L'Instruction en Famille Nombreuse est une Aventure Formidable !

Aucune des photos mises sur ce blog n'est libre de droit. Je vous prie donc d'en tenir compte et de vous abstenir de toute copie ou téléchargement sans mon autorisation
.

vendredi 28 novembre 2014

Je réponds

"Quels supports utilises-tu pour l'étude de la langue ?"


Comme tu le sais, les enfants ont depuis la Toussaint un un planning hebdomadaire  à suivre. Il y est donc indiqué qu'ils doivent avoir une séance d'étude de la langue tous les matins (soit 4 matins/semaine): 
- 3 séances doivent se faire en mode "grande leçon avec maman+exercices oraux et/ou écrits" avec comme support ce manuel :
manuel de La librairie des écoles

Comme je limite au maximum les photocopies, les fiches et les exercices à trous, je sélectionne très soigneusement le travail à faire à l'écrit et celui à faire à l'oral ou au tableau. Mes prochaines acquisitions pour optimiser ces séances seront le livre du maître qui est très bien fait et est une vraie aide et une ardoise pour chaque enfant pour accompagner le travail oral. Je reviens aussi toujours oralement sur la leçon précédente avant de poursuivre avec des petites questions orales.
Je n'ai donc pas de jours programmés pour la grammaire ou la conjugaison etc... Puisque je suis simplement la progression du livre qui se fait par semaine. (tu peux feuilleter sur le site pour comprendre ce que je veux dire).

-1 séance doit se faire dans le fichier d'orthographe. Nous avons commencé avec celui de CE1 car je trouvais que (bien qu'ayant fait nombre de dictées...voir mon billet à ce sujet !) les bases n'étaient pas bien solides. Et on ne construit pas une maison sans fondations !
fichier de La Librairie des écoles quand celui-ci sera terminé, nous passerons au suivant
Je trouve ces fichiers très bien faits. Au bout de la double page, ils sont à l'aise avec la notion. Ils aiment beaucoup travailler dans ce petit fichier. C'est d'ailleurs une collection que j'utilise pour la géométrie. Il y a la quantité nécessaire et suffisante pour l'acquisition.

Parallèlement à cela, nous reprendrons dans quelques temps (sans doute après Noël):
- le mot du jour à piocher et à chercher dans le dictionnaire, avec des petits concours sous forme de jeu tous les 10 mots environ
- la phrase à analyser tous les jours
- le cahier de conjugaison à compléter toutes les semaines

Dès à présent les règles à retenir sont copiées dans le cahier-outil de français. Ainsi je peux rediriger l'enfant vers une règle pour pouvoir se corriger.

Une petite acquisition dernièrement m'a permis de modifier un peu mon approche des règles à copier et apprendre : le dessin va maintenant faire aussi partie du cahier-outil. Dans ce manuel chaque règle est illustrée par un dessin puis suivie d'exercices variés. Ce qui m’intéresse ici c'est l'approche par le dessin qui rend le travail moins ingrat d'une part et aide à mémoriser pour certains enfants. Les exercices de la Librairie des écoles étant suffisants pour l'application des règles. 
Un exemple simpliste pour bien me faire comprendre : un garçon dessiné puis plusieurs garçons dessinés et en dessous écrit en gros sous chacun des dessins: un garçon - des garçons. Et encore en dessous, en gras : en général, on ajoute un S pour mettre un nom au pluriel.


A ce travail s'ajoutent bien entendu tous les travaux d'écriture dans les autres matières, qu'ils soient spontanés, informels ou dans le cadre de la classe (résumés, commentaires, courriers, légendes de dessin, invitation, jeux de leur invention etc...) et qui nécessitent des réflexions et des ajustements. C'est dans ces moments que les enfants comprennent concrètement à quoi leur sert d'étudier leur propre langue et mettent (ou essaient) en application ce qu'ils ont appris. 
Il y a également les rédactions et le travail de brouillon-correction qui pour l'instant est très informel au poulailler mais comme d'autres choses, deviendra structuré après Noël. Je leur laisse le temps de s'approprier notre nouvelle façon de travailler, de gagner en rapidité et en organisation et de maîtriser des notions de langue justement, je constate d'ailleurs des progrès en orthographe depuis quelques temps donc je pense qu'après Noël, ce sera le bon moment.
Enfin, les séances de lecture permettent de travailler l'étude de la langue et pas seulement le vocabulaire. Les enfants ont à suivre dans la semaine 2 séances avec leur roman qui n'appelle aucun travail écrit ou d'étude de la langue quel qu'il soit et 2 séances avec un manuel de lecture suivies d'exercices écrits qui font travailler l'écriture et la bonne utilisation de la langue. Pour Ambroise, j'utilise celui-ci
que tu trouveras ici et que tu peux feuilleter pour avoir un aperçu des exercices proposés. Je n'ai pas trouvé, mis à part les manuels anciens, de qualité équivalente dans les manuels modernes des autres éditeurs.

Pour Marthe, qui a sauté son CE1, et qui est de ce fait moins à l'aise qu'Ambroise, j'utilise ce manuel ancien. Chaque double page de lecture est suivie de petits exercices d'étude la langue (travail d'un son, de précision de vocabulaire, de grammaire- de type passer la phrase au pluriel par exemple)
Printemps Au Moulin-Bleu de Picard M. Et Jughon, B.
Enfin, pour rendre le travail de la langue moins ingrat, je soigne l'approche de la notion avec du matériel, des petites devinettes, une alternance orale/écrit ou ardoise/cahier, des petits tickets de réponses, des applications au tableau, des petites pancartes à soulever (par exemple choisir on ou ont) etc...

Et pour terminer, lorsque mes enfants râlent en disant que "cela ne sert à rien d'étudier la langue puisqu'on sait déjà la parler", je réponds toujours "bien sûr que tu sais très bien la parler avec un vocabulaire très riche pour un enfant de ton âge mais tu ne sais pas l'écrire correctement. C'est bien pour cela que l'étudions, pour que tu apprennes à écrire correctement ce que tu sais déjà dire et que les personnes à qui tu t'adresseras pas écrit (là, en général, je donne des exemples très précis) puissent te comprendre quand elles te lisent (là je parviens toujours à trouver un exemple récent d'écriture spontanée que j'ai eu des difficultés à déchiffrer parce que c'était très mal orthographié) ". Jusqu'à présent, cela a suffi à remotiver les troupes. Mais soyons honnêtes, avec ou sans leur motivation, nous ferons de l'étude la langue tous les matins tout de même. Ils savent que je me passerais de leur consentement s'il le fallait !

2 commentaires:

Brune Grandir pres du chataignier a dit…

Je travaille de la même façon, et avec le même type de support. Mais je devrais t'en vouloir, tu me fais découvrir une merveilleuse grammaire!!! Heureusement que je l'ai trouvée sur Priceminister à petit prix!!! Merci, un gros merci pour ces partages d'outils. c'est précieux.

Anonyme a dit…

Bonsoir Laurence,
Je suis ravie de la précision de ta réponse et de toutes les informations reçues. Quelle générosité de bien vouloir partager avec nous ton expérience et ton recul !
Encore une fois, merci ! Je me suis empressée d'aller acheter en ligne les manuels anciens dont tu disposes.
Bisous aux enfants,
Anne