L'Instruction en Famille Nombreuse est une Aventure Formidable !

Aucune des photos mises sur ce blog n'est libre de droit. Je vous prie donc d'en tenir compte et de vous abstenir de toute copie ou téléchargement sans mon autorisation
.

jeudi 29 mars 2012

Infinitif et participes

Notre travail de conjugaison pour Jeune Poulette s'est séquencé de la manière suivante :
Dans un premier temps nous avons revu les informations concernant le verbe conjugué : les modes, les groupes, les personnes, les verbes et les auxiliaires
avant d'entrer plus avant dans les différents temps. Elle a donc revu le présent, le futur et l'imparfait de tous les groupes. Nous laissons pour l'instant de côté le 4ème temps simple : le passé simple que nous travaillerons plus tard.
Hier nous avons donc fait un gros travail de synthèse sur l'indicatif qui se décompose en 4 temps simples (dont nous avons rappelé les terminaisons) et 4 temps composés. Nous avons étudié la construction de chacun des temps composés.
Nous nous lançons maintenant dans un bloc sur le passé-composé.
Il m'a paru utile de lui faire reprendre un livret sur les formes du verbes (infinitif/participes) pour mieux appréhender le passé composé.

Ce livret permet à l'enfant d'opérer un tri selon les formes verbales : infinitif / participe présent / participe passé ou selon les groupes (dans ce cas on ne laisse que les étiquettes des infinitifs).
A son niveau, je lui ai demandé d'opérer un double tri, permettant ainsi une révision d'une part et d'autre part une observation facilitée-puisque bien alignés- des participes passés suivant les groupes (é pour le 1er, i pour le second, aléatoire pour le 3ème) mais aussi des participes présents (issant pour le 2nd).
Dans la partie gauche les intitulés pour le tri, dans la partie droite une pochette avec une fermeture à scratch pour les étiquettes car il y en a beaucoup et elle est épaisse.
On voit bien que le participe passé des verbes du 1er groupe se termine toujours en é.
Ensuite je lui ai demandé de conjuguer au tableau les verbes chanter, avoir et être au passé composé. Elle les a recopiés dans son cahier-outil après correction puis les a appris par coeur.
"Le petit mot à mettre dans sa tête pour retrouver le temps" est HIER pour le passé-composé (hier, j'ai chanté sous la douche)

Motifs graphiques




Ces deux fiches sont sous pochette plastique rangées avec les formes à dessiner. Elles permettent à l'enfant de décorer l'intérieur de ses formes tracées autrement qu'avec des traits verticaux et horizontaux.

Table sensorielle de Pythagore


J'ai présenté ce beau matériel à Petite Poulette hier de la manière suivante :

Fabrication: probablement avec du carton gris, de la peinture ou du papier aux bonnes couleurs et une bonne dose de patience.Pour ma part, je l'ai achetée avec sa boite à la Fabrique Montessori.
Pré-requis au poulailler : J'attends que l'enfant sache faire un certain nombre de figures avec la tour rose (notamment la tour couchée et aligner par l'angle les cubes du plus petit au plus grand).Il doit  aussi savoir reconnaitre un carré.
Objectif : tout est dans le titre ! Approche sensorielle de la table de pythagore.

Utilisation: nous installons un tapis et je vais chercher la boite sur l'étagère.
Je demande à l'enfant de nommer les couleurs qu'il voit. "nous allons prendre la pièce carrée pour chacune des couleurs.Veux tu m'aider ?". Ensemble nous sortons les couleurs une à une, cherchons le carré et replaçons les autres pièces dans leur emplacement.
Je demande ensuite à l'enfant de faire une tour avec les carrés, du plus grand au plus petit comme pour la tour rose.
Je prends ensuite le carré rouge (le plus petit) en haut de la tour réalisée et le place sur le tapis,en haut à gauche, puis le carré vert, qui vient toucher l'angle rouge, puis le rose et propose à l'enfant de continuer à défaire sa tour en alignant les carrés par les angles.
Lorsque c'est fait, je commence la table en prenant les pièces vertes et en les plaçant correctement puis je poursuis avec les roses sans rien dire, l'enfant observe. Je lui propose de poursuivre jusqu'au bleu clair



 Mais la tentation est trop forte ! L'appel du doré...Elle ira finalement jusqu'au bout 3 fois !!

Rappel : ceci n'est pas une fiche de formation montessori, il s'agit de mes fiches de préparation d'instit en IEF avec ses enfants, de mes progressions établies à partir de mes observations. Il s'agit de ma façon de procéder. L'idéal restant, j'en suis persuadée, d'être formée par les bonnes personnes


mercredi 28 mars 2012

l'aurtografe

"Maman, à quoi ça sert l'orthographe ?"

Pourquoi apprenons nous la conjugaison, la grammaire et l'orthographe ?
Tout d'abord pour bien connaitre notre propre langue, notre langue maternelle, celle qui te rattache à moi, à ta famille et à tous ceux qui ont reçu cette langue de leurs parents.

Comme c'est ta propre langue, tu as à coeur de l'utiliser et de la servir au mieux pour la présenter sous son meilleur jour aux autres. Il te faut donc en maitriser les codes et les usages. Ce n'est pas une tâche facile car le français est une langue difficile. Mais j'ai confiance en tes capacités avec du temps, de la maturité, du travail et de la persévérance, tu y parviendras.

Tu aimes écrire. Bien connaitre ta langue te permet de bien l'écrire c'est à dire de bien te faire comprendre des autres, ceux à qui tu destines tes écrits. Pour faire passer ton message et t'assurer qu'il est reçu et compris, il faut que tu ne négliges ni le vocabulaire-l'emploi bien choisi des mots les plus adaptés-, ni la ponctuation, ni la conjugaison-changement de terminaisons signifie un changement de temps, ce qui modifiera ton histoire quelque peu, ni la grammaire- les accords, les homonymes modifieront ta pensées.
Tu ne rendrais pas chez une amie mal peignée avec un t-shirt tout tâché ! Ce serait manquer de respect pour cette personne et ce serait renvoyer une mauvaise (et fausse) image de toi. Cela n'empêchera pas l'amie de t'apprécier pour ce que tu es dans le fond mais il sera plus difficile de l'atteindre. Il en va  de  même quand tu  envoies une lettre bourrée de fautes d'orthographe.

Tu vois finalement, c'est d'abord pour toi que tu apprends !

Voilà pourquoi nous appelons tout ceci l'Observation Réfléchie de la Langue.

Quelques exemples significatifs écrits au tableau pour bien comprendre :
Conjugaison
Je te demanderai quelques informations - futur, c'est sûr, ça se fera !
Je te demanderais quelques informations- conditionnel, ce n'est pas certain, seulement si j'en ai besoin!

Ponctuation
Il a accompagné Oscar, le père, la mère et la tante.-il a 4 personnes avec lui
Il accompagné Oscar le père, la mère et la tante- ils ne sont plus que 3 !

Homonymes
Il a pris ses feutres -les siens donc !
Il a pris ces feutres- ceux qui sont devant lui sans doute...!


Voilà pourquoi je bondis, quand aux détours de blogs et forums IEF, je lis des textes truffés de fautes d'orthographe (pas juste d'inattention et de frappe, cela arrive à tous!). Comment accompagner sérieusement un enfant dans ses apprentissages si l'on ne maitrise pas un tant soit peu les notions ??? Comment sont corrigés les écrits de ces enfants ? Quelle conclusion doit en tirer un inspecteur ? Pourrait on lui en vouloir ? Enseigner, quelque soit la forme pédagogique retenue, demandera toujours la maitrise de certaines connaissances de base, voire davantage pour prendre du recul, et un travail d'approfondissement.
C'était mon coup de gueule du jour !

samedi 24 mars 2012

Les fuseaux

Voici donc mon utilisation des fuseaux.
Fabrication : j'ai acheté les casiers et le plateau à La Fabrique Montessori et j'ai fait mes fuseaux avec les baguettes de mon égouttoir à vaisselle qui avait rendu l'âme. Mais si on ne fait pas la vaisselle (!!) on peut acheter une baguette de section ronde ou carrée. Il vous faut 45 fuseaux.

préalables au poulailler : si vous vous référez à ma progression, l'enfant a vu les barres rouges et bleues, les chiffres rugueux sans le zéro, les barres rouges et bleues avec les tickets (ou les chiffres rugueux). Il connait donc en principe : la frise numérique de 1 à 9, les symboles de 1 à 9 et les quantités de 1 à 9.Ce qui n'empêche pas quelques erreurs ou hésitations parfois !

mon utilisation
Etape 1 : je demande à l'enfant de mettre autant de fuseaux qu'il y a marqué dans les cases. Je rappelle qu'il doit prendre les casiers dans l'ordre de lecture, de gauche à droite.
Vient alors la question du zéro, l'enfant en général me demande quel est ce symbole. Je réponds zéro.La vie quotidienne fait qu'il connait cette quantité et j'ai toujours eu comme réponse "ben alors, on met rien !"
La présentation faite, l'enfant trouvera le matériel sur l'étagère et comme d'habitude, pourra le faire aussi souvent qu'il le désire.
Mes objectifs ici : permettre à l'enfant d'associer quantité et symbole, maitriser la frise numérique et intégrer la quantité 0.
Lorsque l'enfant maitrise ce matériel je propose l'étape 2
Etape2 : j'ai ajouté dans le plateau des petits élatisques (pour cheveux) et je demande à l'enfant de mettre autant de fuseaux que demandé mais de faire avec les élastiques des paquets de 5. Je montre à l'enfant une fois et lui propose de poursuivre s'il le souhaite.
Exemple : pour 6 " je prends 1, 2, 3, 4, 5 " je m'arrête et attache avec l'élastique et je poursuis : je tiens mon paquet dans la main et je dis 5, je pose le paquet dans le casier puis je prends un autre fuseau et je dis 6. Cela parait anodin mais à cet âge, de nombreux enfants n'ont pas la maturité pour repartir de 5, d'autant qu'ils auront passé du temps  à passer l'élastique (motricité fine). Souvent ils repartiront de 1 !
Mes objectifs ici : faire les compléments à 5 qui le préparent aux additions avec 5 (6 c'est 5 et 1 etc...)et aux soustractions . En général, ils aiment faire cette activité et mémorisent les petites additions avec 5 tous seuls.

Rappel : ceci n'est pas une fiche de formation montessori, il s'agit de mes fiches de préparation d'instit en IEF avec ses enfants, de mes progressions établies à partir de mes observations. Il s'agit de ma façon de procéder. L'idéal restant, j'en suis persuadée, d'être formée par les bonnes personnes

Tempête

D'après Turner, Jeune Poulet, 6 ans

Ma progression mathématiques 3/6 ans

Bon, une fois de plus, ce ne sera sans doute pas tout à fait conforme mais c'est mon mode de fonctionnement. Vous trouverez donc dans ce post, la progression mathématiques progression mathématiques que j'ai imaginée (à la suite de mes lectures et observations) et que j'utilise pour mes poussins. Je pense que cela peut en aider certains.
J'ai imaginé ce document qui m'aide beaucoup parce que je ne parvenais pas à trouver un document qui faisait la synthèse de toutes les activités mathématiques montessori de cette tranche d'âge. Nous pouvons trouver des informations isolées, par type de matériel mais il me manquait l'enchainement.


il y a trois colonnes car de nombreuses activités se chevauchent dans le temps : ainsi il peut y avoir jusqu'à trois types d'activités à aborder en même temps ou presque.Il faut lire la 1ère colonne puis voir ce qui doit être fait en parallèle en colonne 2 et 3

mercredi 21 mars 2012

Les barres rouges et bleues


N'ayant pas eu la chance de suivre des stages de formation Montessori, j'ai passé beaucoup de temps à lire, observer, décrypter, demander pour essayer de m'approcher au plus près de ce qui doit être fait avec le matériel approprié.
Je sais que nombreux sont les parents dans mon cas, à qui les informations gratuites manquent. Je vais donc essayer de proposer mon utilisation pour chaque matériel tous les temps en temps afin d'aider le plus grand nombre de parents IEF.
Voici donc comment je procède avec les barres rouges et bleues, les montessoriennes "pur jus" ne m'en voudront pas trop j'espère...!
Chez nous, c'est avec ce matériel, que l'enfant entre dans la numération.

Fabrication : 10 barres coupées dans une baguette de bois à section carrée de 10 cm à 1 mètre (10 cm pour 1, 20 cm pour 2, 30cm pour 3 ainsi de suite jusqu'à 1 mètre pour 10). Pour ma part, je les ai taillés dans mes tuteurs à tomates. Il faut ensuite les peindre en bandes alternées de 10cm de large rouge et bleue. On commence toujours par rouge.

Rangement : on les range sur l'étagère de la plus grande à la plus petite (ou l'inverse, ça dépend où on est placé, disons la plus grande la plus éloignée de vous), alignée par le bord gauche rouge.

pré-requis : en général, j'ai commencé par quantifier de 1 à 10 avec l'enfant pendant les semaines précédentes avec des collections d'ojets variés.

Objectifs : mémoriser la numération de 1 à 10 et donner l'expérience sensorielle des quantités. Indirectement cela permet à l'intelligence mathématique et à la concentration de se développer à travers le fait d'ordonner.

Utilisation
1.Je vais chercher les barres, une à une et les disposer dans le désordre sur le tapis
2. je demande à l'enfant de les ranger de la plus grande à la plus petite en plaçant la plus grande en haut du tapis et en mettant toujours la section rouge à gauche.
3.Je prends la barre du 1, je fais glisser mon doigt le long de l'arrête et je dis "c'est 1"
4. je donne la barre à l'enfant et lui demande de faire la même chose.
5. je prends la barre du 2, je longe l'arrête en marquant un temps au changement de section de couleurs "1,2, c'est 2...à toi"
6. je poursuis de la même manière avec 3 et 4 (en général l'enfant sait presque spontanément compter et quantifier jusqu'à trois).
7. je procède alors à une lçon à trois temps avec ces quatre barres.
8. dans les jours qui suivent je demande à l'enfant de m'apporter la barre du 3, ou du 2 ou du 4 etc.. d'autres fois, je dépose une des barres sur la table ou le tapis et lui demande quelle est cette barre et de la replacer sur l'étagère.
9. on poursuit ainsi petit à petit jusqu'à 10

Ensuite nous passerons aux chiffres rugueux sans le zéro (qui sera vu avec les fuseaux). Nous pourrons alors reprendre les barres rouges et bleues auxquelles j'adjoins les symboles.

1. je demande à l'enfant d'associer chaque barre avec chaque symbole.
2. je peux déposer un symbole et demander à l'enfant de trouver la barre correspondante.

Plus tard encore, l'enfant fera l'expérience sensorielle des compléments à 10 ; c'est à dire toutes les façons de faire 10 avec 2 chiffres.
1.Il prendra la plus grande barre qu'il placera en haut du tapis
2.Je choisis pour la présentation de placer la barre du 2 sous celle du 10 et je lui demande de trouver la barre qui permettra de fabriquer une barre aussi grande que celle du 10.
3. Je lui demande quelle est la barre choisie. L'enfant répond 8 (avec ou sans avoir utiliser le comptage). "Je peux faire une barre aussi grande que celle de 10 avec 2 et 8."
4. et ainsi de suite.
5. La fois suivante, nous nous installerons de la même manière mais je formulerai différemment : "que manque-t-il à la barre 2 pour faire 10 ?"
6. nous pousuivrons ainsi avec les autres barres.
7. cela me permettra d'utiliser la barre du 5. L'enfant ne trouvera pas la barre manquante.Je lui propose de compter combien il manque sur la grande barre.

Rappel : ceci n'est pas une fiche de formation montessori, il s'agit de mes fiches de préparation d'instit en IEF avec ses enfants, de mes progressions établies à partir de mes observations. Il s'agit de ma façon de procéder. L'idéal restant, j'en suis persuadée, d'être formée par les bonnes personnes.

samedi 17 mars 2012

Compter ses sous

Quand Jeune Poulet m'a demandée hier combien il avait dans son porte-monnaie, je n'ai pas résisté, l'occasion était trop belle !

Nous voici donc tous les deux sur un tapis :(ne cherchez pas de photos, je n'avais plus de batteries !)

1. je lui demande de sortir toutes ses pièces (il n'avait que des centimes en tout genre) et de les ranger par catégories, en colonnes, bien espacées.
2. nous avons commencé par les plus grosses pièces : celles de 50 centimes.je lui ai fait placer en face de chaque pièce le nombre de dizaine de perles dorées correspondantes.
3. avec 10 dizaines, nous pouvons faire une centaine, qu'il a échangée à la banque de perles. Le voici donc avec une centaine et à côté des pièces  correspondantes disposées cette fois ci  en tas
4. nous avons procédé ainsi avec le matériel des perles, des regroupements et des échanges.
5. lorsque ce fut fait, je lui ai demandé d'aller chercher les grands symboles correspondants à chaque "famille" (dizaine, centaine, unités)
6. la magie du nombre lui a permis de trouver qu'il avait 244 centimes dans son porte monnaie.
7. je lui ai alors expliqué qu'il fallait 100 centimes, donc une centaine, pour faire un euro. Nous avons donc mis de côté les deux centaines en disant ça c'est 2 euros. "Ah mais alors, en centimes, il me reste que 44 !". Il venait de comprendre qu'il avait  donc 2 euros et 44 centimes dans son porte monnaie !

J'aurai pu lui compter vite fait, j'aurai pu lui dire qu'il y avait autre chose prévue au programme mais cela aurait été dommage et très éloigné de ma conception de la pédagogie et de l'IEF...En 30 minutes, j'ai pu constater qu'il savait compter de 2 en 2 ...! D'où ????
qu'il avait compris le jeu du change tout seul et qu'il le maitrisait...!Sans entrainement ???
que la magie du nombre ne lui posait plus aucun problème...!
Je sais que poulet a 6 ans et qu'un petit montessorien a acquis ces choses avant cet âge mais nous "sommes entrés en Montessori" tardivement avec lui, visiblement le "retard" se rattrape facilement.

mercredi 14 mars 2012

Les formes à dessiner

J'aime énormément ce matériel Montessori mais je finissais par penser que j'étais la seule du poulailler à l'apprécier...! Je n'avais pourtant pas ménagé ma peine : plusieurs présentations, des modèles de détournements...
Depuis quelques temps Jeune Poulette a redécouvert ce matériel et il n'y a pas un jour sans qu'elle s'en serve depuis qu'elle a compris qu'elle pouvait utiliser ce matériel plutôt qu'un fichier de graphisme qui la bloquait totalement.

 Petite Poulette prépare d'abord son matériel : elle trouve des feuilles carrées au bon format dans un panier, un plateau en bois prévu pour recevoir les supports et deux crayons (rouge et bleu).
Elle choisit une forme : ici le cercle. Avec le crayon rouge, elle va faire le tour de cercle dans l'encastrement rose. Puis elle va l'ôter pour placer, sur le cercle tracé en rouge, la forme bleue. Elle va de nouveau faire le tour du cercle, bleu cette fois ci, avec le crayon bleu. Il s'agira ensuite de colorier l'espace restant entre les deux traits puis de décorer l'intérieur avec des motifs graphiques, une fiche récapitulative de modèles graphiques est rangée avec les formes à dessin.
Ce travail demande de la concentration et des gestes précis. C'est une excellente préparation à l'écriture.
 Je relis en ce moment la pédagogie scientifique de Maria Montessori  et l'explication des périodes sensibles me saute encore une fois à la figure! Comme elle avait raison !

Et il y a toujours des détournements possibles...faire une tête et un chapeau de clown en est une illustration.

Et bien entendu, dans notre logique de fonctionnement, les feuilles utilisées sont des recyclages de feuilles imprimées, de courriers, de couleurs, etc...que je recoupe au bon format.

Les petites questions philo de mars

Qu'est ce qu'une promesse?
Tenir sa promesse, le sens de l'engagement, est ce que ne pas tenir sa promesse c'est mentir ? ça dépend pour quelles raisons m'ont répondu les enfants, parfois on ne peux pas tenir sa promesse mais ce n'est pas notre faute...trahir la parole donnée, ne doit on pas réfléchir avant de promettre...promettre la Lune...Allez réfléchissez bien...combien de fois avez vous promis à vos enfants des choses que vous n'avez pas tenu...un petit effort de Carême tout trouvé : ne rien promettre que l'on se saurait tenir...

Peut on avoir beaucoup d'amis ?
le sens de l'amitié, différencier l'ami du copain, de la connaissance.Quand sait on que la personne est un ami? Est il possible d'avoir beaucoup d'amis ?Combien avez vous d'amis ? Peut on être ami de quelqu'un sans le savoir ? La réciprocité ? Aïe, aïe, il va falloir fouiller dans sa conscience, son coeur et sa raison...

dimanche 11 mars 2012

Une journée au poulailler

"Comment organises tu ta journée? Tu as des horaires tout de même?!"

En effet nous avons un cadre à l'intérieur duquel chacun circule librement. J'ai en effet des horaires parce que la maison est lourde et que sinon, ça ne "tournerait" pas mais l'avantage de l'IEF est que l'on peut garder à l'esprit que ces horaires sont aménageables, révisables à tout moment si besoin est, c'est bon pour le repose de l'esprit !

Les grands partant vers 8h30 pour le collège,nous commençons à 9h00 avec un temps de rassemblement pour le calendrier puis je laisse à chacun le temps de consulter ou de faire son planning du jour, de réfléchir à son organisation de la journée. Ensuite chacun travail en autonomie jusqu'à la pause de 10h15. Je circule au gré des besoins, je propose les présentations aux plus petits, fais une (ou plusieurs) grande leçon à la plus grande.
Nous prenons une longue pause de 30 minutes puis nous nous remettons au travail jusqu'à midi. Les plus jeunes terminent la matinée avec un temps sur la ligne de 11h30à 11h45/12h00. C'est le moment que j'utilise pour lire une histoire, apprendre une poésie, une comptine, chanter, faire un jeu, présenter quelquechose en groupe etc...


Nous reprenons l'après-midi de manière un peu similaire : 14h00-16h00 sans pause puis goûter (et rangement du goûter) de 16h00 à 16h30, ensuite Jeune Poulette a souvent quelquechose de plus "cool" à faire de 16h30 à 17h00, pendant ce temps, je remplis les cahiers de réussites avec les plus petits.

Jeune Poulette, 10 ans, reçoit son planning le lundi pour la semaine. Il est sur l'ordinateur qu'elle consulte régulièrement. Il est toujours accompagné d'une grille horaire pour qu'elle s'y retrouve et elle note au fur et à mesure dans un cahier l'activité l'heure de début et de fin.
Il y a des moments fixes : le catéchisme a lieu pour tous le lundi matin de 9h00 à 10h15. Le mercredi matin, nous faisons de la philo. Une semaine sur 3 elle consacre le temps de 9h00 à 10h15 (avant la philo) à son cahier de lecture ou à la préparation d'un exposé (préparation qui peut se poursuivre le reste de la semaine). Elle sait aussi que le lundi après-midi, je ne suis pas disponible après 15h00 parce que je donne un cours de couture à une amie.Elle s'organise de façon à ne pas avoir de travail nécessitant ma présence à ce moment là.

Jeune Poulet, 6 ans, dispose d'un classeur dans lequel sont rangées des pages plastifiées organisées par rubriques : lecture, calligraphie, mathématiques, éveil, arts, vie pratique/sensorielle. Il dispose d'une boite de cartes-photos des activités et matériels.La plupart du temps, j'y mets une activité ou deux par rubrique (photo+ consigne écrite sur papier blanc ou vert pour une présentation). Ces activités sont obligatoires. Ensuite il complète son planning comme il le souhaite. Parfois, je le laisse préparer entièrment son planning et il est surprenant de voir la quantité de travail qu'il ambitionne alors de faire !
Chaque fois qu'une tâche est accomplie, la carte est retirée du classeur et installée sur un tableau dans la classe.

Petite Poulette, 4 ans, a le même sytème qu'Ambroise en beaucoup plus souple : ce qui est dans le classeur est proposé,parfois fortement suggéré, mais n'est pas obligatoire. La plupart du temps, elle prend une activité puis va mettre après la photo sur le tableau.

Très Petite Poulette, 2 ans 1/2, est libre de faire dès lors qu'elle connait le matériel. Cela requiert de ma part, beaucoup d'observations pour adapter mes propositions.

Mais la journée de la mere poule ne s'arrête pas là...! A 17h00, les grands rentrent du collège et nous passons en mode coups de main en tout genre pour faire réciter, réexpliquer, corriger, signer, aider à réviser le contrôle de maths, de dictée etc...

Sans horaires, ce serait le bazar  au poulailler ! En revanche, nous apprécions tous de ne pas avoir un emploi du temps strict avec des horaires pour chaque matière.


Eté-Hiver (suite)

Nous terminons doucement notre petit thème du moment : été- hiver.
Les poussins ont conclu le travail oral et de manipulation avec la fabrication d'un petit livret qui sera complété au cours de l'année par des photos.
Ce type d'activité permet de mobiliser plusieurs compétences : écriture, lecture, dessin, motricité fine, mathématiques etc...
Pour la réalisation des livrets,  je mets à disposition le matériel dans un panier et explique ce qu'il faut faire puis ils aménagent un peu à leur sauce.

Jeune Poulet avait une photo de paysage de montagne en hiver, il a donc écrit sans modèle hiver

Puis il a essayé de dessiner le même paysage en version été. Il a eu le travail inverse à faire avec un autre paysage. Il a écrit été sans modèle.

Il avait également les vignettes qu'il a manipulé à trier en lisant et entourant la bonne saison.

Il a opéré un classement des dessins des sports qu'il avait également manipulé le jour de la présentation.Toutes ces activités prennent du temps car il lui faut aussi découper et coller proprement puis illustrer.

Il a ensuite fait une page consacrée aux accessoires. En plus des vignettes proposées, il a souhaité en ajouter d'autres (bottes, écharpe, luge, chapeau, t-shirt etc...)

Le travail de Petite Poulette était adapté à son âge: voici sa page pour l'été représenté par un soleil

verso été

recto hiver

verso hiver

et un petit bulletin météo à compléter

Sur la ligne, nous avons lu un jour ce conte de Grimm trouvé à la bibliothèque qui est maintenant à la dispostion des enfants pour quelques semaines.

et un autre jour  relu cet album que les enfants aiment beaucoup.
Nous avons prolongé en arts plastiques avec la découverte de divers tableaux sur le thème de l'hiver. Ils avaient à choisir un tableau et s'en inspirer pour à leur tour peindre l'hiver. La plus grande des poulettes du poulailler y était évidemment associée

L'hiver,d'après la pie de Monnet, par Jeune Poulette

vendredi 9 mars 2012

Le son OU : 2ème étape (suite)

 Après avoir lu une liste proposée, Jeune Poulet a du trier les étiquettes des noms selon différents critères, sur plusieurs séances
 Puis est venu le tour des adjectifs.Activité beaucoup plus ludique...! Il a fallu trouver dans la maison un objet ayant la qualité inscrite sur l'étiquette.

lourd était la première étiquette et lui a posé un problème : il y avait associé une botte d'équitation et son embauchoir (c'est effectivement très lourd!). Une fois toutes les associations faites, il lui restait lourde et il s'est aperçu seul de son problème la botte est lourde et pas lourd !Il a donc rectifier en associant le panier des tapis avec l'étiquette lourd.

Depuis, Jeune Poulet a terminé les activités avec le son OU, le son CH et vient de découvrir un nouveau phonème : le ON qu'il travaille avec la tour des phonèmes pour le moment.

si vous souhaitez acquérir ce matériel , ou en savoir plus sur mon matériel orange d'apprentissage des phonèmes, me contacter

jeudi 1 mars 2012

trier l'électroménager

Dans notre recherche d'autonomie, j'ai fait le tour de nos appareils électriques pour faire le tri de ce qui est indispensable et ce qui ne l'est pas :

Dans la cuisine
-réfrégirateur : indispensable. Peut être moins gros la prochaine fois
-congélateur : utile si l'on souhaite produire et conserver sa production
-le thermomix: très utile pour notre grande famille.Il me permet de faire beaucoup de choses moi-même que j'achèterai si je ne l'avais pas. En revanche, nous limitons les usages de cuisson, inutilement gourmand.
-le batteur à oeufs : à vendre,ma main fait le travail tout aussi bien sinon mieux et le thermomix peut prendre le relai
-le petit robot pour râper : à vendre ou donner. Trop bruyant, lent, je vais investir dans une bonne mandoline ! Et ce qui peut être broyer au thermomix, le sera.
-yaourtière : indispensable, je fais mes yaourts bio à moindre coût par série de 11 pots.
-sojamax : indispensable.Il me permet de faire mes laits végétaux (amandes et noisettes) pour moins d'1,50€ !
-le gauffrier : poubelle ! plus de teflon ! En plus les gauffres ne sont pas terribles avec ce truc. Je vais investir dans un gauffrier en fonte à poser sur le gaz ou le feu et les croque-monsieurs se feront au four.
-le four : indispensable tant que je ne suis pas propriétaire...après le bois prendra le relais.
-le grille pain: même chose, tant qu'il n'y a pas de cuisinière à bois...
-le lave-vaisselle : en vente sur le boncoin
J'ai déjà remplacer ma cafetière par une cafetière italienne, ma bouilloire par une bouilloire siffleuse, mon cuit-vapeur par un vitaliseur.

Dans la salle de bains
-lave-linge : indispensable
-sèche-linge : donné. Le vent et le chauffage central sont suffisants !
-brosse à dents électrique : remplacée par une brosse classique et du dentifrice maison avec bicarbonate.L'effet est le même !
-sèche-cheveux : peut servir.On garde mais on ne s'en sert pas
-tondeuse électrique : indispensable.Personne ici ne va plus chez le coiffeur. Encore que ...elle est tellement pourrie, que j'utilise les ciseaux la plupart du temps !

Dans la lingerie
-fer à repasser : utilisé le moins souvent possible. Sera remplacé par deux petits fers en fonte à poser sur le poêle à bois quand poêle à bois il y aura.
-aspirateur : utile sur les moquettes et pour nettoyer la voiture. De temps en temps dans les recoin. Le balai fontionne très bien le reste du temps !
-centrale vapeur : à vendre
-la machine à coudre : indispensable

Dans le reste de la maison
-la chaine: on aime la musique ! Elle va être couplée avec un vidéoprojecteur pour de bonne soirée ciné familiale.
-les enfants ont un lecteur CD par chambre.Très utile à tous ! seul jouet électrique autorisé dans la maison !
-la TV : finira un jour par la fenêtre. de toute façon, une fois morte, ne sera pas remplacée !Décodeurs et autres lecteurs disparaitront en même temps. Nous aurons le vidéoproj.
-l'ordinateur : indispensable
-la plastifieuse : indispensable ! 

A vous maintenant !

La vertu de Mars

L'Entraide

L'entraide n'est pas l'aide, c'est un échange d'aides m'ont dit les enfants. Voilà donc une vertu qui vient à point nommé illustrer ce temps de Carême.
En ce temps de préparation de Pâques, j'ai  préfèré faire travailler les enfants sur l'entraide plutôt que sur des privations, en positif et en joie plutôt qu'en négatif, eux qui ont déjà une vie quotidienne bien sobre à côté de beaucoup d'enfants de leur âge.