Vers l'autonomie dans le travail

De l'emploi du temps, il a fallu passer à la pratique pour Jeune Poulet. Je me suis un peu creusée la cervelle pour trouver un outil facile d'utilisation pour lui et pour moi, qui soit vraiment fait pour lui et qui n'encombre pas les murs de la classe (j'en mets le moins possible au mur, je trouve que ça fatigue et parasite la concentration).
Il a donc un cahier-classeur "ma journée" qu'il trouve prêt le matin sur sa table.
Il s'agit de trois feuilles plastifiées pour lesquelles j'ai fabriqué des "rigoles" pour insérer les cartes d'activité dans la partie gauche et le détail de l'exercice dans la partie droite. Je lui lis la consigne quand il ne le peut pas.
La première feuille (gommette bleue) comporte les activités du matin, la seconde (gommette orange) celles de l'après midi et la troisième (sans gommette) est libre pour les ajouts ou d'éventuels remplacements négociés.
Il est libre de faire les activités du matin dans l'ordre qu'il souhaite. En revanche il doit respecter les gommettes.Pas d'inversion matin/après-midi.
 Une fois que le travail est terminé, il retire la carte et va la mettre sur le tableau-planning qu'il utilisait l'année dernière.
Cela présente plusieurs avantages
1) pour moi, c'est un gain de temps énorme : le soir après la classe, je m'installe avec l'emploi du temps et la boite de cartes et je choisis en fonction de ce qui est prévu mais aussi des mes observations quotidiennes les activités du lendemain.Certains exercices sont récurrents et peu à peu il va se les approprier.J'écris la consigne sur du brouillon (recyclage de courriers en tout genre) et j'insère le papier. Je n'ai pas opté pour le feutre veled* parce que je trouve qu'à la longue, ça s'efface mal et ça fait sale donc ça ne donne pas envie de travailler. En plus, ça sent tout de même très mauvais !
2) pour lui : c'est une manière de se structurer et de mieux appréhender sa journée.Il se responsabilise et comprend qu'il travaille pour lui. Il voit aussi l'avancée de son travail au fur et à mesure.Ce qui est très satisfaisant. Cet outil le prépare déjà aux feuilles de route que j'utilise avec les plus grands. C'est une acquisition progressive de l'autonomie.
3) A la fin de la semaine, nous savons qu'il aura fait de nombreuses choses variées et que rien n'aura été oublié.

Commentaires

clotilde a dit…
Quel boulot je suis admirative! C'est vrai que gérer plusieurs niveaux différents doit necessiter une sacré organisation, chapeau bas et merci pour tout ce que vous nous partagez.
merepoule a dit…
Le succès de ce classeur est tel que Marthe m'a demandé ce matin d'avoir le même et qu'elle aimerait bien que je choisisse ce qu'elle doit faire ! hum, pas très montessorien...

Articles les plus consultés