L'Instruction en Famille Nombreuse est une Aventure Formidable !

Aucune des photos mises sur ce blog n'est libre de droit. Je vous prie donc d'en tenir compte et de vous abstenir de toute copie ou téléchargement sans mon autorisation
.

samedi 29 octobre 2011

S'organiser à la cuisine : les tâches ménagères

Je reviendrai dans un autre post sur mes plannings complets pour la semaine, le mois etc...
Celui-ci est affiché dans ma cuisine et est consulté tous les jours. Il est également rangé dans mon porte-vues avec les autres documents.
Pour voir l'image, cliquez dessus puis sur show original

Les tâches mensuelles sont réparties par jour et semaine dans le mois. J'ai un planning qui les classent  (encore un!) c'est pourquoi les jours ne sont pas notés ici
Ces deux pages me sont indispensables : elles allègent ma mémoire et me contraignent à faire les choses au bon moment si bien que ma cuisine est toujours à peu près propre et rangée. Il y a aussi, comme les enfants, un vrai plaisir à se dire "ça c'est fait, ça c'est fait, ça c'est fait..." !!!!

vendredi 28 octobre 2011

S'organiser à la cuisine : les repas

Pour lire convenablement les plannings
 cliquez sur l'image puis en bas à gauche de l'écran : show original.


Ces plannings facilitent la préparation des repas : je peux voir la veille au soir par exemple ce que j'ai à préparer. C'est pourquoi ils sont plastifiés et fixés sur mon fridge.
Ils facilitent aussi grandement la liste de courses mais le planning comme la liste de courses restent suffisamment ouverts pour s'adapter aux promotions en cours et aussi composer avec mon imagination et mes envies !
Ainsi, je note par exemple, pour ma semaine 2, sur ma liste l'item et ma suggestion entre parenthèses : 6 crudités (dont betteraves crues), 1 céréale grains (riz ), 2 poissons ou crustacés, 1 viande blanche (porc),1 viande rouge (boeuf), 1abat (boudins noirs), 1 plat familial vend soir etc...
Le troisième document, lui aussi sur le fridge, est une petite grille "d'idées" pour m'aider un peu quand je sèche...!
Enfin, les repas de restes ne sont pas programmés car je ne suis jamais certaine d'en avoir ! Mais le cas échéant, je décale le menu prévu au lendemain et ce sera ça de moins à acheter la semaine suivante.

mardi 25 octobre 2011

joindre le geste à la parole

Cette semaine, Jeune Poulet a appris b,t,g. Après une leçon à 3 temps avec les lettres rugueuses, nous avons cherché des mots qui commencent par ces lettres. Puis je lui ai proposé de les tracer en grand à la peinture. Mon objectif était qu'il acquiert de l'aisance dans le geste et qu'il mémorise de tout son corps.Il avait pour consigne de tracer du plus grand qu'il pouvait. Il a adoré faire ce travail !

 J'utilise pour cela un rouleau de nappe en papier blanche. C'est Jeune Poulet qui a ajouté des lignes après "pour faire joli". Je pense donc systématiser l'exercice et proposer en deuxième étape de tracer les lettre mais j'aurai tracer des lignes à la peinture au préalable.Je tiens cependant à garder la première étape "très libre et très ample". J'observe alors seulement qu'il fait bien le geste "dans le bon sens".



Puis nous avons joué au téléphone arabe avec la boite des mots secrets. Grand succès auprès de tous !
Je sépare volontairement les lettres. Il doit les lire plusieur fois, de plus en plus vite pour faire le mot. Dans un deuxième temps, il ne trouvera dans la boite que des mots (les mêmes) écrits normalement.

productions d'enfants

Cette dernière semaine avant les vacances a été très productive...Un tournoi de chevaliers aux feutres (Ambroise, 5 ans1/2)

un coq à la peinture (Jeune Poulet)

Petite Poulette (4 ans) a relooké cette feuille de brouillon avec son moulin aux pastels

Du coup,Jeune Poulet a fait, lui aussi , un moulin aux pastels

Ce devait, au départ, être" un insecte mais finalement je l'ai transformé en bonhomme bizarre", aux pastels (Petite Poulette)

La Toussaint inspire Jeune Poulette...qui a trouvé seule comment bien utilisé crayons et pastels. Elle a travaillé les ombres et donné du mouvement à l'arbre.

Production d'écrits

Pour sa deuxième rédaction, Jeune Poulette avait pour sujet : fais parler la Joconde.Tu utiliseras donc la 1ère personne du singulier et le présent et tu t'attacheras à lui faire raconter ce que tu sais sur son époque et sur ce tableau.Nous avions en effet étudié tout un texte documentaire en littérature sur la Joconde et Léonard de Vinci.
La production d'écrits est pour moi l'occasion de lui faire faire de l'informatique utile et intelligent. Avec ce travail, j'ai pu lui apprendre à scanner un document, le retoucher et l'intégrer dans son texte.

pour pouvoir lire le texte, cliquer sur la photo puis sur show original à gauche de l'écran.

Nous allons parallèlement à cette rédaction entrer dans l'étude de la Renaissance.Ce sera l'occasion d'étudier de manière plus approfondie Léonard de Vinci. Je m'aiderai de ce livre disque (et d'autres supports)



et j'espère bien pouvoir les emmener au Clos Lucé au printemps.

A la manière de Munch

Nous avons fini notre travail sur Munch par une peinture d'inspiration. Jeune Poulette a choisi ce clair de lune et s'en est inspirée. Elle a dû s'y reprendre à 2 fois car pour le premier jet, elle avait utilisé de très jolies couleurs, très joyeuses et nous avons observé que d'une part, cela ne rendait pas la nuit et d'autre part ne reflètait pas le côté sombre de Munch.


Réserve de mots roses

Voilà mon petit stock de mots en plus de ceux des boites :
il - la - le - sur - tu - Luc - bac - roc - bec - sec - mer - blé - vif - mal - vu - sel - ski - sud - dur - slip


J'alterne le travail avec une boite et le travail des mots seuls. Le matin de cette photo, j'ai proposé trois mots à Jeune Poulet : vu, sel puis blé qu'il parviendra à écrire bien que le mot soit difficile ! Je ne propose pas plus de trois mots sauf si cela est demandé par l'enfant.
J'ai pu remarqué que souvent, lorsqu'un de mes poussins (surtout celui ci , il faut dire !) ne veut pas faire le travail proposé, ce n'est pas la nature du travail qui le déroute mais l'installation puis le rangement ultérieur du matériel qui l'épuise d'avance et le démotive. J'essaie donc de trouver un équilibre en proposant une aide partielle car il faut aussi qu'il apprenne à surmonter sa paresse et qu'il prenne peu à peu goût à l'effort.

dimanche 16 octobre 2011

Apprendre à lire

Tous les enfants ne fonctionnent pas de la même manière, et c'est, pour la maman éducatrice que je suis, une perpétuelle remise en questions- avec quelques temps de pause tout de même, rassurez vous!
Jeune Poulet aura 6 ans en janvier et je m'étais fixé de lui apprendre à lire cette année. Il connait toutes les lettres rugueuses d'imprimerie majuscules et la plupart des lettres rugueuses cursives. Nous les apprenons accompagnées des gestes de Borel Maisonny. Il voulait apprendre et je le sentais prêt.
Mais...  Jeune Poulet ne serait pas Jeune Poulet s'il ne me donnait pas un peu de fil à retordre!!
J'ai ressorti le livre que j'avais fabriqué (et que j'ai mis en post il y a quelques temps) à partir de la méthode Borel Maisonny. Tant qu'il s'agissait des premières pages, cela allait. Fabriquer des syllabes, passe encore pour les premières mais je sentais la lassitude et les efforts désespérés qu'il faisait à chaque syllabe pour la lire. Nous avons alors tenté l'apprentissage avec l'ancien livre de Jeune Poulette: Lire avec Léo et Léa-qui soit dit en passant est une bonne méthode- les résultats n'étaient pas meilleurs. J'ai ressorti du grenier, Lire avec Oscar et Lili (oppa montessori). Mais je me suis souvenu pourquoi cette méthode était au grenier : bien que syllabique, la progression est trop rapide, les caractères écrits beaucoup trop petits...! Bref, mal conçue !
Pourtant, je ne voulais pas lâcher. Je sentais qu'il était prêt! Finalement, on a tout repris à zéro avec une méthode "maman-montessori" (n'ayant pas la formation, je suis bien obligée de composer un peu...) que j'ai rédigée pour ne pas m'y perdre. Et ça marche! Il fait des progrès fulgurants. Nous travaillons beaucoup la phonologie.

1) l'étude des lettres rugueuses que j'ai groupées comme ça :
a, o, i, u
y, é, f, e
l, m, s
r, v, c (dur)
p, j, d
b, t, g (dur)
n, z, q
k, w, x, h

2) parallèlement à cela : Jeune Poulet travaille la phonologie donc le son
- en triant des images  selon des critères tels que j'entends/je n'entends pas, qui commence par/qui finit par,
- avec des fiches : je colorie si j'entends le son/ je mets une croix à l'emplacement de la syllabe (début milieu ou fin)

3) il travaille le graphisme : ardoise, cahier ligné, à carreaux, plastifiches pour repasser avant de faire seul.

4) puis vient la lecture proprement dite c'est à dire dans la logique de progression montessori : l'écriture en premier lieu. Je vais donner à Ambroise un mot à écrire avec le grand alphabet mobile.Il devra donc identifier tous les sons, dans l'ordre, pour pouvoir écrire le mot. C'est un travail long et fastidieux, bien plus compliqué que lire dans un manuel et pourtant, avec lui, il n'y a que cela qui fonctionne!! Je n'en finis pas de m'émerveiller de cette pédagogie ! Pour cela j'ai dû fabriquer du matériel le poulailler s'est donc doté "en urgence" de :
boites de lecture (nous les appelons comme ça) qui suivent une progression particulière : elles ne comportent que des mots sans e muet et sans difficultés orthographiques, sont déclinées en 3 séries
Rose (1 syllabe phonique)
- la première est composée d'objets et de tickets d'autocontrôle : arc, os, as, col, vis, fil, sac
- la seconde est composée d'objets et de photos + tickets d'autocontrôle : ver, dé, mur, car, fer, clé
- la troisième est composée de photos et tickets : parc, bus, gaz, lac, pic, bol
Bleue (2 syllabes phoniques), toutes composées de photos + tickets
-vélo, moto, coco, lama, légo
-coca, écu, bébé, café, loto
-papa, canif, bocal, iris, képi
Verte (3 syllabes phoniques)
-canari, carnaval, canapé, domino, cacao
-lavabo, kimono, judoka, pyjama, parasol
Je me suis aussi constituée une petite réserve de mots pour chaque série pour avoir des mots à écrire sans images. Une bonne partie des mots proposés dans les boites seront retrouvés dans les dictées muettes plus tard.
Il est super content et moi aussi
J'ai préparé des fiches de travail qui vont accompagné ces séries

Nous avons aussi une boite de billets secrets (roses pour le moment). Je vais les mettre en service demain. J'écris sur ces billets les mots des boites et ceux déjà travaillé dans un premier temps, en séparant les lettres dans un premier temps.La deuxième série, les mots seront écrits normalement.Il va devoir piocher un billet, lire en silence, de plus en plus vite, les lettres pour arriver à deviner le mot puis aller le dire à l'oreille de la personne de son choix qui ira le répéter etc... selon le principe du téléphone arabe.Le dernier dira le mot et Jeune Poulet devra confirmer. D'autres fois, il lira le mot en silence et le gardera rien que pour lui !

Je prépare aussi les boites de phonèmes, les pochettes de phrases courtes, longues, les dictées muettes, les billets d'ordre...Je vous tiendrai au courant au fur et à mesure des avancées



Ce n'est sûrement pas parfait mais ça a l'air de fonctionner...!

vendredi 14 octobre 2011

jour de grève

Certainement que pour beaucoup d'enfants, la grève des profs est une bénédiction pour dormir, regarder la télévision...Pour Poulet c'était l'occasion de pouvoir renouer avec ses habitudes IEF qui lui manquent...Il nous a donc passé sa journée à préparer un exposé sur les Explorateurs, qu'il nous a présenté le mercredi après midi.
 Il avait pris soin de décorer la classe


et de préparer à la fin un questionnaire.Les vainqueurs gagnaient un lettre rédigée par un membre de l'expédition et une carte ancienne...!! Il avait très bien fait ça et a trouvé ses recherches passionnantes.

4 ans déjà!


Pour les anniversaires, l'enfant roi de la fête choisit à l'avance son menu que je m'engage à suivre à la lettre, cela nous a parfois valu des mélanges surprenants ! Petite Poulette avait demandé des St Jacques avec des frites et du coca !!! Vous pouvez donc en conclure que chez nous le coca et les frites sont aussi rares que les St Jacques !!! Et puis en dessert, elle voulait ce gâteau vu dans un magazine, un coffre au trésor de pirate...Il m'a fallu beaucoup de temps et d'imagination pour adapter la recettes, Petite Poulette l'a attendu frénétique tout l'après midi et le soir ce fut l'émerveillement !
Nous avions fait une jolie table rose car en vraie petite fille c'est sa couleur préférée, mis des photos d'elle pour se souvenir, accrocher des ballons, sabler le coca !

ruée vers l'ouest

"avance pieds plats, tu vas voir, l'ouest n'est pas un contrée facile"

bagarre au saloon


canyon de pain de mie


l'essentiel du saloon...surtout au petit déj !!

premier mois d'anglais

Cette année, nous avons réellement commencé l'anglais avec Jeune Poulette.  Jusqu'à la Toussaint, j'avais programmé des scéances qui permettaient de se présenter, de présenter quelqu'un, de le décrire, de présenter un objet, de le décrire. Ce grand module incluait donc beaucoup de choses : des structures, des formes interrogatives, les couleurs, compter, le nom des pays anglophones etc...Nous commençions toujours par travailler beaucoup l'oral et puis j'apportais une petite trace écrite : un peu  de vocabulaire à copier et à apprendre, structures ou petites leçons de grammaire (en volume moindre). Bref, j'utilisais, somme toute, les méthodes qui ont cours un peu partout dans le commerce, les écoles, internet, l'IEF ... et puis...

....Et puis... une petite collégienne de la classe de Pouletteest venue faire ses devoirs à la maison, et ce fut la consternation. Outre le fait qu'arriver à une semaine des vacances de la Toussaint, ils en sont encore à apprendre  to have got et to be (qui devrait être su depuis un an mais "l'année dernière, on a appris que les 3 premières personnes" !!!!!!!), et le fait que traduire est devenu un gros mot si bien qu'ils ne connaissent pas la moitié des structures qu'ils utilisent, j'ai réalisé que l'apprentissage des langues étaient GLOBAL et de ce fait CATASTROPHIQUE. Les enfants apprennent par coeur des questions-réponses qui correspondant à des situations données: pour te présenter tu dis "my name is X", pour dire d'où tu viens, tu dis "I come from France" etc...mais quand j'interroge ces enfants ils ne savent pas utiliser les mots en dehors de leur contexte initial puisqu'ils ne connaissent finalement ni la grammaire anglaise (ni la française !) ni le vocabulaire. Ainsi cette fille qui devait remplir une fiche de présentation a répondu ainsi :
Name : my name is X (mais elle ne savait pas réciter la conjugaison de to be, ne savait pas que c'était le présent)
adress : elle a écrit son adresse
Pets : have you got pets  2 dogs, 1 cat.

- Tu ne peux pas écrire cela, "have you got pets"
- pourquoi? c'est comme ça qu'on dit qu'on a des animaux !
- tout d'abord la forme que tu as choisi ne convient pas. Où est ton verbe ?
-Euh...
- peux tu me traduire mot à  mot ce que tu as écrit?
- j'ai écrit que j'avais des animaux: 2 chiens et 1 chat
- non, ce n'est pas ce que tu as écrit.
 Il a fallu que je lui explique qu'elle avait écrit une question, quel était le verbe, qu'il y avait une inversion verbe-sujet du fait de la question, que you ne pouvait pas être utilisé pour parler de soi puisque c'est la 2ème personne du singulier, rappeler quels étaient les pronoms personnels sujets en français, puis en anglais, faire la différence entre pets et animals (elle ne savait pas qu'il y avait deux mots possibles!), lui redemander une traduction mot à mot qui est venue laborieusement et que je l'aide à composer une phrase de réponse en passant par la traduction française pour qu'elle comprenne ce qu'elle disait!

Et c'est pourtant bien ce que j'avais commencé à faire avec Jeune Poulette et je me suis aperçue très vite que sans un minimum de formalisme, elle était perdue. Elle sait demander son nom à quelqu'un, elle sait répondre à certaines questions mais cela relève de l'apprentissage phonétique ou de la méthode Assimil pas de l'apprentissage d'une langue qui doit donner à l'enfant les clés pour construire lui même ce qu'il veut dire.
Ainsi donc j'ai renforcé l'apprentissage de la grammaire que j'essaie de rendre le plus ludique possible, nous faisons autant d'oral que d'écrit (autant savoir orthographier ce que l'on sait dire!) et chaque jour, il y a 5 mots de vocabulaire à apprendre.

Ne pouvant me contenter du niveau consternant (je vais de surprise en surprise...!) du collège, je fonctionne de la même manière avec les grands.Nous créons des listes de vocabulaire supplémentaires qu'ils apprennent, nous commencerons après les vacances l'apprentissage des verbes irréguliers 5 par 5,et ils font de la grammaire et des exercices d'entrainement avec les cahiers de la chouette.