : réveil de tous
7h30-8h00-8h10 : petit déj /bib familial
8h10-9h00 : habillage, vaisselle, TIF, rangement des chambres
9h00-9h15 : coucher Athus, prière familiale.
9h15-10h30 : marche + 15min de jeux à l'aire de jeu (grimpette, toboggans, poutre, parcours santé etc...) pour les enfants et parcours santé pour maman en surveillant les minus + retour(en marchant !)
10h30-11h15 : classe avec en primaire les activités d'écriture, poésie, préparation de dictée. Pour ma 6ème : 1 matière au choix
11h15-11h45 : préparation du déjeuner
11h45-12h15 déjeuner
12h15-13h30: vaisselle, café, mail, pause pour les enfants et pour maman
13h30-15h15 : classe
15h15-15h30 : pause
15h30-17h00 : classe (avec bib vers 16h00). Soit 4h00 de classe par jour.
17h00-18h30 : jeux, conduites, préparation du dîner, gestion du linge. Pour les petits, 18h00-18h30, rangement des chambres, douches, pyjamas, pour les grands, devoirs de classe
18h30-19h00 : diner en famille
19h00-20h30 : jeux pour les petits
19h00-21h30 : soirée libre pour les autres. Chacun vaque à ses occupations (vaisselle, cuisine, pain, jeux, discussion,peinture, lecture, tricot, couture, film...) Quand je me couche vers 22h00-22h30, j'ai fait bcp de choses sans être épuisée  ou stressée...!
 
Je me demande encore pourquoi nous n'avons pas fait cela plus tôt !!
 
Il me reste maintenant à mieux adapter mes programmations scolaires et les retravailler en fonction de ces nouveaux paramètres...Il faut repenser la répartition des matières et exercices sur la semaine.
 

jeudi 2 janvier 2014