catéchisme au poulailler

Le choix  a été pour le moins laborieux : des années avant de trouver le point d'équilibre pour être francs !
Nous avions rapidement exclu le KT de la paroisse : insipide, déstructuré et déstructurant, sans contenu, sans exigences...du nivellement par le bas comme pour l'école : même causes, même conséquences.
Puis nous nous sommes tournés vers le KT par correspondance des petites soeurs de St Pie X: elles sont consciencieuses, gentilles, très à l'écoute des enfants, qu'elles accompagnent par des lettres personnelles et individuelles très régulières. Mais être obligés d'envoyer des devoirs de KT, c'était un peu rude. La progression proposée, trop lente, rendait les cours rébarbabatifs et répétitifs. Rapidement les enfants n'avaient plus l'impression d'apprendre quelque chose de nouveau. Ajoutez à cela le côté terriblement culpabilisant de St Pie X - la crainte de Dieu certes...!- mais on aurait aimé plus de gaité et d'amour...! Ce fût l'overdose...
La catéchèse Montessori est formidable mais à mon grand regret,  je n'y suis pas formée et n'ai pas le temps de le faire...et encore moins de fabriquer le matériel...
J'ai donc tout repenser- décidemment, une manie!- Connaitre l'amour de Dieu c'est avant tout connaitre les écritures pour les comprendre et s'en laisser pénétrer. Bref, il fallait commencer par la commencement : connaitre la Bible! Et il fallait aussi (pour moi) être certains de tenir dans la durée, donc faire simple, pas de projet pharaonique qui s'effondre comme un soufflé !
 
J'ai donc acheter chez Transmettre trois volumes : 1)l'épopée du Peuple de Dieu (récits de l'Ancien Testament), 2) sur les pas de notre Seigneur (le Nouveau) 3) à la suite de Apôtres (les Actes de Apôtres) avec les coloriages-questions qui vont avec la leçon. Il ne s'agit pas dans ces ouvrages d'édulcorer la Bible mais de la redire avec un langage plus accessible et des explications. Les paroles ou dialogues sont elles retranscrites très exactement telles qu'elles sont écrites dans la Bible. Les ouvrages sont très complets.
 
Comment cela se passe-t-il concrètement  ?
Tous les lundis- parce que j'aime l'idée de commencer la semaine par le KT- nous nous installons sur la ligne pour entendre le récit chronologique de l'Ancien Testament. Je prends le livre et je lis l'histoire tout simplement. En y mettant le ton, en donnant des rôles aux enfants qui répètent alors les paroles des personnages ou en mettant les playmobils de Jeune Poulet à contribution, le récit devient très vivant et captivant pour les enfants. Ils ne demandent pas plus en réalité ...
Le récit achevé, nous discutons : qu'en pensons nous ? Comment se servir de cette histoire dans notre vie ? Comment utiliser cet exemple? Que voulait Dieu? etc... Je m'appuie à ce moment là sur mes réflexions, la spontanéité des enfants et la rubrique "pour mon âme" proposée à la fin de chaque récit.
Ensuite les enfants vont à leur table colorier le dessin correspondant à la leçon sur lequel figure également un texte à trous ou des questions qu'ils complètent avec mon aide.
Je colorie également la partie du dessin la plus éloquentes, je coupe, je colle sur une carte au format, j'écris un titre, je plastifie, et cela rejoint la panière KT du coin prière de la classe.(oui nous avons plusieurs coins prière dans la maison...)
Régulièrement nous sortons les cartes et essayons de les remettre dans l'ordre chronologique et nous reparlons des histoires. Les enfants peuvent également faire ce travail seuls sur un tapis pendant la classe au même titre que toute autre activité.
Nous sommes donc partis d'Adam et Eve pour arriver aux Apôtres dans un ou deux ans...
Grâce à cette progression simplissime, j'ai appris avec eux énormément de choses sur l'Ancien Testament, et donc mieux compris le Nouveau, et approfondis ma foi. Je me suis aperçue que- enfant du KT diocésain- j'ignorais beaucoup de choses de l'Ancien Testament !
 
Volontairement, je ne suis pas le calendrier liturgique qui m'obligerait à faire des appartés en permanence, brisant ainsi le fil simple et structuré de la chronologie. Le sens de Noël, de Pâques, du Christ Roi, etc... est expliqué au cours de l'année, dans la vie de tous les jours ou même en fin de matinée sur la ligne. La messe expliquée pendant la messe...et après parfois.
Je prévois cependant une série de leçons sur la messe au moment où Jeune Poulet préparera sa 1ère communion.
Lorsque nous serons arrivés au bout de la série des 3 livres, donc de la Bible en simplifiée, nous étudierons les prières (Notre Père, Je vous salue Marie, Je crois en Dieu et des vies exemplaires de saints).
Tout ce programme est bien entendu complété par notre vie quotidienne, les scouts, les pélés, les rassemblements cathos, les lectures etc...
 
Car Dieu fait bien partie de notre vie ! Gloire et louange à notre Dieu ! Alleluia !

Commentaires

ffcscnbqn a dit…
Voilà un sujet qui m'intéresse ! Je suis à la fois très attirée par le catéchisme structuré tel qu'il est par exemple présenté par "Transmettre" (j'apprécie également les livres que tu as cités et pour les plus jeunes j'avais aimé "mon premier catéchisme en chantant et en coloriant") et je l'ai utilisé à la maison avec mes enfants. Mais je cherche également à m'investir dans la catéchèse paroissiale qui ne présente pas que du mauvais et qui est d'ailleurs en train de changer profondément avec le nouveau parcours proposé dans tous les diocèses de l'ouest. Ce qui passe bien dans des familles profondément chrétiennes (où les deux parents partagent les mêmes convictions) est difficile à transposer à tous et l'Evangile doit rejoindre des enfants et des familles très diverses ce qui rend le problème de la transmission beaucoup plus complexe que quand il s'agit d'enseigner une matière profane (je ne dis pas que ce soit simple mais c'est moins fondamental). C'est pour cela que l'Eglise choisit davantage de faire faire une expérience de vie que d' "enseigner". J'avoue que ce n'est pas sans me poser problème quand il semble que dans l'esprit de beaucoup cette expérience vitale fondamentale soit incompatible avec une parole claire et autant que possible la parole de l'Eglise. je suis pour ma part persuadée que la rencontre du Christ dans la Bible doit conduire à l'énoncé clair des dogmes tels qu'ils sont formulés dans le catéchisme de l'Eglise catholique et que l'équilibre est à trouver. Cela est d'autant plus indispensable dans une civilisation où la contradiction ne manque pas et où "foi et raison" doivent aller de paire. Si je puis me permettre, je te signale un très bon livre (dans l'optique classique) que l'on vient de me faire découvrir : "la foi catholique" de Karen Darantière (il ne se trouve plus qu'en occasion) qui suit le catéchisme de l'Eglise catholique pour le présenter aux jeunes.
Bon, éventuellement si cela t'intéresse, le sujet "caté" pourrait être une occasion de se rencontrer de nouveau : personnellement, tout ce qui me permet d'élargir mon point de vue m'intéresse ! Amicalement.
Mathilde Dhiver a dit…
Merci beaucoup pour ce partage.
Je réfléchis moi-même beaucoup à comment organiser le KT pour mes enfants (qui n'iront surement pas à la paroisse, malheureusement, pour les mêmes raisons...à moins d'un miracle bien sûr !).
Actuellement, avec mon aînée de 4 ans nous utilisons la miche de pain, qui convient bien à son âge, mais je vais me pencher sur ces livres que tu recommandes.

Quant à la catéchèse Montessori, j'espère m'y former, mais pourrais-je fabriquer le matériel ? et convaincre la paroisse ? (car seuls à la maison, cela aura-t-il la même portée ?).

Comment se passe la préparation à la première communion chez vous ?
Ma fille commence à la demander, alors, beaucoup de questions encore :)
les2koalas a dit…
Merci pour ces pistes interessantes...
Anonyme a dit…
Tres intéressant comme sujet ; ici nous pratiquons en famille la cath
échèse avec le parcours de Noel le Duc la vie spirituelle des enfants ( Notre Dame de Vie ) je ne connais pas la cathéchèse Montessori ; auriez vous un document qui le décrit ou un livre ? en tout cas je vais allez regarder votre lien ; merci
choupinettevie a dit…
Tout à fait d'accord que ce qui se fait dans la paroisse n'est pas toujours top...je suis actuellement maman-catéchiste pour nos 3 ados concernés par la confirmation, non par choix, mais parce qu'il n'y avait plus de groupe pour les accueillir; et ce qui leur est proposé n'est pas toujours motivant pour des ados...une préparation à la maison avec moi +de nombreuses réunions toute l'année avec beaucoup de choses imposées, ce qui passe très mal à cet âge-là! Pourtant, je ne peux pas dire que la paroisse ne se démène pas (témoignages vivants)...et la messe de confirmation des 2 aînés, il y a 2 ans, était magnifique!!! sans parler des réunions en plus pour moi, et les autres mamans catéchistes, où j'ai souvent l'impression de perdre mon temps, que je n'arrive pas à démultiplier...
Mais ces références me paraissent fort intéressantes!!! Pour ma Choupinette (un peu plus de 3 ans), j'ai pour le moment utilisé les livres de Maïté Roche : "premières images de la messe", "premières prières avec Marie", "la bible pour les petits", "premières prières pour Noêl"... qu'elle emmène à la messe, quand elle commence à être trop remuante!
Cissou a dit…
Pour "anonyme" : il y a le blog de marie : http://www.atriumdubonberger.com/
Elle fait un travail formidable !
Mais comme toi, Laurence, je suis très attirée par cette catéchèse mais je ne me sens pas le courage de me lancer dedans vu le matériel à fabriquer !!
En tout cas merci pour ce bon message plein de ressources.
Anonyme a dit…
merci Cissou je m en vais voir le site que je ne connaissais pas ;
camille a dit…
très intéressante cette chronique! je vais me replonger ds mes livres car je les ai à la maison! pour le plaisir j'ai aussi acheté La bible d'une grand mère (c de segur) dans lequel la Bible est racontée par une gd mère à ses petits enfants, sous forme de dialogues inter-générationnels (la transmission de la foi de généraiton en génération!!)
bravo en tout cas pour ton dynamisme sur tous les fronts!!!
Fabienne, je serais ravie d'en reparler avec toi mais voici toutefois un résumé de ma pensée et des mes observations : je crois que l'église de France se trompe depuis bien des années en voulant offrir des parcours de catéchèse qui devraient se mettre à la portée de tous.Nous en voyons d'ailleurs le résultat : nos églises se vident et les enfants fuient le KT dès qu'ils en ont la possibilité (je mets de côté les formidables cas particuliers). Le catéchisme devrait être solide, classique avec pour mission de nous instruire sur notre foi, la parole de Dieu, les dogmes de notre église. Voilà pourquoi il devrait d'ailleurs être confié à des personnes convaincues et pratiquantes.Sinon quel sens donner à l'enseignement ? Confie-t-on l'enseignement des maths à un prof d'anglais pour qu'il soit bien fait?
Cela s'adresse à des familles pratiquantes? Et bien justement, l'église aurait dû avoir à coeur de s'adresser d'abord à celles-ci pour qu'elles ne se découragent pas et ne volent pas vers d'autres horizons (abandon, intégrisme etc.... ). Une fois bien formées, elles auraient pu rayonner, transmettre et témoigner.On n'évangélise pas au nom du Christ sans connaissances, le christ lui même enseignait de longues heures à ses disciples.
Nos jeunes ne connaissent plus leur religion, relativisent les dogmes, s'y opposent même parfois, parce qu'ils ne sont pas les clés pour les comprendre. Ils ont pourtant soif de formation, d'exigence et de structure. Ce n'est pas moi qui le dis, les témoignages de prêtres, soeurs, moines sont légion !
L'exigence bienveillante est la seule voie possible, il est regrettable que notre église dépense autant d'énergie pour éviter ce chemin difficile et pourtant tellement gratifiant!
Nous constatons que les mouvements exigents(St Pie X y compris) font "le plein", ne connaissent pas de crise de vocations et nous donne des prêtres "péchus"!
Mathilde Dhiver a dit…
Bonjour Laurence,

je reviens vers toi aujourd'hui à ce sujet, car, étant dans la préparation du baptême de notre petit dernier bientôt né, nous avons dû essuyer des remarques cinglantes du clergé.
Je ne vais pas du tout détailler ça ici, ce n'est pas le lieu, mais je voudrais te poser une question : comment avez-vous fait pour le baptême de votre dernier ? On exige de nous que notre fille de 4 ans suive l'éveil à la foi pour baptiser notre bébé. Je tiens bien sûr à préciser que nous sommes tous les dimanches à la messe, que nous animons un groupe d'adoration des enfants depuis cette année tous les 15j sur la paroisse, que les prêtres de la paroisse viennent régulièrement à la maison et participent à la prière familiale*; Peuvent-ils sincèrement douter de notre volonté de transmettre la foi à nos enfants ? L'éveil à la foi, ma fille y est allée l'an passé, et c'était tellement nul, sans accueil (ce qui est pourtant la base, non ? dire bonjour, retenir le prénom des enfants), transmettant n'importe comment les vérités de la foi (nous avons passé plusieurs semaines l'an passé à réexpiquer à ma fille que la résurrection du Christ ne signifiait pas qu'Il était passé dans un tunnel !!!!!!!), par des personnes, que malheureusement nous ne voyions jamais à la messe dominicale... Bref, mon mari REFUSE catégoriquement qu'on l'y renvoie.
Mais alors, devrons-nous chercher ailleurs pour le baptême de notre dernier ????

Je veux bien un retour de votre expérience, car tout cela m'ennuie profondément. Nous sommes sur ce doyenné depuis 18 mois, et n'avions jamais rencontré de telles résistances sur nos paroisses précédentes, pourtant bien moins tradi. On nous refuse même le baptême pendant la messe !?!

Articles les plus consultés