L'Instruction en Famille Nombreuse est une Aventure Formidable !

Aucune des photos mises sur ce blog n'est libre de droit. Je vous prie donc d'en tenir compte et de vous abstenir de toute copie ou téléchargement sans mon autorisation
.

jeudi 22 novembre 2012

J'essaie ...

Alors je m'y prépare... j'essaie... :

"on joue au papa  parent 1 et à la maman au parent  2?"

"dans la famille tortue, je voudrais la mère le parent 1"
"dans la famille poisson, je voudrais le grand-père, parent euh...quel numéro pour grand-père?" Ben ça dépend le grand-père biologique, d'adoption, du premier mariage, du second, du troisième ?

"Tu crois au Père parent Noël, toi ?"

" je fais un collier de nouilles pour la fête des mères parents 2 ou1 ça dépend des familles !"

"Ah vous dirai-je maman parent, ce qui cause mon tourment..."

"France, ma mère patrie"

"nique ta mère ton parent !"

Je ne m'y fais pas ! Tant de mauvaise foi, monsieur le Président, une telle méconnaissance des besoins d'un enfant...non vraiment, je ne m'y habitue pas ...! Car nous savons tous que le mariage n'est qu'un prétexte, le PACS remplissait très bien son office et l'impossibilité de la transmission du patrimoine au conjoint survivant n'est qu'une excuse : il suffit de rédiger un testament ! Non, c'est bien d'homoparentalité dont il s'agit...C'est bien d'idélologie dont il s'agit ...
Est il possible d'être de gauche et de refuser le débat, le référendum, la liberté d'expression, d'entendre les revendications ?
Tant d'agitations légalistes pour une poignée de revendicateurs (qui plus est violents, aigris et cathofobes), non je ne comprends pas : modifier en profondeur toute une société, un pays pour une poignée qui veut gommer les différences, je ne comprends pas.
Demain, un enfant manchot arrivera à l'école et que fera-t-on ? On coupera le bras de tous les autres pour que ce petit manchot ne voit plus la différence ? Absurde n'est ce pas !
Non vraiment, je ne m'y fais pas ...

27 commentaires:

Mathilde Dhiver a dit…

On pourrait peut-être faire connaissance en vrai le 13 janvier :D ?
(si ma grossesse me permet de faire le déplacement jusqu'à Paris, j'espère bien que oui)

(je suis flajuben sur le forum montessori)

Laurence Fournier a dit…

C'est une bonne idée mais j'espère qu'il y aura tellement de monde..qu'on ne parviendra pas à se retrouver ! Ce serait bon signe !Félicitations pour ce p'tit bout en gestation !

ffcscnbqn a dit…

J'espère aussi que nous serons une marée humaine le 13 à Paris !

camille a dit…

Lolo tu vas à Paris le 13? il faut absolument qu'on arrive à se croiser!!
ton post est excellent!!! je me disais à peu près la même chose dans le sens où "Papa et Maman" sont les premiers mots que dit un enfant qui apprend à parler!
mais je n' avais pas pensé aux comptines... c'est effectivement effrayant!! il faudrait que tu le lui écrive en vrai à ce cher président! mon enveloppe doit partir aujourd'hui mais je crois que je vais essayer d'y glisser un peu du souffle de l'Esprit Saint pour qu'il envahisse son bureau en ouvrant son courrier.

Cath a dit…

Je suis bien déçue de lire ça. Je ne suis ni aigrie, ni cathophobe, ni violente, et je pense que la reconnaissance des droits des couples homoparentaux est fondamentale. De fait, ces couples s'aiment, ont des enfants, et reconnaître les droits des 2 "parents" est un moyen de protéger ces enfants.
Il ne s'agit nullement de gommer les différences, mais que le droit s'applique pour tous de la même façon dans des situations comparables. Il s'agit d'égalité devant la loi.
Ce n'est certainement pas absurde.
Désolée, Maman poule, mais je ne visiterai plus ton blog.
Bonne continuation à toi malgré tout.

Laurence Fournier a dit…

Bonjour Cath, si tu es déçue, tu ne devrais pas être pourtant surprise, je n'ai jamais cacher mes convictions ni religieuses ni autres..
Sache tout de même pour ta gouverne que le pacs permet aux couples homosexuels d'avoir des droits presque similaires aux couples mariés et qu'un simple testament leur permet de transmettre leur patrimoine et la garde et l'éducation de l'enfant.
Il n'y a donc pas de raison de toucher aux fondements de notre société, à notre code civil et qu'on me relègue au rang de parent 2...demande toi tout de même où est le bien de l'enfant? Comment va-t-il pourvoir compléter son arbre généalogique en cours de découvete du monde...Les spécialistes de l'enfance s'accordent pourtant tous pour dire que la compréhension du temps et de sa place dans la chaine du temps et des générations est fondamentale pour sa construction...!
Interesse toi aux témoignages des enfants nés sous X, à ceux qui ne connaissent pas leur mère juste un ovule ou leur père juste une spermatozoïde de la banque...

Cissou a dit…

Ah en effet je n'avais pas pensé moi non plus aux comptines ! J'avais plutôt pensé aux cadeaux de fête des pères et des mères... il va y avoir des enfants déçus de ne pas savoir à qui offrir leur cadeau...
J'espère qu'on sera foule pour manifester le 13 !!!!

Par ailleurs, je suis interloquée par la phrase "qui s'aiment, qui ont des enfants" : il me semble que pour fabriquer un enfant, il faudra toujours (hormis pour le clonage) la rencontre d'une graine mâle et d'une graine femelle !! Ces enfants ont deux parents, homme et femme, qu'on le veuille ou non.

Je suis persuadée, comme beaucoup, qu'il est nécessaire pour leur équilibre que cette évidence ne soit pas gommée d'un coup de loi !!!

Anonyme a dit…

Bravo pour votre blog et vos posts très intéressants.

Et merci de vous engager contre ce soit disant "mariage pour tous" qui veut dénaturer celui de ceux qui y tiennent vraiment.

Laurence Fournier a dit…

Merci pour vos messages de soutien.
Surtout, ne lâchez rien !

Les p'tites mixtures éducatives de Mère Poule a dit…

Je suis complètement d' accord avec toi Laurence, tout a été dit, tes propos sont justes et cohérents!
Et je rajouterai même parent 1, parent 2, et pourquoi pas parent 3...
Ce mariage des homosexuels ne justifie pas en effet que l' on bouleverse toute une société au nom d' une minorité, au point d' en changer les fondements de la famille, le Code civil... et que faisons-nous de "nous", mères et pères!!!!! Nous disparaissons purement et simplement du paysage!!
On ne peut (re)nier la notion de "biologie": pour faire un enfant, il faut un homme et une femme!!
L' intérêt de l' enfant est vraiment occulté au profit de celui des adultes, car il s' agit bien de donner une famille à un enfant, et non un enfant à une famille ( ce dont se réclament précisément les couples homosexuels).
Un enfant a droit à un père et une mère, c' est indéniable et irrécusable!
Nathalie, Mère Poule

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je ne voudrais pas que vous preniez mal mon commentaire mais suite à la lecture de votre post, je souhaite faire réfléchir vos lecteurs/lectrices sur certaines questions/idées.
Un enfant manchot arrive dans une école, on l'accueille dans la classe en évitant de le stigmatiser, de le ranger dans une catégorie qui serait la risée de tous. Il n'est pas question de rendre tous les enfants manchots, pas plus qu'il est question de rendre tous les gens homo.
J'ai l'impression qu'on revient au moyen-âge quand je lis/entends certains propos. Je ne pense pas qu'on peut continuer à nier l'existence de famille homoparentale.
Mais c'est normal que certaines personnes n'aiment pas l'idée que deux personnes du même sexe puissent se dirent OUI à la mairie !!! Il n'est pas question de religion ici.
D'autres personnes en leur temps se sont aussi offusquées qu'on considère que les Noirs devaient avoir les mêmes droits que les Blancs, qu'on donne le droit de vote aux femmes... pourtant maintenant tout cela nous semble normal.
Le testament suffirait (en plus du PACS) comme vous le dites, mais pour cela, ça veut dire payer des frais de notaires (donc faire une distinction) pour revendiquer le fait qu'une personne qui a passé une partie de sa vie à aimer une autre, puisse être considérée comme héritière.
Pourquoi certains se donnent le droit de donner leur avis sur une situation qui ne les concernent pas !
C'est comme si j'allais manifester pour qu'on oblige les prêtres à se marier (avec une femme quand même) parce que je trouverais cela scandaleux ! Cette question ne me concerne pas, je ne suis pas prêtre, cette question concerne l'Eglise.
Changer les comptines pour enfants, cela pourrait paraître drôle, mais il n'est pas question ici de nier qu'un enfant a un père et une mère, parfois absent(e), parfois décédé(e), parfois séparé(e).
Je pense qu'il faut voir plutôt la dose d'Amour qu'un couple quel qu'il soit, peut fournir à un enfant. Certaines familles monoparentales donnent plus dans ce registre qu'une famille "normale", dont le père n'est là que pour gueuler sur son "gosse", dont la mère met son "morveux" à l'école dès son plus jeune âge pour éviter de s'en occuper alors qu'elle-même ne travaille pas.
Pensez-y, faîtes les sorties d'école si vous le pouvez, et avouez que parfois, vous pensez que qu'Untel ne devrait pas avoir le droit d'avoir des enfants, tout simplement parce qu'il/elle n'a pas d'amour à lui donner.
Je préfère voir un enfant être aimé par deux parents du même sexe, plutôt qu'un enfant, le visage triste ou haineux, parce qu'il ne connaît pas l'amour maternel/paternel.

Ne vous méprenez pas sur mon profil (je souhaite rester anonyme pour éviter tout lynchage) : je suis père et beau-père dans une famille recomposée, conjoint d'une femme (et non, même pas marié, ni pacsé, peut-être bientôt) et donc, vous l'aurez compris : hétéro.
Je vous invite à rencontrer des familles monoparentales, recomposées et voire même homoparentales pour comprendre ce qu'ils les animent, des familles qui ne s'occupent pas de leurs enfants pour essayer de comprendre pour quoi alors elles ont "fait" des enfants.

Enfin, je ne sais pas s'il faut souhaiter ou non à ces familles qui vont manifester contre une idée qui les dégoûte, d'avoir un enfant homo... Vont-ils le renier ou vont-ils s'ouvrir à des idées qui ont toujours existé ?

Laurence Fournier a dit…

Votre analyse est pour une grande partie erronnée :
- ne pas stigmatiser un enfant cela va de soi et cela signifie veiller à ce que les autres enfants ne se moquent pas de lui par ex. Dès lors qu'on me relègue, moi mère, au statut de parent 1 ou 2, sans que j'en sois d'accord, qu'on modifie le code civil et très probablement la constitution, cela revient à me demander d'enlever un bras pour ne pas stigmatiser l'enfant manchot.C'est exactement la même chose !

- refuser une légalisation en signifie pas refuser d'admettre que cela existe .

- cela n'a rien à voir avec la religion en effet, cela à voir avec le bon sens universel!

- Pour ma part, je préfère avant tout voir un enfant aimé et grandir avec un père et une mère plutôt que dans un couple gay! et oui, il faut comparer ce qui peut l'être. Fonder sa comparaison sur une famille malheureuse hétéro d'un côté mais forcément heureuse et homo de l'autre c'est déjà piper les dés ! Croyez vous que les familles homos, malheureuses, séparées, monoparentales n'existent pas ? Croyez vous que les familles hétéro seraient les seules à avoir des difficultés à élever leurs enfants,à être violents avec leurs enfants ? Quelles naïveté !! quel manque d'objectivité !

- Manifester pour le mariage des prêtres ne relèvent pas du tout de la même logique ! Il s'agirait d'un problème qui ne touche ni à la République, ni aux institutions ni à l'équilibre de la société qui passera toujours par l'équilibre de la cellule familiale !La dénaturation du mariage me concerne,cette question me concerne et nous concerne tous car elle attaque le fondement de notre société.Les deux situations ne sont absolument pas comparables !

- avoir un parent séparé, absent, décédé c'est savoir néanmoins qu'on a des parents, un père et une mère parce qu'on ne peut pas faire autrement pour venir au monde: une graine male et une graine femelle !

- ne vous méprenez pas, je suis touchée dans ma propre famille par l'homosexualité, il y a donc de ma part bcp de compréhension et de bienveillance à l'égard de toute personne que je rencontre...

- le droit de l'enfant n'est pas et ne devra jamais être le droit à l'enfant !

Elsa a dit…

A fond pour l'homoparentalité ici !!! ;)

Anonyme a dit…

Pour la précédente manif', si j'avais eu un peu plus de temps pour une idée de dernière minute, je l'aurais faite : coller un jeu de 7 familles sur une pancarte et dire : homophobe ? ou quelque chose du genre...

ffcscnbqn a dit…

Cette réflexion sur le non sens qu'il y aurait à manifester pour le mariage des prêtres me semble pertinente. C'est aussi un non-sens pour l'Etat de vouloir légiférer sur tout et de vouloir créer artificiellement des modèles parentaux qui n'en sont pas (même si certains enfants dans des conditions particulières sont élevés par des couples homos souvent parce que l'un de leurs parents biologiques est l'un des membres de ce couple et que ses enfants doivent être protégés !)A part ça tous ces enfants sont nés de l'union d'un gaméte mâle et d'un gaméte femelle et les seuls couples fertiles sont les couples composés d'un homme et d'une femme ! A l'époque ou on nous bassine avec le retour à la nature d'une part et le principe de précaution d'autre part, il me semble aberrant de jouer les apprentis-sorciers avec des enfants adoptables !

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,

Je suis étonné de voir à quel point l'aveuglement de la société occidentale est devenu une réalité. Les véritables débats sont impossibles à cause des dictats qu'imposent certaines minorités.
Cessons de baser nos réflexions sur le "comment obtenir plus de confort individuel" plutôt que sur la recherche de l'intérêt général.

Si les couples homosexuels ne peuvent pas se marier c'est pour des raisons fondamentales conforment à l'intérêt général (et non pour les discriminer) :

- L'amour ne suffit pas pour se marier.
(Une personne qui aime deux autres personnes ne pourra se marier avec les deux)

- Ne pas confondre éducation et construction psychologique.
(La notion de généalogie est à l'origine de la construction psychologique des enfants)

- Le droit à l'enfant n'existe pas qu'on soit homosexuel ou hétérosexuel. (Il peut être refusé à un couple hétéro d'adopter un enfant)

- L'enfant n'est pas un objet mais un sujet. (Sa faiblesse ne nous laisse pas le droit de nier sa filiation ni de disposer de lui)

- Le fait que les couples homo avec enfants existent ne justifie en rien que ces situations doivent être légalisées. (Les violences conjugales existent : doit-on les légaliser ?)

- L'égalité entre les couples n'est pas un argument recevable. (Même si la loi passe, il restera toujours des couples qui ne pourront pas se marier (Un homme de 18 ans ne peut se marier avec une femme de 14 ans)

- La protection juridique du deuxième parent homosexuel est déjà établie (cf arrêt de la cour de cassation du 24 février 2006)

- Les sociétés ne sont pas en manque de familles d'adoption (Dans le monde il y a 1 enfant adoptable pour 75 couples souhaitant adopter)

- Le mariage homosexuel n'est pas une nécessité administrative mais une idéologie très minoritaire consécutive de la négation de la différence sexuelle. (Seuls 7% des PACS sont des personnes de même sexe et de nombreux homosexuels se battent contre cette loi)

Je laisse à votre réflexion une citation de Freud reprise dans un article de presse récent « Celui qui promettra à l’humanité de la délivrer de l’embarrassante sujétion sexuelle, quelque sottise qu’il choisisse de dire, sera considéré comme un héros ».

gab

Laurence Fournier a dit…

une grand merci Gab pour cet argumentaire très clair!Espérons qu'il soit lu et médité par le plus grand nombre...

Anonyme a dit…

Bon... Deux ans après... L'heure d'un premier bilan? Les mamans ont été interdites? La société a changé? Sincèrement? Les familles hétérosexuelles ont eu à souffrir du mariage pour tous? (Et si vous répondez oui, expliquez en quoi...)

Laurence Fournier a dit…

Les familles normales (oui je préfère le terme normale à hétérosexuelle) n'ont pas manifesté parce qu'elles pensaient qu'elles allaient souffrir de n'ouverture du mariage aux homosexuels.Elles sont descendues dans la rue pour défendre les enfants et la filiation. Le vrai bilan ne se fera que lorsqu'une première génération d'enfants élevés par deux "parents" mariés, du même sexe pourront témoigner c'est à dire dans 20 ans. Et quand je vois le cataclysme que peut provoquer chez un enfant le divorce ou le décès d'un parent, il y a forte à parier que nous constaterons de nombreuses traumatismes liés uniquement à l'égoïsme obstiné d'adultes qui pensaient que l'enfant était un droit.
Oui la société change et les glissements sémantiques sont révélateurs des glissements de civilisation.
Enfin, je terminerai par ceci: dans ce poulailler tous les avis sont bienvenus, les commentaires sont lus et traités mais j'apprécie que l'on signe son commentaire. Je n'avance pas cachée derrière l'anonymat, vous pouvez lire mon portrait, vous connaissez mon nom, mon mail et je donne facilement mon numéro de téléphone (certaines peuvent en témoigner)...j'attends en retour qu'on ait le courage de ses opinions.

Maximilan Evans, psychologue a dit…

Donc en effet la société n'a pas changé... Aucune famille n'a été détruite... Les enfants élevés par des couple homosexuels ( anormaux, direz vous) sont déjà adultes... De nombreux avaient été entendus par la commission de travail sur la loi du mariage pour tous...
Étant psychologue pour enfants et adolescent, je peux garantir que la normalité ( je donne à ce terme le sens que vous avez défini) n'est pas une garantie d'epanouissment, la réalité étant sans doute plus complexe... pour référence, 100% des jeunes que je compte parmi mes patients ont eu ce genre de parents...

Mais attendons 20 ans si vous avez besoin de plus de recul...

Maximilan Evans, psychologue a dit…

Donc en effet la société n'a pas changé... Aucune famille n'a été détruite... Contrairement à ce qui avait été annoncé (si si ) Les enfants élevés par des couples homosexuels ( anormaux, direz vous) sont déjà adultes... De nombreux avaient été entendus par la commission de travail sur la loi du mariage pour tous...
Étant psychologue pour enfants et adolescents, je peux garantir que la normalité ( je donne à ce terme le sens que vous avez défini) n'est pas une garantie d'epanouissment, la réalité étant sans doute plus complexe... pour référence, 100% des jeunes que je compte parmi mes patients ont eu ce genre de parents...

Mais attendons 20 ans si vous avez besoin de plus de recul...

M.Evans a dit…

Juste une embarque en plus...

Si les familles comme la votre ont manifesté pour défendre les enfants
Pourquoi ne font elles rien contre les parents alcooliques, les logements vétustes, le plomb dans l'eau ? Car dans ces cas là , on est sûr ( preuves à l'appui) qu'il y a danger pour les enfants...
Dans le cas des parents homosexuels, il ne s'agit que de vos suppositions, démenties par la plupart des études en psychologie du développement...
Votre seul problème, ce sont les homosexuels... Que la loi les reconnaisse comme vos égaux quand votre culture vous a appris que vous leur êtes de fait supérieurs!
Mais si vraiment, c'est la sécurité des enfants qui vous préoccupe, ils vous restent beaucoup de combats bien plus urgents...

Laurence Fournier a dit…

cher monsieur, tout a été dit dans les posts et les commentaires. Je n'ai rien a ajouté de plus si ce n'est
1. les études n'ont rien démenti. Nous pourrions discourir en effet sur la façon dont elles ont été conduites.
2. vous n'avez pas à préjuger des combats qui sont les mieux. Que savez vous de ce que je combats ou non??
3. vous ne pouvez affirmer de manière péremptoire que les homosexuels me posent un problème.C'est faux, ayant moi même plusieurs très proches qui sont homosexuels, je pense pouvoir affirmer certaines vérités légitimement.
Pour le reste, je m'en retourne, monsieur le psy, à mon poulailler, bonne journée.

M.E a dit…

c'est juste que je n'ai pas vu de manifestation contre le plomb dans la peinture des logements sociaux ou contre le droits des alcooliques à enfanter... je suppose donc que vous n'étiez pas dans leurs rangs...

M.E a dit…

Bon, alors bilan après 3 ans 1/2 de mariage pour tous... Qu'est-ce qui a changé pour les familles hétéros? Rien!
C'était bien la peine de nous annoncer la fin de la civilisation...

Anonyme a dit…

Et qu'est-ce qui a changé pour les enfants? Un meilleur encadrement légal.
Mais si vous connaissez des enfants qui souffrent de la situation, merci de nous les faire connaitre... Je ne suis pas fermé aux contre-exemples... (Mais vous n'en connaissez pas)

Laurence Fournier a dit…

Ah tiens, ME vous revoici par ici? Et toujours bloqué sur le même post ?...