L'Instruction en Famille Nombreuse est une Aventure Formidable !

Aucune des photos mises sur ce blog n'est libre de droit. Je vous prie donc d'en tenir compte et de vous abstenir de toute copie ou téléchargement sans mon autorisation
.

vendredi 28 mars 2014

Faire travailler la main ou la pré-écriture

Avertissement: les propos qui suivent n'engagent que moi, maman et institutrice, qui met mes observations et mon expérience au service des autres. Il ne s'agit en rien d'une parole d'Evangile, d'une vérité imparable ou d'une montessorienne formée dans les règles de l'art...



Avant que le petit se lance dans l'écriture, il faut lui donner la possibilité de faire travailler sa main ses mains par des activités progressives qui vont lui permettre de muscler ses mains, d'affiner ses gestes, de prendre de l'assurance. La pédagogie Montessori mais aussi le simple bon sens et l'imagination permettent de proposer à l'enfant toute sorte d'atelier.
Les conditions restant toujours très montessoriennes :
- la présentation simple, courte et conrète de l'activité
- une difficulté à la fois
- inviter à la répétition de l'exercice
- faire l'activité de la main droite et de la main gauche
- choisir de beaux objets
- être progressif
- laisser le libre accès aux activités présentées

Que faire faire à l'enfant?
verser, nouer, visser-dévisser, ouvrir-fermer, transvaser, laver, cirer, repasser, plier
puis
poinçonner, tracer, découper, repasser, colorier

Des exemples :
pour les verser, les difficultés seront progressives suivant les contenants et les contenus : verser des grosses graines puis des graines plus fines puis des liquides. La difficulté augmente avec le type de matériau à verser. On peut verser dans un grand verre ou dans une petite tasse à café, on comprend aisément que le geste devra s'affiner et se faire plus précis...


cirer

nouer

laver le miroir avec la petite éponge



verser dans les tasses

laver le miroir

visser des écrous


plier des mouchoirs suivant des lignes pré-définies
 
Ce sera la même chose pour transvaser : avec des cuillères différentes, des pipettes, des petites éponges, à travers un entonnoir, entre deux cruches, entre deux bouteilles, d'une écuelle à l'autre etc...
Des exemples :
transvaser l'eau d'une soucoupe dans l'autre avec une petite éponge que l'on presse, transvaser des billes avec une cuillère parisienne d'un récipient à l'autre, avec la main droite puis avec la main gauche, déposer des gouttes au compte-goutte dans un bac à glaçon etc...Pour "faire beau", on peut colorer le liquide avec du colorant alimentaire.
laver la table, le miroir, un carreau de fenêtre, avec une petite éponge, une brosse à dents, un coton tige
boutonner, nouer, ziper etc...les cadres de vie pratique montessori sont très bien mais par soucis d'économie, on peut simplement recycler de vieux vêtements (encore jolis hein...! Il faut donner envie !): une tennis à scratch, une tennis à lacets, une braguette, une chemise à boutonner etc...
De même nous pouvons demander à l'enfant d'ouvrir et fermer de nombreux récipient ou lui présenter une planche avec des vis et des boulons à associer. Un petit panier avec des cadenas et des clés à associer pour ouvrir et fermer.
etc...
les cadenas

des noix, une cuillère à escargots, une boite à oeufs

des bouteilles et un entonnoir


des piques à passer par le petit trou

des galets et une cuillère parisienne
 
Il suffit de faire marcher son imagination... Mais mieux vaut limiter le nombre de plateaux et les renouveler régulièrement que d'inonder les étagères d'activités.
 
 
Ces activités sont généralement proposées sur de jolis plateaux en libre-accès.On présente une première fois le geste précis à l'enfant puis il s'entraine. La répétition de l'exercice est évidemment fondamentale. Lorsque c'est acquis, on présente un autre plateau avec une nouvelle difficulté à l'enfant. Très rapidement, il doit avoir de nombreux (enfin pas trop quand même !) plateaux à sa disposition.
 
Peu à peu, nous amènerons l'enfant à travailler la "pince" pouce-index : activités de tris de petits objets (petits boutons, petits trombone), découpage de cartons puis de papiers,
puis nous l'amènerons à davantage de tracés : mandalas, pochoirs, formes à dessin, coloriages (ne pas dépasser) et d'autres activités plus transversales mais très efficaces pour la main. Il faut à ce moment là veiller à ce qu'il tienne correctement son crayon et sa colonne vertébrale. Il peut être nécessaire de lui donner un "grippe crayon" pour lui apprendre à bien tenir son feutre ou son crayon.
Nous pouvons aussi proposer des tracés dans le sable, la farine, au tableau, sur une ardoise, au pinceau (à la verticale puis à l'horizontale)
activité transversale qui fait utiliser la pince : les blocs de cylindre

dessiner à la verticale est plus facile pour commencer

trier des petits boutons demande un geste précis

le jeu du marteau : il faut être précis pour faire tenir le clou sans se taper sur les doigts

colorier un mandala sans dépasser

attacher puis détacher les pinces à linge sur les rebords du petit seau avec la main droite puis avec la main gauche

Voyez la petite main triant les boutons

Découper du carton

ces algorithmes permettent de travailler les maths et la pré-écriture

les formes à dessin sont un outil formidable  qui permet de nombreuses applications

 
 
Avec le travail des lettres rugueuses, l'enfant est alors prêt à se lancer dans l'écriture ! Nous pouvons alors travailler les lettres de nombreuses manières : tableau, ardoise, peinture, pâte à modeler, farine ou sable etc...
écrire son prénom

lettres rugueueses, plateau de semoule fine

peindre en grand les lettres que l'on apprend


 progressivement les largeurs des lignes évolueront

utiliser l'alphabet mobile

 Très tôt l'enfant est encouragé à dessiner et peindre, la verticale permet l'amplitude des mouvements, libère le bras
 
 
 

3 commentaires:

Mathilde a dit…

Bonjour Laurence, merci pour ce précieux article ! J'hésite depuis plusieurs mois à prendre les formes à dessins pour ma deuxieme ... Peux tu m'en dire plus sur l'utilisation ? Merci par avance et bonne fin de semaine

petitshomeschoolers.com a dit…

Merci pour cet article! Comme ils sont appliqués ces enfants, c'est beau à voir.
J'ai la même question que Mathilde au sujet des formes à dessin;

Laurence Fournier a dit…

Ils ne sont pas toujours appliqués... faut pas rêver ! ça reste des enfants...!!hahaha...!
Pour faire simple, je dirai qu'on utilise les formes à dessin un peu comme des pochoirs.
J'apprends d'abord à l'enfant à faire le tour de la forme bleue avec son doigt puis à nommer la formes (ainsi j'ai pu différer l'achat du cabinet de géométrie...trop cher ...!)
Ensuite nous utilisons la forme rose pour tracer le contour interieur de la forme avec un crayon ou un feutre fin. Plus tard je demande à l'enfant de faire contour avec la forme rose et un stylo rose puis nous posons la forme bleue sur le tracé et l'enfant doit faire à nouveau de contour avec la forme bleue et un feutre bleu. Les traits doivent se superposer.
Ensuite l'enfant décore l'intérieur avec des lignes ou des motifs graphiques.
Plus tard, les enfants s'amusent à superposer et croiser différentes formes ce qui donne de très beaux vitraux ou rosaces ou mandalas improvisés dont on colorie avec application chaque zone de croisement.
Perso, je n'ai jamais regretté cet achat.