L'Instruction en Famille Nombreuse est une Aventure Formidable !

Aucune des photos mises sur ce blog n'est libre de droit. Je vous prie donc d'en tenir compte et de vous abstenir de toute copie ou téléchargement sans mon autorisation
.

samedi 18 octobre 2014

Je réponds

Chère Claire-Lise, je partage tout à fait tes observations. D'ailleurs si tu lis attentivement mes posts sur le sujet, je ne dis pas autre chose ! Je ne crois pas au bienfaits du unschooling pur et dur qui ne donne de bons résultats que dans très peu de cas. 
Je constate aussi que la plupart des unschoolers passent un temps inouï devant une console ou la télévision ou leur ordinateur ! Je refuse ce système et je trouve incohérent d'avoir refuser de déléguer l'éducation des enfants à l'école si c'est pour la confier à un écran...!!
Je redis à tous mes lecteurs encore une fois : je pratique le homeschooling totalement assumé avec son organisation, ses règles et sa routine mais l'approfondissement du unschooling m'a permis de me remotiver et d'affiner mon regard sur mes enfants et sur mes choix. Rien de plus ! Rien de moins ! Il s'agissait bien d'une révélation et non d'une révolution. L'apport de mes lectures "unschooling" est ma prise de conscience ou plutôt une réaffirmation que  la curiosité est  innée chez l'enfant et que nous pouvons nous appuyer sur elle pour rendre les apprentissages efficaces et joyeux. 
Ici, nous avons un emploi du temps, des activités imposées un point c'est tout! Ce qui change c'est l'esprit dans lequel je transmets les choses et le temps que je leur accorde.
Je ne perds et ne perdrai jamais de vue que je peux être contrainte de remettre mes enfants à l'école et qu'il est préférable pour eux que ce ne soit pas trop compliqué...
J'invite donc tous ceux qui m'écrivent à ce sujet à relire le post "mix?"
Bien conduit, le homeschooling développe la créativité et la curiosité des enfants, favorise la bienveillance, les rapports respectueux, leur laisse de la liberté et fait grandir leur esprit critique.

3 commentaires:

Verte Citrouille a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec toi. D'ailleurs pas toujours facile de trouver un équilibre entre laisser faire, découvrir l'enfant et parfois orienter les apprentissages car on se dit qu'il faut, que c'est le moment. S j'écoutais mon fils de 6 ans il ne passerai son temps qu'à jouer à ce qu'il veut, ou détourner les situations d'apprentissages pour aller dans son monde. Du coup bien obligé de recadrer et de dire maintenant on fait comme je te dis de faire. Tout comme toi j'aime beaucoup cette philosophie de l'enfant qu'il y a derrière le "unschooling" mais je ne crois pas que cela puisse réellement fonctionné comme peuvent le revendiquer certains purs et durs. Même lorsque qu'Arno Stern parle de "unschooling" en parlant de son enfance cela n'est pas vraiment vrai, car il avait aussi des temps d'apprentissage 1 à 2h tous les matins. Bref on pourrait écrire pendant longtemps à ce sujet !

Philippe Rossier a dit…

Oui , tout est une question d'équilibre , qui est bien difficile à trouver parfois . Mais je me dis que le plus important c'est peut être justement tout ce temps et toute cette énergie que l'on met a chercher l'équilibre qui sont très importants et très formateurs pour nos enfants . Ils nous vois essayer , chercher , nous adapter ... Pendant ce temps ils absorbent beaucoup ... Même si l'équilibre n'est pas atteint , il se passe de belles chose sur le chemin .
À bientôt
Domitille

Philippe Rossier a dit…

Ils nous voient ...
Désolée pour la coquille...
Domitille