Les barres rouges et bleues


N'ayant pas eu la chance de suivre des stages de formation Montessori, j'ai passé beaucoup de temps à lire, observer, décrypter, demander pour essayer de m'approcher au plus près de ce qui doit être fait avec le matériel approprié.
Je sais que nombreux sont les parents dans mon cas, à qui les informations gratuites manquent. Je vais donc essayer de proposer mon utilisation pour chaque matériel tous les temps en temps afin d'aider le plus grand nombre de parents IEF.
Voici donc comment je procède avec les barres rouges et bleues, les montessoriennes "pur jus" ne m'en voudront pas trop j'espère...!
Chez nous, c'est avec ce matériel, que l'enfant entre dans la numération.

Fabrication : 10 barres coupées dans une baguette de bois à section carrée de 10 cm à 1 mètre (10 cm pour 1, 20 cm pour 2, 30cm pour 3 ainsi de suite jusqu'à 1 mètre pour 10). Pour ma part, je les ai taillés dans mes tuteurs à tomates. Il faut ensuite les peindre en bandes alternées de 10cm de large rouge et bleue. On commence toujours par rouge.

Rangement : on les range sur l'étagère de la plus grande à la plus petite (ou l'inverse, ça dépend où on est placé, disons la plus grande la plus éloignée de vous), alignée par le bord gauche rouge.

pré-requis : en général, j'ai commencé par quantifier de 1 à 10 avec l'enfant pendant les semaines précédentes avec des collections d'ojets variés.

Objectifs : mémoriser la numération de 1 à 10 et donner l'expérience sensorielle des quantités. Indirectement cela permet à l'intelligence mathématique et à la concentration de se développer à travers le fait d'ordonner.

Utilisation
1.Je vais chercher les barres, une à une et les disposer dans le désordre sur le tapis
2. je demande à l'enfant de les ranger de la plus grande à la plus petite en plaçant la plus grande en haut du tapis et en mettant toujours la section rouge à gauche.
3.Je prends la barre du 1, je fais glisser mon doigt le long de l'arrête et je dis "c'est 1"
4. je donne la barre à l'enfant et lui demande de faire la même chose.
5. je prends la barre du 2, je longe l'arrête en marquant un temps au changement de section de couleurs "1,2, c'est 2...à toi"
6. je poursuis de la même manière avec 3 et 4 (en général l'enfant sait presque spontanément compter et quantifier jusqu'à trois).
7. je procède alors à une lçon à trois temps avec ces quatre barres.
8. dans les jours qui suivent je demande à l'enfant de m'apporter la barre du 3, ou du 2 ou du 4 etc.. d'autres fois, je dépose une des barres sur la table ou le tapis et lui demande quelle est cette barre et de la replacer sur l'étagère.
9. on poursuit ainsi petit à petit jusqu'à 10

Ensuite nous passerons aux chiffres rugueux sans le zéro (qui sera vu avec les fuseaux). Nous pourrons alors reprendre les barres rouges et bleues auxquelles j'adjoins les symboles.

1. je demande à l'enfant d'associer chaque barre avec chaque symbole.
2. je peux déposer un symbole et demander à l'enfant de trouver la barre correspondante.

Plus tard encore, l'enfant fera l'expérience sensorielle des compléments à 10 ; c'est à dire toutes les façons de faire 10 avec 2 chiffres.
1.Il prendra la plus grande barre qu'il placera en haut du tapis
2.Je choisis pour la présentation de placer la barre du 2 sous celle du 10 et je lui demande de trouver la barre qui permettra de fabriquer une barre aussi grande que celle du 10.
3. Je lui demande quelle est la barre choisie. L'enfant répond 8 (avec ou sans avoir utiliser le comptage). "Je peux faire une barre aussi grande que celle de 10 avec 2 et 8."
4. et ainsi de suite.
5. La fois suivante, nous nous installerons de la même manière mais je formulerai différemment : "que manque-t-il à la barre 2 pour faire 10 ?"
6. nous pousuivrons ainsi avec les autres barres.
7. cela me permettra d'utiliser la barre du 5. L'enfant ne trouvera pas la barre manquante.Je lui propose de compter combien il manque sur la grande barre.

Rappel : ceci n'est pas une fiche de formation montessori, il s'agit de mes fiches de préparation d'instit en IEF avec ses enfants, de mes progressions établies à partir de mes observations. Il s'agit de ma façon de procéder. L'idéal restant, j'en suis persuadée, d'être formée par les bonnes personnes.

Commentaires

Marie-Hélène a dit…
2 petites précisions:
- le pré-requis est inutile. En Montessori, on ne dénombre que lorsque tout le reste est acquis ;-)
-Le zéro des chiffres rugueux est indispensable avant la boite des fuseaux: lorsque nous faisons l'association des barres et des symboles, il faut montrer le 10. Pour la présentation, il est plié en 2, on montre le 1 "tu connais?", puis le zéro (même chose), puis on déplie le symbole en disant: "Tu vois, 1 et zéro, dans cet ordre là, c'est dix."
Anonyme a dit…
Merci pour ce partage.
Cela fait un moment que j'aimerai vous demander quelle plastifieuse vous utilisez. Il y a un tel choix sur le marché que je me permets de poser la question sur un blog que j'apprécie et que je lis régulièrement sans toutefois laisser de messages car je restreint drastiquement et volontairement mes fréquentations bloguesques (et pourtant parfois l'envie me prend d'ouvrir un blog, pour la richesse du partage). Maman IEF avec 5 enfants, sans formation officielle Montessori mais convaincue par cette pédagogie, votre billet sur les barres rouges et bleues m'a particulièrement intéressé. Merci d'avance si vous avez un peu de temps pour me conseiller.
Verveine
SAB a dit…
Un copain éducateur montéssori m'avait dit un jour que même si la pédagogie est exellente, c'est avant tout l'intéret que l'on fait passer à l'enfant qui est important!
Pour ma part, m'inspirant que pour certains apprentissages des travaux de Maria M. j'ai donc proposé directement des baguettes à calcul de couleur(allant de 1 à 10 cm)... Quoique peut-etre moins parlant pour les plus jeunes que les barres rouge et bleues, cela a très fonctionné et nous en avons profité aussi pour aborder la symétrie !!!
mèrepoule a dit…
Merci Marie-Hélène pour cet apport, je me doutais bien que ce post ferait réagir une ou deux puristes.Et les suivant n'auront pas fini d'en faire réagir, d'autant que suivant les formations que les uns ou les autres ont suivi, ils ne disent pas tous la même chose!
Grâce à toi, l'information sera complète, j'en profite pour te remercier de faire un tour par ici, je sais pourtant que ton temps est précieux...!
Je rappelle donc que j'explique ici comment je fonctionne de manière toute personnelle et il se trouve que le résultat obtenu est bon...Je reste donc pragmatique.
Les activités en réalité se "superposent" c'est à dire que les enfants ont commencé à compter des petites quantités d'objets parce que souvent ils le demandent(à commencer par les marches de l'escalier !) et les barres ne font que consolider pour les plus petites quantités puis apprendre vraiment pour les plus grandes.
Il m'arrive parfois de voir l'enfant associer le chiffre rugueux avec la barre de manière spontanée, je laisse faire et le fait qu'il n'y ait pas le zéro permet de ne pas le mettre dans une impasse.Mais nous abordons très vite cette notion, qu'en réalité, dans le cadre de l'IEF avec en plus une fratrie nombreuse, ils connaissent déjà sans que j'intervienne.
Quant au 10, je fais plus simple, je montre le ticket et je dis "un 1 avec un 0, ç'est 10". Apparemment, cela leur suffit...Mais encore une fois, le cadre d'enseignement est important, le bain de l'IEF n'est pas celui de l'école avec ds enfants d'horizons variés.
Mes enfants apprennent aussi bcp tout seul avec la vie quotidienne, de manière naturelle et spontanée,et là, le matériel présente parfois moins d'intérêt pour eux. Je le vois d'ailleurs car ils ne l'utilisent pas ou plus.
mèrepoule a dit…
Bonjour, J'ai acheté cette plastifieuse il y a 5 ans dans un supermarché !
ParticiPassions a dit…
Merci pour ce post très intéressant et très bien expliqué. Les infos correspondent bien à ce que j'avais appris. Oui c'est très important d'aimer ce qu'on fait et de susciter l’intérêt de l'enfant, plus important que la rigueur même s'il ne faut pas la négliger. Il faut bien se préparer et être enthousiaste pour le communiquer à l'enfant pour qu'il apprenne avec plaisir et conserve cet intérêt vivant. L'enfant apprend sans cesse de toute façon avec ou sans nous. Le matériel Montessori est un outil formidable et qui devrait être mieux connu et mieux partagé. Donc merci encore pour tes efforts.
Amitiés
mèrepoule a dit…
Je pense en effet que montessori n'est pas une religion et que c'est avant tout l'état d'esprit qui doit être bien intériorisé et prédominer dans tout ce que l'on entreprend avec l'enfant que ce soit avec du matériel inventé, existant,montessori reconnu ou non.
Par ailleurs, je pense qu'il faut savoir prendre du recul : quels objectifs je veux atteindre avec l'enfant? Y suis je parvenu? Si oui, la méthode est bonne pour cet enfant là.Rien ne garantit que cela marchera aussi bien avec un autre !
Merci pour l'explication de votre utilisation de ces barres. Comme toujours : une mine d'or !
Anonyme a dit…
Merci pour votre réponse.
Verveine

Articles les plus consultés