Se désencombrer pour trouver la séreinité

L'idée avait déjà fait un bout de chemin toute seule : il fallait que j'épure notre intérieur, que je perde moins de temps à ranger, à nettoyer, que les enfants fassent un peu plus attention aux choses qui les entourent, aux jouets qui leurs appartiennent...La surabondance devenait nuisible et toxique : on se perd dans l'inutile et le superficiel, on perd de vue l'essentiel, l'indispensable, on a moins de temps pour parler, prier, méditer, souffler.
Le désordre est mauvais pour la santé : dans la classe, il empêche la concentration et la réflexion sereine. Dans la chambre, il gêne le repos et freine l'arrivée du sommeil. Dans la cuisine, il coupe toute envie de s'y mettre.Dans le salon, il coupe toute envie de s'y tenir, d'y lire, d'y bavarder. Dans les jeux, il empêche de jouer, appauvrit l'imagination....Nous avions déjà commencer à épurer les jouets (voir le post de jouer sans jouets) et ça fonctionne plutôt bien même si , pour moi, il y a encore trop...!
Et puis j'ai reçu avec mon numéro de Famille chrétienne un supplément qui semblait fait pour moi : simplifier sa vie pour conserver l'essentiel que vous pouvez consulter  . Je me suis alors rappelée d'un livre dont ma copine Charlotte m'avait parlé : l'Art de la simplicité de Dominique Loreau que j'ai lu d'une traite et que j'ai complété par l'Art du désencombrement que vous pouvez acheter ici. Je pense que je poursuivrai mes lectures de Dominique Loreau car cela me fait grand bien. Depuis, je vide, je vide et nous nous sentons de mieux en mieux.

Le salon est devenu reposant, le ménage moins long à faire, j'ai plus de temps pour moi mais je n'ai encore fait que la moitié du chemin ! Le plus dur a été de ne pas reculer devant l'ampleur de la tâche !!! Vous savez, quand c'est tellement énorme qu'on ne sait plus par quel bout prendre les choses ! J'ai opté pour des tris radicaux mais petit à petit quand le coeur m'en dit, pièce par pièce.C'est long car c'est aussi l'occasion de repenser l'organisation et les rangements car chaque chose fait l'objet d'un questionnement. Tout y passe : ustensiles de cuisine (quand ai je utilisé ce magnifique moule à tajine pour la dernière fois? 3 ans !je peux tout aussi bien utiliser ma cocotte en fonte, pourquoi une machine à pain,à la main, il est bien meilleur et ce n'est pas beaucoup plus long..), garde-robe (a-t-on besoin d'autant de pulls? Ne garder que ceux en parfait état puisqu'il y en a trop), bibelots, jouets (gardons les jeux de société bien faits et cexu avec lesquels ils aiment vraiement jouer, pour les autres, un abonnement à la ludothèque semble plus approprié), livres (cela reste mon point faible), pharmacie, linge de maison, outils, produits ménagers etc...Pourquoi amasser plus que nos besoins?

Un exemple : les chambres. J'ai pour chaque couchage : une couette et un oreiller + une couverture supplémentaire pour l'hiver (rangée dans des housses l'été), 2 housses de couette blanches (1er prix), deux draps blancs qui font office de draps- housses. Je préfère car ils s'adaptent à toutes les épaisseurs de matelas, et peuvent être utilisés comme draps si besoin.Tout est blanc car ça peut bouillir en cas de gastro, pipis ou autres réjouissances, et je peux les passer d'une chambre à l'autre. Pour donner un peu de cachet à la chambre, j'achète des taies d'oreiller blanches anciennes, toutes dépareillées, d'occasion sur eb ou dans les brocantes. Deux jeux par lit suffisent pour faire un roulement sans sèche linge. Autant vous dire que mon armoire à linge s'est bien vidée!! Bien oui : pourquoi garder ces housses de couettes que je ne mettais jamais? Ai je besoin de tous ces draps housses? Il sera toujours temps d'en racheter quand j'aurai des lits en plus, c'est à dire dans plusieurs années ! Et ce n'est pas fini, il faut que je détourne certains draps en nappes (même chose, 3 nappes me suffisent amplement), en torchons, le reste sera vendu ou donné.

La classe a, bien entendu,  été inclue dans ce processus. J'avais beaucoup de livres et matériels qui n'étaient jamais utilisés, pourquoi garder? Nous y voyons plus clair dans cette pièce importante de la maison. Le matériel indispensable est mis en valeur, son transport n'est pas entravé. Les enfants et moi même perdons moins de temps à chercher des informations, nous pouvons aller à l'essentiel, ce qui laissera une bonne partie des journées pour faire tout autre chose! Beaucoup de notions peuvent être acquises avec peu de matériel finalement. Je privilégie dorénavant le multifonctionnel, solide, simple et pratique. Moins mais mieux.

Nous avons moins de choses mais nous avons gardé les plus belles, les plus précieuses que nous pouvons maintenant les apprécier à leur juste valeur car nous les voyons !
Il reste cependant beaucoup à faire : le grenier, le garage, des aller-retours à la déchetterie, sans oublier les papiers archivés, les CD et les DVD, ma couture...
Que d'économies aurions nous pu réaliser !!! Quand j'y pense, j'ai le vertige !

 Ce qui amène une deuxième réflexion plus en amont qui est maintenant devenu un automatisme : avant d'acheter, attendre 2 ou 3 jours pour voir si l'envie est toujours là, si j'ai pu finalement tout à fait me passer de cette "affaire en or, indispensable".C'est le cas la plupart du temps. Le questionnement est le suivant : "est ce vraiment utile? Comment je faisais jusqu'à maintenant?". Car,comme dirait mon père : "la meilleure des affaires, c'est encore de ne rien acheter!"
Ceci étant dit, cette réflexion est aussi valable pour les choses qu'on me donne ou qu'on trouve : ce n'est pas parce que c'est offert, donné, déposé sur le bord du trottoir qu'il faut s'en encombrer ! Si je n'en ai pas besoin, je n'en ai pas besoin, point. Il ne s'agit pas de s'encombrer du désencombrement des autres! Il s'agit de bien analyser ses besoins.

Le fait de limiter ses besoins et s'engager dans la voie de la simplicité volontaire ne doit pas pour autant nous éloigner du beau. Je tiens à ce que les enfants soient éduqués au beau. Cela devient d'autant plus facile que l'on a moins. On peut acheter moins et donc de bonne qualité et de bonne facture, dans de nobles matériaux, pour que l'objet dure longtemps voire embellisse en vieillissant.
Pour la vie courante, on s'aperçoit que bien souvent, cela revient moins cher ! En effet, acheter par exemple une paire de sandales 58 euros mais qui sera porter par 5 enfants parce qu'elle est solide (par exemple ici), revient finalement à 29 euros par enfant (prix imbattable!). Si j'achète une paire à 10 euros chez un discounter (simili cuir, fabriquée en Chine), la paire fait 15 jours ! soit près de 40 euros pour un enfant et un été!!!
C'est aussi pour cette raison que certains objets ne disparaitront pas de la maison bien que peu utilisés.C'est le cas des services, argenterie et cristallerie de notre mariage.Ils servent peu mais c'est beau à regarder quand il y a un dîner à la maison !
C'est aussi pour cela qu'un questionnement doit se faire avant d'investir (ou récupérer) dans un meuble ou tableau : sa valeur, sa beauté, le choix de son emplacement car il faut être sûr d'en profiter pleinement avant d'acheter. Chaque probable achat est soupesé et analysé.Cette petite gymnastique intellectuelle m'a fait beaucoup de bien : plus d'achat (ou récupération) intempestif ou compulsif et plus de culpabilisation une fois à la maison !

Commentaires

ffcscnbqn a dit…
Merci de nous avoir partagé cette réflexion. La grande difficulté que je trouve au désencombrement, c'est effectivement de ne pas se réemcombrer et de convaincre tout le monde :)
assmatcoco a dit…
Bonjour

j'ai la même réflexion depuis quelques mois
Mais pas toujours eviden lorsque le mari est plus du style, o sais jamais cela peut servir, mon astuce dans ce cas mettre au fond du batiment et voir si au bout de plusieurs mois l'objet lui manque si oui on remet en place autrement on se débarrasse
pour les enfants c'est pareil avade faire des courses on fait d'abord le point sur de quoi as tu vraiment besoin car une fois dans les magasin tout fais envie

voila pour moi
katell a dit…
Totalement d'accord !
Nous avons eu la chance de profiter d'un déménagement pour nous désencombrer plus facilement ! mais je me rends compte qu'au retour , le peu que nous avions conservé dans les cartons sera de trop ...à part les couettes chaudes et les outils , le reste ne nous manque aucunement , d'ailleurs nous ne nous souvenons même pas de ce que nous avions encartonné !
Et sous les tropiques les armoires sont presque vides ... quelques shorts et debardeurs suffisent .
Nos voisins se plaignent d'avoir seulement 12M3 autorisés en cubage de déménagement ...nous n'avions droit qu'à 8 M3 avec un enfant de plus(moins gradés = moins de M3 )! ...et n'en avons utilisé que 6 !!!
Catherine a dit…
nous avons suivi aussi ce cheminement, par la force des choses : 5 déménagements en 5 ans, ça oblige à se recentrer sur l'essentiel! et parfois on se rendait compte que des cartons n'avaient même pas été ouvert d'un déménagement à l'autre... je trie régulièrement les habits, les jouets (ma cuisine est déjà fort peu encombrée!)
je garde ce qui est utile et me simplifie le quotidien, ce que j'aime, et je donne le reste. allier le beau, l'utile et le fonctionnel :-)
ce qu'il nous reste à faire ici c'est d'aménager des placards, pour avoir des rangements pratiques et spacieux, que tout trouve bien sa place, et qu'on puisse fermer les portes et ne plus rien voir!!
par contre je ne veux pas non plus tomber dans la simplicité volontaire triste et contraignante, l'objectif est que la vie en soit facilitée, pas que ça devienne un sacerdoce d'avoir toujours moins ;-) c'est bien aussi de savoir se faire plaisir!
clotilde a dit…
Merci pour ce bel article. C'est un sujet qui me touche m'interroge, m'interpelle... J'ai encore du mal à prendre vraiment le taureau par les cornes! mais doucement j'y vient! Le tout est de convaincre aussi l'Homme de la maison. Le tout aussi est de savoir se débarraser des bibelots encombrants mais qui véhiculent chacun leur histoire et leurs lots de souvenirs... Pas simple!
Amande a dit…
Ahh... le désencombrement!! Nous sommes en plein dedans, au moment d'investir de beaux placards tout neufs: trier et vider avant de ranger. Un vrai défi pour mon ami qui a du mal à se détacher des choses. Pourtant ça fait tant de bien de jeter ou de donner!!
Monique a dit…
Comme ça fait du bien de te lire Laurence !
On a un désemcombrement massif à faire à la maison, chose qu'on devait d'ailleurs faire cet été, mais on n'y a pas encore procédé. Te lire me donne bien envie de m'y mettre. J'en peux plus de notre fouilli :-(
Merci pour cet article :-D
Charlie a dit…
J'ai la même démarche depuis septembre dernier mais mon courage commençait à essouffler... Ton billet tombe à point nommé pour me redonner la force et l'envie de m'y remettre, d'autant que nous projetons un départ à l'étranger pour 6 mois !!!

MERCI pour tes billets si agréables !!!
Gris fleur a dit…
Rien a voir avec le desencombrement mais avez-vous recu votre voiture ? Qu'enpensez-vous ? Nous avons un Viano qui nous posent quelques soucis ( nous sommes a St Malo grace a la generosite de Mer...es, qui nous en a pretes un neuf ).Bonnes vacances!
Nathalie a dit…
j'avais commencé une telle démarche aussi au niveau des achats : en ai je vraiment besoin? est ce que je peux le remplacer par autre chose ? attendons un mois avant d'investir...
et puis en 17 mois j'ai déménagé 3 fois... je suis passée de 150m2 à 100m2 (+grenier+garage) et de 2 personnes à 4, puis à 80m2 sans garage ni grenier à toujours 4 personnes !
donc j'ai dû trier, donner, et surtout réévaluer mes réels besoins ! j'en ai encore trop.
pour moi j'ai encore trop d'electromenager même si je me passe de la map, du robot, de la cafetiere, j'ai aussi encore trop de vetements que je ne mets pas , de jouets que les enfants n'utilisent pas. encore du vide à fire pour mieux nous emplir !
merepoule a dit…
Nous récupèrerons notre defender courant de l'automne.Le temps d'en trouver,essayer, financer sans prêt!
Charlotte a dit…
à noter le tout dernier ouvrage de Dominique Loreau "faire le ménage chez soi, faire le ménage en soi" qui complète admirablement la série en abordant la question du ménage à la façon de la philosophie zen
merepoule a dit…
oui, j'ai vu cela, Charlotte.Et je crois que je vais prendre le temps de tous les lire les uns après les autres...pour m'en imprégner et les utiliser à ma sauce de mère de famille nombreuse catho pas vraiment japonaise!!
Laetitia de M a dit…
Nous nous retrouvons complètement, ici on vide depuis le retour des vacances : trop de choses, trop de pensées, trop de bruit... Le seul objectif : ne pas s'arrêter en si bon chemin & finir le tour des pièces avant de reprendre la classe!
Bon courage en tout cas, & merci pour les références de livres, je vais m'y intéresser.
Magali a dit…
Je fais aussi régulièrement le tri et donne le trop plein. J'ai désencombré pièce par pièce il y a deux ans, que ça fait du bien ! La seule chose à laquelle je n'ai pas réussi à toucher : les livres...
J'ai apprécié aussi d'oser désencombrer mes "contacts" : comme les vieilles amies de lycée dont je n'ai plus de nouvelles ect...Le fait de refaire mon carnet d'adresse et de téléphone, quelle légèreté !
Anonyme a dit…
Bonjour,Je lis votre blog depuis un moment et j'aime beaucoup...
J'ai fait l'école à la maison pendant 2 ans et aujourd'hui je suis en mode désencombrer !! Je suis convaincue par tout ce que vous dites ...mais j'aimerai en savoir un peu plus, qu'avez vous trié et viré dans les jeux éducatifs et montessori !!!J'ai du mal à jeter ou virer tout cela car la ritournelle: "on ne sait jamais" me revient dans la tête. Et depuis un an presque que vous avez triez , vous manque t il des choses à vous ou vos enfnats ?
merci
bonne journée
julie
Bonjour à vous,
Je suis dans les préparatifs de la grande transhumance estivale car nous partons tôt demain matin! Si je trouve un moment dans la journée pour vous répondre, ce sera avec plaisir sinon il vous faudra patienter jusqu'au 21 août...! Bon été !
Anonyme a dit…
merci prenez votre temps .. et bonnes vacances ....UP
julie

Articles les plus consultés