Je réponds #2

Comment réussissez vous à être présente pour plusieurs "petits" en même temps. Comment accompagnez vous les apprentissages de deux à trois enfants de 3 à 7 ans,en restant calme, souriante et efficace ?

1) Je ne suis pas toujours calme, souriante et efficace. Il m'arrive de m'impatienter, de me fâcher aussi et même d'être totalement inefficace. En règle générale, je suis d'humeur assez égale...!
Pour bien accompagner les apprentissages des petits, il me faut :
- bien préparer leur programme, de cette façon, j'évite les temps morts au moment de se mettre au travail. Ils savent ce qu'ils ont à faire et s'y mettent rapidement. Cela évite les dispersions, les énervements.
- prévoir une alternance dans la journée d'activités autonomes, de réinvestissement, et des découvertes, de l'écrit et de l'oral, des applications variées et des répétitions pour consolider etc..ils peuvent ainsi se raccrocher à des choses plus faciles ou plus agréables et la journée passe plus vite!
- nous commençons par la prière et le calendrier.C'est très ritualisé mais rassurant et calmant. Puis vient la "mise en route" où chacun prend connaissance de ce qu'il a à faire.
- j'ai exigé peu à peu des enfants qu'ils apprennent à attendre leur tour, à se déplacer en silence, à parler pas trop fort.Tout ceci maintient une harmonie dans la classe qui est essentielle avec des petits.
- et plus personnellement : je me couche tôt, j'ai identifié mes périodes efficaces et moins efficaces dans une journée (voilà pourquoi je douche mes enfants le matin, plutôt que le soir par exemple), et surtout je me ménage des temps pour moi dans la journée, des journées off dans le mois.Tout ceci permet de se ressourcer et rester disponible et souriante. Enfin la prière est une grande aide.
- la maison est très organisée cela me permet de dégager du temps pour moi facilement sans culpabilité et sans stress.
- quand je sens que la journée ne sera pas bonne, je mets tout le monde en vacances ou improvise des activités tout autres que la classe. Le lendemain est souvent particulièrement efficace.
 
2) Je ne suis pas présente pour plusieurs en même temps, j'alterne les activités autonomes et celles qui necessitent ma présence. Les enfants savent aussi s'occuper quand je ne suis pas disponible. Quand je suis déjà avec un enfant, les autres se dirigent vers une activité autonome en m'attendant.
 
3) Le fait d'inscrire au fur et à mesure personnellement le travail effectué et sa propre évaluation est encourageant pour eux : ils voient l'avancée de leur travail, leurs progrès  et permet un lien régulier dans la journée avec moi. Je passe à la table ou sur le tapis et viens voir ce qui est fait, est en cours ou rappelle ce qu'il faudrait faire rapidement. Je commente aussi leur évaluation que je valide ou invalide.
 
4) Un enfant ne doit pas rester trop longtemps seul sans que nous nous intéressions un minimum à ce qu'il fait. Concrètement, c'est simple et rapide à mettre en place : pendant que je suis en lecture avec Jeune Poulet, je jette un coup d'oeil sur ce que font les autres et j'envoie un petite phrase du style, "attention de ne pas dépasser, X", " tu n'oublies pas de demander si ça ne va pas, Y" etc.. L'enfant sent alors qu'il n'est pas ignoré ou oublié.
 
5) Enfin, jusqu'à 4 ans, j'en demande peu aux enfants dans la classe.Mon objectif est davantage de leur laisser intégrer les règles de vie : la concentration, la gestion du bruit, de l'autonomie, ranger/déranger.Ils alternent des périodes de travail et des périodes de jeux dans leur chambre ou des activités ludiques (type puzzle, dessins) dans la classe.

Commentaires

Articles les plus consultés